AccueilSociologie historique et géographie critique à l'étude des Relations Internationales

*  *  *

Publié le vendredi 29 février 2008 par Pierre Mercklé

Résumé

Colloque, Québec, 8 mai 2008. Les travaux rassemblés par ce colloque analyseront l'organisation spatiale des relations sociales de pouvoir dans l'international en interrogeant les formes historiques et contemporaines des discours géopolitiques qui décrivent l'espace mondial. Ils examineront en outre les représentations, les images et les cultures qui donnent une signification aux relations sociales et politiques du champ de l'international.

Annonce

Le champ d’étude des relations internationales s’est métamorphosé depuis la fin de la Guerre froide. Le développement des théories critiques durant les années 1980 a rendu possible des discours légitimes sur l’international qui s’opposent d’une part à l’ontologie étato-centrée du néo-réalisme et d’autre part à un intérêt normatif implicite pour la poursuite d’une politique de puissance. Le présent colloque propose de réunir une série d’interventions suscitées par deux de ces savoirs : la sociologie historique et la géographie critique. Ce colloque veut offrir un forum et un espace de dialogue à ces approches sensibles à l’histoire dans l’étude de l’international.

La sociologie historique n’est pas une discipline récente. Pour les premiers artisans de cette tradition, l’idée que l’analyse du monde social puisse ne pas porter sur l’histoire, se refuser à un dialogue avec elle, ou rester muette sur les grandes questions macro-sociales, aurait parue absurde. Depuis la fin de la Guerre froide, le développement de la sociologie historique à l’intérieur et à l’extérieur des RI se caractérise par de vibrants débats à propos des catégories et des référents historiques fondamentaux de l’étude du social et de l’international. Un premier volet de ce colloque visera à dresser un portrait de ces débats.

Un second volet mettra en relief les travaux de géographie critique et de géopolitique critique comme avenues de prédilection pour articuler les relations de pouvoir inscrites dans les espaces de pouvoir et les configurations géopolitiques de l’international. La géopolitique critique s’avère d’autant plus intéressante en raison de sa critique systématique des discours qui célèbrent la politique de la puissance et de son accent mis sur les dimensions géographiques de la puissance.

Les travaux rassemblés par ce colloque analyseront l’organisation spatiale des relations sociales de pouvoir dans l’international en interrogeant les formes historiques et contemporaines des discours géopolitiques qui décrivent l’espace mondial. Ils examineront en outre les représentations, les images et les cultures qui donnent une signification aux relations sociales et politiques du champ de l’international.

Ateliers

1) Historicité de l’espace et du pouvoir dans les relations internationales.

2) Interventions en sociologie historique

3) Historicité des relations sociales dans les relations internationales

4) Interventions en géographie critique

Le colloque aura lieu au Centre des congrès de Québec le 8 mai 2008 dans le cadre du Congrès de l'ACFAS. Pour plus d'informations vous pouvez communiquer avec Frédérick Guillaume Dufour f.dufour@st-jean.rmc.ca ou à David Grondin dgrondin@uottawa.ca

Lieux

  • Centre des Congrès de la ville de Québec, dans le cadre du 76e Congrès de l'ACFAS (Association francophone pour le savoir) en 2008
    Québec, Canada

Dates

  • jeudi 08 mai 2008

Mots-clés

  • relations internationales

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Sociologie historique et géographie critique à l'étude des Relations Internationales », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 29 février 2008, http://calenda.org/198336