AccueilViolences sociales, violence urbaine, la jeunesse est-elle une classe dangereuse ?

*  *  *

Publié le dimanche 23 avril 2006 par Pierre Mercklé

Résumé

Rencontre-Débat avec Stéphane Beaud, Montpellier, 5 mai 2006, 18h.

Annonce

La récurrence des émeutes urbaines depuis une quinzaine d’années en France s’inscrit dans un « ordre des choses » qui renvoie à des phénomènes structurels : le chômage des jeunes non ou peu diplômés ; une insertion improbable ; une précarisation sans issue ; une aggravation de la ségrégation urbaine ; un échec scolaire indépassable ; une paupérisation et une déstructuration grandissantes des familles populaires habitant en HLM ; et des discriminations quotidiennes à l’embauche qui viennent faire écho à un racisme ordinaire. Autant de phénomènes qui produisent, à la longue une violence sociale multiforme qui ne se donne pas toujours à voir mais qui, condensée et coagulée, peut éclater soudainement. Il suffit d’un détonateur. Donner un sens à une émeute urbaine, qui produit toujours un effet de surprise, voire de stupéfaction, c’est avant tout mettre au jour cette violence invisible, peu spectaculaire et dont on ne parle pas dans les médias. Elle, seule, peut expliquer l’espèce de rage autodestructrice qui la caractérise. En quoi cette approche diffère-t-elle des discours portés sur les violences urbaines par les représentants des institutions, des décideurs politiques ou encore des médias ? Est-il possible d’établir une sociologie des émeutiers et des processus qui sous-tendent cette violence urbaine et sociale ? La « loi sur l’égalité des chances » est-elle un remède à la désespérance sociale des jeunes des quartiers ?

Cette conférence est prévue le vendredi 5 mai 2006 à 18H au centre Lacordaire à Montpellier.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Inscriptions nominatives à publication@iscra.org ou par fax au 04 99 06 07 31.

Lieux

  • Centre Lacordaire
    Montpellier, France

Dates

  • vendredi 05 mai 2006

Mots-clés

  • discriminations, violence, jeunesse

URLS de référence

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Violences sociales, violence urbaine, la jeunesse est-elle une classe dangereuse ? », Informations diverses, Calenda, Publié le dimanche 23 avril 2006, http://calenda.org/197934