AccueilLa clinique au quotidien de la question sociale

*  *  *

Publié le lundi 30 juin 2008 par Pierre Mercklé

Résumé

Journée d'étude, Genève, 17 octobre 2008, de 9h à 16h30

Annonce

Cabinet du médecin du travail et de l’infirmière scolaire, bureaux du planning familial, centres de thérapie brève, urgences de l’hôpital : dans ces lieux confinés du soin, les plaintes s’expriment, les conditions matérielles, familiales et sociales d’existence sont relatées avec plus ou moins de pudeur. Tiraillés entre les mesures interventionnistes énoncées d’en haut et la « petite misère » côtoyée au quotidien, les professionnels tentent de composer non sans éprouver des tensions et des dilemmes. A l’attente d’une possible reconnaissance formulée par les « usagers » - combinée à la méfiance voire à la résistance - les professionnels se trouvent souvent confrontés à des missions impossibles qui dépassent largement leurs cahiers des charges officiels. Cette mission impossible se traduit alors par des réponses qui oscillent entre la sollicitude de circonstance et le rappel à l’ordre, entre les immiscions dans la vie privée et le maintien protocolaire de la distance.

L’objectif de cette journée est d’analyser la problématique actuelle de la question sociale telle qu’elle se manifeste dans le champ socio-sanitaire. Si bien que les constats des inégalités sociales face aux risques d’accident, de maladie, d’invalidité et de précarité socio-économique soient réitérés dans nombre d’études, force est de constater que ces inégalités et les problèmes sociaux qu’elles produisent, tendent, dans les politiques de santé publique, à passer au second plan au profit d’une approche qui privilégie les "comportements individuels à risque". A partir d’études de cas qui portent sur la confrontation des professionnels socio-sanitaires aux usagers en situation de vulnérabilité, il s’agira de discuter « la nouvelle clinique de la question sociale ».

Intervenants : Philippe Longchamp, Annick Anchisi, Eliane Perrin, Richard Rechtman, Cristina Ferreira, Annie Thébaud-Mony.

Université Ouvrière de Genève, 3 place des Grottes, 1201 Genève.

Comité d'organisation : Danièle Lanza, Cristina Ferreira et Jeanne-Marie Chabloz.

Pour consulter le programme et s'inscrire : www.resar.ch

Lieux

  • Genève, Confédération Suisse

Dates

  • vendredi 17 octobre 2008

URLS de référence

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La clinique au quotidien de la question sociale », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 30 juin 2008, http://calenda.org/198480