AccueilLa preuve en Histoire : Controverses

*  *  *

Publié le dimanche 11 novembre 2007 par Pierre Mercklé

Résumé

Journée d'études, Paris, samedi 24 novembre 2007, 9h30-17h.

Annonce

Les historiens se sont longuement interrogés sur l’objet de leur science en essayant de répondre surtout à la question « qu’est-ce qu’un fait historique ? ». Il en va de même pour les notions de « causalité » et de « temps ». En revanche, ce qui est le plus souvent au cœur des controverses historiennes, l’articulation de la « démonstration », a sollicité beaucoup moins de réflexion formelle. Durant cette journée d’études on se propose de provoquer une discussion sur justement ce qui « fait débat » le plus souvent dans le dialogue historiographique : les civilités de la preuve. La preuve non seulement structure la démonstration mais elle est également l’élément que vise la contestation. A un niveau plus général, les techniques d’administration de la preuve sont constitutives d’une discipline ou d’un champ disciplinaire et alimentent ainsi, les controverses comme les malentendus.

PROGRAMME

9h30-10h
Madalina Vartejanu-Joubert (Centre Gustave-Glotz - UMR 8585) INTRODUCTION : L’HISTOIRE COMME DISCIPLINE - DE LA QUESTION A LA PREUVE

10h-10h20
Arnaud Sérandour (Ecole Pratique des Hautes Etudes de Paris) LA SEPTANTE DE JEREMIE EN QUESTION : INCESSANT RETOUR SUR LA PREUVE

10h20-10h40
Christophe Batsch (Université de Lille 3) MESUSAGE ET NOCIVITE DES DISPOSITIFS DE LA PREUVE APPLIQUES AUX ETUDES HISTORIQUES. L’EXEMPLE DE L’INSTRUCTION DE QOUMRAN.

11h10-11h30
Ovidiu Cristea (Institut d’Histoire Universelle « Nicolae Iorga » de Bucarest) LE DECOUPAGE DE LA PREUVE : LES CHRONIQUES DE LA CROISADE DE NICOPOLIS ET SES INTERPRETATIONS HISTORIQUES

11h30-11h50
Maurice Kriegel (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris) LE HAPAX DOCUMENTAIRE : RETOUR SUR LE TEMMOIGNAGE UNIQUE

14h-14h20
Dan Dana (Ecole Pratique des Hautes Etudes de Paris) PREUVE ET MALENTENDU : SUR L’ORIGINE ET LA TRANSMISSION DU CHAMANISME EN GRECE ANCIENNE

14h20-14h40
Giuseppe Veltri (Université de Halle) LES ARGUMENTS D’ARIEL TOAFF SUR L’USAGE DE LA MAGIE CHEZ LES ASHKENAZIM

14h40-15h
Marc Aymes (Wissenschaftskolleg de Berlin) SERA-CE LISIBLE ? ARCHIVES, LITTERALITE ET LITTERARITE

15h30-15h50
Laurentiu Vlad (Faculté des Sciences politiques, Université de Bucarest) MEMOIRE DU COMMUNISME ROUMAIN : DE LA SOURCE HISTORIQUE A LA PREUVE JURIDIQUE. A PROPOS DE L’INSTITUT POUR L’INVESTIGATION DES CRIMES DU COMMUNISME EN ROUMANIE

15h50-16h10
Jean-Pierre Deschodt (Institut Catholique d’Etudes Supérieures de La Roche-sur-Yon) LA SURVEILLANCE ADMINISTRATIVE COMME DISPOSITIF DE PREUVE : LE CARNET B

Lieu et horaires : INHA, 2, rue Vivienne, Métro Bourse ou Palais Royal
Salle Fabri de Pieresc
9h30-17h

Contact : madalina.vartejanu@libertysurf.fr

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • samedi 24 novembre 2007

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La preuve en Histoire : Controverses », Journée d'étude, Calenda, Publié le dimanche 11 novembre 2007, http://calenda.org/198279