AccueilDes vies culturelles sous influences

*  *  *

Publié le samedi 22 octobre 2005 par Pierre Mercklé

Résumé

Rencontre-débat avec Bernard Lahire, Le Creusot, jeudi 3 novembre 2005, 20h30.

Annonce

Conférence animée par Bernard Lahire, professeur de sociologie à l’Ecole Normale Supérieure de Lettres et Sciences Humaines à Lyon et directeur du Groupe de Recherche sur la Socialisation (CNRS/Université Lyon II / ENS-LSH), auteur du livre La culture des individus - Dissonances culturelles et distinction de soi aux éditions La Découverte. Bernard Lahire est notamment l’auteur de plusieurs livres traitant des relations entre le monde de la culture et celui de l’éducation : L’invention de l’illettrisme (1999), L’homme pluriel (1998), Les manières d’étudier (1997), Tableaux de familles (1995), La raison des plus faibles (1993), et Culture écrite et inégalités scolaires (1993).

Jeudi 3 novembre à 20h30

à L’arc - Scène Nationale - Le Creusot

Entrée libre sur réservation

Pour toute information complémentaire ou pour réserver vos places, veuillez contacter, le jeudi et vendredi, Alexandra MERCIER (Chargée de mission pour ce projet) par téléphone au 03 85 55 37 28 ou par mail à rp.larc@wanadoo.fr.

Cette rencontre prendra comme point de départ l’ouvrage de Bernard Lahire : « La culture des individus - Dissonances culturelles et distinction de soi ».
Bernard Lahire nous propose de transformer notre vision ordinaire du rapport à la culture en révélant que les dissonances culturelles individuelles (les mélanges de genres culturels) sont présentes dans tous les groupes sociaux. Ainsi, on apprend que le philosophe Ludwig Wittgenstein avait un goût quasi enfantin pour les histoires policières et les baraques foraines, et que Jean-Paul Sartre aimait regarder des westerns à la télévision et préférait les romans de la « Série noire » aux ouvrages de Wittgenstein !

Ce nouvel éclairage est encourageant dans la mesure où il montre que nous ne sommes jamais le produit d’un seul milieu, d’un groupe ou d’une seule culture. Chaque être est relativement singulier, vivant une vie culturelle sous influences multiples : milieu familial d’origine, école, milieu professionnel, conjoint, cercle d’amis ou rencontres plus éphémères...
Le temps de la jeunesse en particulier est un temps de contraintes, d’interdépendances et d’influences harmonieuses ou contradictoires... C’est le moment de la vie durant lequel une personne a le plus de chances de vivre des expériences socialisatrices hétérogènes, gages d’ouverture d’esprit et de prise de recul par rapport à son milieu initial.

Mais quelles influences nos sociétés surmédiatisées véhiculent-elles ? Aujourd’hui, comment redonner du poids à la valeur « esprit » et défendre « les humanismes » auprès de la nouvelle génération dans ce contexte de concurrence des valeurs ?

« Lorsque l’on rêve tout seul, ce n’est qu’un rêve alors que lorsque l’on rêve à plusieurs c’est déjà une réalité. L’utopie partagée, c’est le ressort de l’Histoire.  » Elder Camara

Lieux

  • Le Creusot (71200)
    Le Creusot, France

Dates

  • jeudi 03 novembre 2005

Mots-clés

  • culture

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Des vies culturelles sous influences », Informations diverses, Calenda, Publié le samedi 22 octobre 2005, http://calenda.org/197829