AccueilTic et diasporas

*  *  *

Publié le vendredi 14 novembre 2008 par Pierre Mercklé

Résumé

Appel à contributions

Annonce

Longtemps négligée, la question de l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) par les migrants ou les populations issues de l’immigration fait l’objet, dans le champ académique anglo-saxon, d’un nombre croissant de travaux depuis le début des années quatre-vingt-dix. Comment ces technologies - magnétoscopes, lecteurs DVD, radios et télévisions par satellite, téléphones portables, Internet... - permettent-elles à ces populations de maintenir un lien avec le pays d’origine ? De quelle façon les aident-elles à naviguer entre les cultures du pays d’origine et celles du pays de résidence ? Quelles conséquences les TIC ont-elles sur l’horizon expérientiel de ces populations ? Telles sont quelques-unes des principales interrogations qu’explorent ces travaux sur les TIC et les diasporas, souvent présentés comme un laboratoire pour comprendre le devenir des identités et des cultures en temps de mondialisation. Privilégiant les transformations de l’expérience socioculturelle sous l’effet des technologies de l’information et de la communication, ces perspectives ont tendance à délaisser d’autres domaines d’analyse, non moins importants, qui demeurent largement sous-étudiés.

L’avènement d’Internet s’est ainsi traduit par une floraison de sites créés par et/ou pour les populations issues de l’immigration, aux finalités socioculturelles, politiques ou commerciales, qui méritent d’être davantage cernés. Dans quelle mesure ces sites, aux ambitions locales, nationales ou transnationales, contribuent-ils à diversifier l’offre médiatique à destination de ces populations ? Quels contenus proposent-ils ? Sur quels modèles économiques reposent-ils ?

Autre réalité qui reste occultée par la recherche, le rôle de passeurs technologiques et culturels que jouent, dans certains contextes, les migrants, en participant, de façon plus ou moins organisée, au développement des TIC dans leur pays d’origine, que ce soit au travers des réseaux de l’économie formelle ou ceux de l’économie informelle.

Par ailleurs, si les TIC peuvent être pour les migrants un instrument d’activation de cultures mobiles, elles constituent également, quand elles prennent la forme de systèmes d’identification et de fichage des immigrés en situation irrégulière, un important moyen de contrôle et de surveillance aux ramifications internationales.

L’objectif de ce numéro thématique de tic&société consiste à identifier les apports des investigations déjà entreprises dans ce domaine, mais également à explorer de nouvelles voies pour mieux analyser les enjeux culturels, mais aussi sociaux, économiques et politiques attachés aux relations qu’entretiennent TIC et diasporas. Il s’agit de contribuer à stimuler le développement d’une recherche francophone sur ces thématiques, recherche qui reste, en dépit de quelques travaux pionniers, trop souvent à l’état embryonnaire.

La perspective retenue se veut résolument interdisciplinaire et internationale. Priorité sera donnée aux articles appréhendant, dans une optique critique, les dimensions socioculturelles, socioéconomiques ou sociopolitiques de la relation TIC et diasporas. Le but est en outre de réunir des articles qui, articulant réflexion théorique et enquêtes de terrain, puissent cerner cette relation à partir d’une grande variété de réalités géoculturelles. Des textes en anglais ou en espagnol, accompagnés d’un résumé en français de 3.000 signes, peuvent être soumis. S’ils sont retenus, la revue en assurera la traduction dans la mesure de ses possibilités.

Les textes doivent faire environ 40.000 caractères, espaces compris. Les auteurs sont invités à respecter les consignes concernant la forme des manuscrits à envoyer pour évaluation (voir sur le site la rubrique « Consignes aux auteurs »).

Les textes doivent être envoyés au plus tard le 1er février 2009 à l’attention de Tristan Mattelart, coordinateur de la thématique « TIC et diasporas » : tmattelart@club-internet.fr

Il est également possible de proposer des textes hors thème. Nous nous garderons toutefois le droit soit de les diffuser dans la rubrique « Varia », soit de les conserver pour un prochain numéro thématique. Merci, dans ce cas, d’envoyer les textes à l’adresse suivante : comite-editorial@ticetsociete.org

L’ensemble des manuscrits sont jugés par deux évaluateurs, évaluatrices selon la procédure de lecture à l’aveugle caractéristique des revues à évaluation par les pairs.

Dates

  • vendredi 01 février 2008

Mots-clés

  • communication

URLS de référence

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Tic et diasporas », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 14 novembre 2008, http://calenda.org/198558

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal

À lire sur le même thème