AccueilDes sociologues chez les architectes : histoire(s) d'une rencontre (1968-2008)

*  *  *

Publié le jeudi 20 mars 2008 par Pierre Mercklé

Résumé

Les sciences sociales sont présentes dans les écoles d’architecture depuis plus de 40 ans désormais. Elles forment un champ de recherches et de travaux désormais symbolisé tant par des acronymes renvoyant à des équipes de recherches que par des noms propres qui ont balisé cette histoire récente. « C’est l’héritage qui fait l’héritier »... effectivement, pour les sociologues, nouveaux entrants dans le champ SHS des écoles d’architecture, il semble essentiel de connaître l’histoire des prédécesseurs et pionniers. C’est là une des conditions essentielles de l’exercice réflexif que requiert la recherche et l’enseignement dans la mesure où « à mesure que la science sociale progresse et que progresse sa divulgation, les sociologues doivent s’attendre à rencontrer de plus en plus souvent, réalisé dans leur objet, la science sociale du passé. »

Annonce

Les sciences sociales sont présentes dans les écoles d’architecture depuis plus de 40 ans désormais. Elles forment un champ de recherches et de travaux désormais symbolisé tant par des acronymes renvoyant à des équipes de recherches que par des noms propres qui ont balisé cette histoire récente. « C’est l’héritage qui fait l’héritier »... effectivement, pour les sociologues, nouveaux entrants dans le champ SHS des écoles d’architecture, il semble essentiel de connaître l’histoire des prédécesseurs et pionniers. C’est là une des conditions essentielles de l’exercice réflexif que requiert la recherche et l’enseignement dans la mesure où « à mesure que la science sociale progresse et que progresse sa divulgation, les sociologues doivent s’attendre à rencontrer de plus en plus souvent, réalisé dans leur objet, la science sociale du passé. »

Ce séminaire ambitionne de questionner les conditions de possibilité socio-historiques de cette coïncidence entre sciences sociales et architecture du point de vue de l’état de structuration des deux champs (architecture et sociologie) au moment de leur rencontre. Envisagé en ces termes, le problème n’est plus celui de la relation entre des disciplines (servantes ou servies...) mais de « l’intérêt » ou des mécanismes (générationnels, politiques...) qui ont fait se rencontrer à un moment donné de leur histoire des fractions de chacun des univers sociaux, c’est-à-dire, architectes et sociologues ou plus généralement « gens des sciences humaines », comme on le disait alors. De ce point de vue ce séminaire s’attachera à construire de façon « symétrique » l’état du champ de l’architecture et l’état du champ des sciences sociales.

L’objectif est de privilégier une analyse à la fois diachronique et centrée sur les pratiques et les faits. Ceci afin de rendre compte des conditions sociales et historiques de la rencontre des sciences sociales et de l’architecture, comme des modes d’exercice qui se sont développés dans les établissements d’enseignement de l’architecture sur cette base. Deux axes d’analyse sont proposés :

-   L’histoire d’une rencontre : trajectoires et histoires des pratiques (enseignement, recherche, engagements...). Au gré d’une restitution analytique, voire réflexive, il s’agirait de rendre compte des conditions d’une rencontre (sociologie et architecture) à travers l’analyse de trajectoires et de pratiques singulières. A ce niveau, des analyses générales sur l’histoire du développement des sciences sociales avec d’autres domaines que l’architecture (médecine, éducation, sport...) sont également bienvenues.

-   Héritiers et héritages. Plus prospectif, cet axe vise à dresser un état des expériences et des pratiques pour ébaucher une réflexion générale sur les modalités concrètes du travail des sciences sociales, dont la sociologie, en architecture, tant sur le plan de l’enseignement que sur celui la recherche. Quelle place dans les programmes d’enseignement ? quelles pratiques singulières de recherches et pédagogiques ? Quelles collaborations existent aujourd’hui ? Un corpus de références communes, une animation du milieu, permettant de parler véritablement d’une « sociologie de l’architecture » se sont-ils affirmés dans le temps ? Ici encore des analyses plus générales sur le travail des sociologues en dehors des départements de sociologie de l’université (grandes écoles, IUFM, STAPS...) sont bienvenues, dans la mesure où elles devraient permettre de « dé-particulariser » le propos.

Ce sont donc les conditions et les lieux d’une auto-analyse que nous souhaiterions aménager à travers ce séminaire, en abordant autant les trajectoires d’enseignants, plus ou moins singulières, que l’insertion d’une « discipline » ou d’un champ au sein des écoles d’architecture. De ce point de vue, il sera essentiel d’aborder la question même de l’usage du terme de « discipline ». Parler en terme de rencontre et de collaboration entre disciplines suppose en effet un état de structuration important de ces deux univers sociaux au moment de leur rencontre. Question qui bien évidemment engage plus largement à investir une socio-histoire du développement de ces « disciplines » et des rapports qu’elles ont pu entretenir et entretiennent encore. L’analyse du développement des disciplines (sociologie, histoire, architecture...) en tant qu’espaces autonomes et différenciés sera donc également à questionner : peut-on véritablement raisonner pour le cas de la sociologie et l’architecture en terme de discipline pour la fin des années soixante ? Qu’en-est-il aujourd’hui ? Là encore il est essentiel de reconstituer l’histoire des rapports entre sciences sociales et architecture du point de vue des pratiques avant d’engager dans le raisonnement des constructions historiques comme celle qu’engage l’usage de la notion de discipline.

1 - Quelle(s) position(s) ces pionniers-sociologues estiment-ils avoir et ont-ils occupée(s) dans cet univers singulier des architectes ? Les intérêts, au sens large (générationnels, politiques, intellectuels...), des sociologues et des architectes ont-ils généralement convergé ou parfois divergé ? Les architectes, ou plutôt certains architectes, auraient-ils fait (ou tenté) un usage particulier et singulier de la sociologie ? Et dans ce cas de quelles fractions de la profession d’architecte s’agissait-il ?

2 - Aurait-on assisté, comme on se plaît parfois à le raconter, à une sorte de période « dominante » de la sociologie et des sociologues au sein de certaines écoles d’architecture ? Ou bien alors s’agit-il d’une manifestation supplémentaire de l’illusion rétrospective ? Ou encore si cela a vraiment été le cas comment expliquer l’évolution du rapport entre sciences sociales et architecture ? Est-il possible de repérer des périodes marquantes et scander à grands traits l’évolution de la forme de ces rapports ?

3 - Des « scènes » spécifiques auraient-elles existé ? Des scènes où se serait joué ce rapport entre sociologues et architectes, en premier lieu au sein de lieux d’enseignement et/ou de recherche, séminaires, ateliers, laboratoires, etc. Des « scènes » qui auraient, chacune à leur manière et au fil des quarante années écoulées, exacerbé certains traits de ce rapport et de ces échanges, fructueux autant que conflictuels.

Programme 2008

7 séances thématiques sont proposées. Les séances sont construites sur le croisement de points de vue et d’expériences d’acteurs et d’approches de chercheurs. Chaque séance se déroule sur une ½ journée (14h-18h) les mercredis. Les séances se déroulent au LET (118-130 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris, métro ligne 5 « Ourcq »).

Séance n°1, le 2 avril 2008 : « Des sociologues chez les architectes : scènes et périodes de rencontre(s) 1 » Intervenants : Olivier Chadoin, sociologue, Let - Ensa Paris La Villette, introduction : « Des sociologues chez les architectes : histoire(s) d’une rencontre » Florence Contenay, Inspectrice générale honoraire de l’équipement, Chef du bureau de l’enseignement de l’architecture et des beaux arts de 1966 à 1967. « Témoignage » Isabelle Grudet, Historienne, Architecte, Let - Ensa Paris la Villette, « Références à la sociologie chez quelques architectes enseignants des années 1920 aux années 1960 » Gérald Houdeville, Sociologue, Cens - Université de Nantes, « Sociologues et sociologie dans les écoles d’architecture en France à la fin des années 60 »

PROCHAINES SEANCES THEMATIQUES

  • Séance n°2 : « Des sociologues chez les architectes : Scènes et périodes de rencontre(s) 2 » Organisation : Organisation : I. Grudet, O. Chadoin Dates pressenties : 14 ou 21 mai 2008
  • Séance n°3 : « Parcours/trajectoires » Organisation : J.L. Violeau, A. Sauvage, O. Chadoin Date pressentie : 25 juin ou 1 juillet 2008
  • Séance n°4 : « Le travail sociologique et l’architecture, ses thèmes et ses lieux » Date pressentie : 17 ou 24 septembre 2008
  • Séance n°5 : « Enseigner la sociologie en école d’architecture » Date pressentie : 4 ou 12 novembre 2008
  • Séance n°6 : « Sociologie et recherche architecturale : « hybridation » et/ou innovations » Date pressentie : 10 ou 17 décembre 2008
  • Séance n°7 : Réception de la sociologie par les architectes Date pressentie : fin janvier 2009

Coordination/renseignements :

Olivier Chadoin, Maître-assistant SHS, LET-ENSA-Paris La Villette ochadoin@paris-lavillette.archi.fr

Comité scientifique :

Véronique Biau, Chercheuse, CRH, ENSA Paris La Défense, Christophe Camus, Maître-assistant LET, SHS, ENSA Bretagne, Olivier Chadoin, Maître-assistant LET, ENSA-Paris La Villette, Isabelle Grudet, Chercheuse, LET - ENSA-Paris La Villette, Gerald Houdeville, Post doc, CENS, Université de Nantes, François Lautier, Professeur, LET, ENSA Paris La Villette, André Sauvage, Professeur, ENSA Bretagne, Jean-Louis Violeau, Chercheur, ACS - ENSA Belleville

Contact : chadoin.voisin@wanadoo.fr

Séminaire organisé par le Let - Ecole nationale supérieure d'architecture de Paris la Villette

Lieux

  • LET - 118-130 avenue Jean Jaurès - métro ligne 5 « Ourcq »
    Paris, France

Dates

  • mercredi 02 avril 2008

Mots-clés

  • ville

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Des sociologues chez les architectes : histoire(s) d'une rencontre (1968-2008) », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 20 mars 2008, http://calenda.org/198385