AccueilCommunication de crise et gouvernance en Afrique centrale

*  *  *

Publié le vendredi 30 mai 2008 par Pierre Mercklé

Résumé

Colloque, Yaoundé (Cameroun), 28-29 août 2008

Annonce

À travers le monde, la gestion des crises par la communication (communication de crise) est devenue un véritable phénomène des temps modernes. La communication de crise est de tous les discours, sur toutes les tribunes. Les communicateurs des organismes gouvernementaux sont fréquemment appelés à collaborer à des projets mettant à contribution plusieurs organismes qui partagent un objectif commun.

Le colloque sur la communication de crise est le tout premier colloque au Cameroun. Car la communication de crise est encore inexistante au Cameroun. Cette conférence permettra l’avancement des connaissances, la transmission des savoirs et un débat public sur l’état de la communication de crise au Cameroun et dans la région Afrique centrale. Ce débat intéresse non seulement les communicateurs ou les relationnistes, mais les citoyens destinataires de l’information gouvernementale en temps normal et surtout en temps de crise. Cette conférence pose les questions relatives aux relations publiques en temps de crise et à leurs fonctions dans la société. Car l’information en temps de crise joue un rôle essentiel dans la gestion d’une société en mouvance. En temps de crise, la communication de crise est consubstantielle à la transparence qui est une des fonctions essentielles de l’État. La communication de crise a aussi une fonction stratégique. Car elle éclaire les décisions prises dans la triple dimension : conseil et coordination, relations avec les publics et réalisation. Au regard de l’actualité passée et récente, il apparaît que la communication de crise a fait défaut dans la gestion des crises suivantes :

1) La rumeur du décès du Président de la république, 2) La suspension de la CAMAIR de l’espace aérien français : (CAMAIR, Autorité aéronautique et ADC), 3) Le crash de Kenyan Airways, 4) COTCO : Le déversement des produits pétroliers du pipe-line Tchad-Cameroun à Kribi, 5) L’inflation des prix de première nécessité (ministère du commerce)... 6) AES-Sonel : Les délestages : émeutes provoquées (Abong Mbang, Kumba), 7) CSPH : La fluctuation des prix des hydrocarbures, 8) FECAFOOT : (les relations Fécafoot et le ministère des Sports, les relations Fécafoot et les clubs de première et deuxième division, L’affaire Puma, l’affaire de l’ancien DG de la Fécafoot...) Il apparaît au regard de ce qui précède que la fédération camerounaise de football est installée dans une crise permanente. Les universités d’État Les grèves de 2005 : Yaoundé I, Douala, Ngaoundéré, Buéa... De cette liste non exhaustive, il apparaît qu’aucune entreprise, aucun État n’est à l’abri d’une catastrophe. Il est important, impératif de préparer les entreprises africaines (camerounaises), les États de la sous-région et les communicateurs institutionnels ou porte parole aux techniques d’accès aux médias en situation de crise. Les participants au 1er colloque de communication de crise au Cameroun partageront avec des publics cibles des exemples des cas pratiques de gestion de crise qui soulignent l’ampleur des enjeux qui y sont associés. Les avantages du colloque pour le Cameroun :
-  Partage d’expériences entre les communicateurs institutionnels camerounais et leurs homologues canadiens en gestion de crise,
-  La possibilité pour les universités de créer des partenariats avec les Universités canadiennes,
-  La possibilité pour les communautés urbaines et les mairies d’arrondissement de bénéficier d’une expertise étrangère en Counselling de gestion de crise. Les publics cibles : • Les entreprises privées, • Les entreprises d’État, • Les communicateurs institutionnels , • Les communautés urbaines (Douala et Yaoundé), • Les Universités d’État, • Les médias. Les partenaires MTN Cameroun, Orange Cameroun, AES-Sonel, les Communautés urbaines de Douala et de Yaoundé, la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), les Brasseries du Cameroun, les sociétés de gestion collective du droit d’auteur, la Cameroon Airlines, l’Autorité aéronautique, le Port autonome de Douala, les sociétés de distribution du gaz domestique, la Caisse de stabilisation des produits pétroliers, la Société de distribution des produits pétroliers, la Société nationale des hydrocarbures, Camwater, Cotco. N.B : La discours inaugural sera prononcé par le Pr. Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement Supérieur. Expert Locaux 1)Leçon inaugurale : Pr. Laurent Charles Boyomo Assala, directeur de l’École supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication :Communication de crise, crise de la communication ? 2) Pr. Valentin Nga Ndongo, Directeur des Études à l’École Supérieure des Sciences et Technique de l’Information. (Thème : les relations médias en situation de crise.) 3) Marie Claire Nnana, Directeur générale de la Société de Presse et d’Éditions du Cameroun (SOPECAM) .Amadou Vamoulke, DG de la CRTV : Cas pratiques de crise par la communication au Cameroun Experts étrangers : 1) Bernard Dagenais, Professeur au Département d’Information et de Communication de l’Université Laval (Relations publiques et démocratie). 2) Carole Lafond, directrice générale des services à l’organisation et des communications service Québec. 3) Yves Pepin, coordinateur de l’information et des mesures d’urgence, Services Québec. Durée du colloque : 02 jours Lieu : Amphi l’ESSTIC Dates : 28 et 29 juillet 2008 Participants invités Les communicateurs des organisations et entreprises suivantes : 1) Secrétariat général de la Présidence de la République 2) Les Services du Premier ministre 3) Ministère des Relations Extérieures, 4) Ministère de la Communication, 5) Ministère de l’Enseignement Supérieur, 6) Ministère des Sports, 7) Ministère de la Santé, 8) La Communauté urbaine de Douala, 9) La communauté urbaine de Yaoundé, 10) Les Université d’État (06), 11) Orange Cameroun, 12) MTN Cameroun, 13) AES-Sonel, 14) La Fédération camerounaise de football (Fécafoot), 15) Les Brasseries du Cameroun, 16) Les sociétés de gestion collective du droit d’auteur (04), 17) Cameroon Airlines, 18) L’Autorité aéronautique, 19) Le Port autonome de Douala, 20) Les sociétés de distribution du gaz domestique, 21) La Caisse de stabilisation des produits pétroliers, 22) La Société de distribution des produits pétroliers, 23) La Société nationale des hydrocarbures, 24) Camwater, 25) Cotco, N.B : Le choix des publics cibles Les institutions retenues sont en crise permanente. Lorsqu’elles communiquent, elles sont toujours à la défensive. Or, si ces publics cibles disposaient de structures de communication qui ont mis en place un mécanisme de gestion de crise par la communication, cela aiderait ces entreprises et les États de la sous-région, à mieux planifier et gérer les crises à répétition dont ils sont victimes ou auteurs.

Programme

Journée du 28 juillet 2008 Lieu : L’École Supérieure des Sciences et Technique de l’Information (ESSTIC) 10 h 00 : Ouverture du colloque par Monsieur le ministre de l’Enseignement supérieur 10 h 20 : Présentation de La communication de Monsieur Jacques Fame Ndongo, Ministre de l’Enseignement Supérieur. Thème : La communication de crise dans une société en mouvance 10 h 45 : 2ème présentation : Bernard Dagenais , Professeur au Département d’Information et de Communication de l’Université Laval (Relations publiques et démocratie). 12h35 : Discussions 12h30 : Pause café 14h00 : Reprise des travaux 14h05 : Présentation de la 3ème communication : Pr Laurent Charles Boyomo Assala, directeur de l’École Supérieure des Sciences de L’Information et de la Communication (ESSTIC). 14h35 : Discussions 4ème présentation : Carole Lafond, directrice générale des services à l’organisation et des communications service Québec. (Titre de l’exposé : La gestion des crises par Services Québec) 15h05 : Discussions 15h30 : Fin des travaux du premier jour Journée du 29 juillet 2008 9h30 : 1ère présentation Yves Pepin, coordinateur de l’information et des mesures d’urgence, Services Québec (La communication en temps de crise) 9h55 : Discussions 10h05 : 2ème présentation Valentin Nga Ndongo, Directeur des Études à l’École Supérieure des Sciences et Technique de l’Information. (Thème à déterminer). 10h35 : Discussion 3ème présentation 11h15 : Marie Claire Nnana (Cas pratiques de crise par la communication au Cameroun) 11h35 : Discussions 15h30 : Clôture des travaux par Monsieur le Ministre de l’Enseignement supérieur Pause café

Comité scientifique

Président : Pr. Jacques Fame Ndongo, Ministre de l’Enseignement Supérieur. Vice Président : Pr. Tabi Manga Jean, Recteur de l’Université de Yaoundé II à Soa. Membres : Pr. Laurent Boyomo Assala, Directeur de l’École Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC). Pr. Adolphe MINKOA SHE, Vice-Recteur chargé de la Recherche, de la Coopération et des Relations avec le Monde des Entreprises à l’Université de Yaoundé II à Soa. Dr. Albert Mbida, Inspecteur général au Ministère de la Communication Marie Claire Nnana, Directeur Générale de la Société de Presses et d’Édition du Cameroun (Sopecam). Composition des commissions Comité d’organisation Président : Pr. Jean Tabi Manga, Recteur de l’Université de Yaoundé II à Soa Vice Président : Pr. Laurent Charles Boyomo Assala, Directeur de l’École Supérieure des Sciences et de la Communication (ESSTIC). Coordonnateur du colloque au Canada Christophe De Gaule Membres de l’équipe de coordination Bertrand Ndeffo : M.A en communication publique (Université Laval), Ghislaine Sawadogo : M .A en communication (Université Laval). Commission de la logistique et de la reproduction des documents Président Dr. WAKATA, chef de département de Relations publiques à l’École Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information (ESSTIC) Vice président : M. Abéga Clément Roger (Université Yaoundé II) Membres
-   le chef de service de la reprographie, l’École supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC)
-   01 secrétaire du département des Relations publiques de l’École supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC)
-   02 personnels d’appui. Commission relations publiques (protocole, accueil, relations médias) Présidente : Justine Pelaho Njipap (DISTIC) Membres : Anatole Bihina, Journaliste (Satellite FM) Rose Massabang (DISTIC) Nombre de participants : 60

Yaoundé, ESSTIC BP 1328 -Tél: (237) 22 03 34 90
cboyomo@yahoo.fr ou essticuy2@yahoo.fr

Lieux

  • Yaoundé (Cameroun)
    Yaoundé, Cameroun

Dates

  • jeudi 28 août 2008
  • vendredi 29 août 2008

Mots-clés

  • communication

URLS de référence

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Communication de crise et gouvernance en Afrique centrale », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 30 mai 2008, http://calenda.org/198466