AccueilPortugal, vers la révolution...

*  *  *

Publié le samedi 19 avril 2008 par Igor Martinache

Résumé

Dictature, guerres coloniales, exils et émigration clandestine... la situation politique et économique du Portugal a amené, le 25 avril 1974, le soulèvement de la population, lors d’un coup d’état exemplaire, militaire mais pacifique. Les associations Belleville en vue(s) et Mémoire Vive / Memória Viva (Histoire et mémoire de l’immigration portugaise) proposent une sélection de documentaires retraçant cette histoire méconnue. Projection-débat, Paris, vendredi 25 avril, à partir de 20h

Annonce

Dictature, guerres coloniales, exils et émigration clandestine... la situation politique et économique du Portugal a amené, le 25 avril 1974, le soulèvement de la population, lors d’un coup d’état exemplaire, militaire mais pacifique.

Les associations Belleville en vue(s) et Mémoire Vive / Memória Viva (Histoire et mémoire de l’immigration portugaise) proposent une sélection de documentaires retraçant cette histoire méconnue.

PROGRAMME

20h : Présentation

Images d’archives de la révolution des oeillets (10’)

issues du film Portugal, 25 avril (UNI/CI/TE - Cinéarchive, 1974)

Natal 71

Documentaire de Margarida Cardoso (France/Portugal, 2002, 52’)

Natal 71 est le nom d’un disque offert aux militaires qui faisaient la guerre dans les anciennes colonies portugaises, à Noël 71. Cancioneiro Do Niassa est le titre d’une cassette audio, enregistrée clandestinement par des militaires au long des années de guerre, au Mozambique. C’est l’époque où le Portugal était un grand empire colonial. La cassette, c’est la voix de la révolte. Et le disque, une pièce de propagande nationaliste. Ce sont les mémoires d’une dictature fasciste. Des mémoires d’un pays replié sur lui-même, pauvre et ignorant, bercé par une propagande mielleuse et primaire qui s’efforçait de cacher tous les conflits, et qui empêchait de penser et de reconnaître la nature répressive du régime sous lequel les Portugais vivaient.

Pause

21h15 : Présentation des réalisateurs et protagonistes

Courts métrages de José Vieira

Au début des années soixante, des milliers de Portugais débarquent clandestinement en France, les uns pour fuir la dictature, désertant l’armée et les guerres coloniales, les autres pour des raisons économiques. C’est le Salto, le saut dans l’inconnu. Des odyssées enfouies dans les mémoires.

Un aller simple (France, 2005, 13’)

L’arrivée à Paris, en 1972, d’António Oneto, déserteur de l’armée car dénoncé pour ses activités politiques.

Complices d’évasion (France, 2005, 14’)

Manuel Dias et José Maria Pereira se souviennent de quelques uns des épisodes de leur périple à travers la montagne.

Voyage au Portugal

court-métrage autobiographique à base de photographies de Pierre Primetens. (France/Portugal, 2000, 13’)

"Ma mère est morte lorsque j’avais cinq ans. Mon père ne m’a jamais parlé d’elle. L’année dernière, c’est la famille portugaise de ma mère qui m’a retrouvé. Je pars au Portugal, retrouver cette famille que je n’ai pas vue depuis 20 ans".

22h : Débat en présence des réalisateurs

22h40 : Buffet portugais, chansons...

Le site de [l'association "Mémoire vive"->www.sudexpress.org]

Lieux

  • Association Belleville en vues - 10-12 allée du Père Julien Dhuit
    Paris, France

Dates

  • vendredi 25 avril 2008

Mots-clés

  • politique

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Portugal, vers la révolution... », Informations diverses, Calenda, Publié le samedi 19 avril 2008, http://calenda.org/198412