AccueilArts et territoires

*  *  *

Publié le jeudi 23 mars 2006 par Pierre Mercklé

Résumé

L’association des termes arts et territoires délimite des questions sociologiques dont on connaît l’actualité scientifique. Cependant, depuis sa création en 1999, c’est l’œuvre elle-même que le GDR Opus tient à poser comme point de départ des débats qui l’animent. Ainsi en associant et croisant les Arts, les Œuvres et les Territoires, la problématique du colloque ouvre sur trois séries de questions. Colloque international, Marseille, 19-21 octobre 2006

Annonce

L’association des termes arts et territoires délimite des questions sociologiques dont on connaît l’actualité scientifique. Cependant, depuis sa création en 1999, c’est l’œuvre elle-même que le GDR Opus tient à poser comme point de départ des débats qui l’animent. Ainsi en associant et croisant les Arts, les Œuvres et les Territoires, la problématique du colloque ouvre sur trois séries de questions.

(1) Les territoires de l’œuvre. L’expression recouvre les délimitations qui fixent le cadre de la notion d’œuvre d’une manière qui soit la plus pertinente d’un point de vue sociologique afin de définir dans quelle mesure l’objet artistique est un objet pour les sciences sociales. A partit de travaux théorico-empiriques singuliers, il s’agira d’identifier des grandes familles de pensée, des « traditions de recherches ».

(2) L’inscription territoriale des pratiques artistiques. En imaginant un face à face silencieux avec une oeuvre singulière les sociologies de la réception des années 80 et 90 ont postulé que les configurations institutionnelles et les dynamiques locales ou régionales étaient substituables les unes aux autres, réduisant ainsi la question du territoire à sa seule dimension politique - i.e. à l’aménagement du territoire et à la démocratisation des offres. Or, comme le montrent plusieurs études récentes, le territoire est plus que cela. Ainsi le propre des institutions est d’être au principe des réseaux d’acteurs ordinaires, s’impliquant dans les pratiques, ici plutôt que là, sur des territoires particuliers, ou en des poches résiduelles, comme par exemple celles qui semblent caractériser la démographie des pratiques artistiques savantes.

(3) La structuration des acteurs. Comment les milieux artistiques s’organisent, se construisent et élaborent leurs valeurs propres. Ce dernier axe pourrait être particulièrement éclairé sous sa dimension historique. Sur ce plan, il importera de ne jamais perdre de vue la façon très particulière dont les différentes sphères artistiques ont été soumises à des régulations politiques qui se sont adaptées aux « légalités internes » propres à chacune d’elles.

Propositions de communication (max. 4000 signes) : 1er juin 2006 au plus tard à l'adresse suivante : [emmanuel.pedler@univmed.fr->emmanuel.pedler@univmed.fr]. Acceptations par le comité scientifique : fin juillet 2006
Publication des actes : premier semestre 2007

Lieux

  • Marseille, France

Dates

  • jeudi 01 juin 2006

Mots-clés

  • art

URLS de référence

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Arts et territoires », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 23 mars 2006, http://calenda.org/197915