AccueilComment peut-on être Socio-anthropologue aujourd'hui ? Autour de Jean-Olivier Majastre

*  *  *

Publié le mercredi 07 janvier 2009 par Pierre Mercklé

Résumé

Premières rencontres de socio-anthropologie de Grenoble, Auditorium du Musée de Grenoble, 16-17 janvier 2009

Annonce

Ni nouvelle discipline, ni objet à constituer, ni finalité épistémologique, la socio-anthropologie constitue plutôt un concept médiateur permettant de saisir la genèse des divers modes de connaissance du soi et de l’autre. Interroger cette posture (interdisciplinarité, transversalité et décloisonnement des sciences humaines) se situe ici dans le cadre d’un cycle de colloques internationaux et interdisciplinaires centrés autour de la question récurrente : "Comment peut-on être Socio-anthropologue aujourd’hui ?" dont l’invité de la session 2009 est Jean-Olivier Majastre. Cette grande question n’est pas entendue comme l’occasion pour chacun d’apporter une réponse convenue mais plutôt comme le prétexte d’animer un débat, de favoriser l’échange entre chercheurs de formations diverses et de proposer un lieu de libre discussion. Pour le socio-anthropologue interroger l’Homme comme être historique et culturel, revient à se reposer en permanence la question de l’Autre, de cette étrangeté qui nous contraint à recréer sans cesse de l’altérité dans nos propres méthodes et dans nos propres catégories de pensée, nous obligeant alors à nous demander si le discours socio-anthropologique peut vraiment permettre de parler de l’autre sans parler de soi ou « faire parler » l’autre. L’homme s’actualise indéfiniment et diversement selon les temps, les lieux et les acteurs. Il s’invente de manière multiple et inattendue et la notion d’Anthropos en constitue le symbolisateur nodal spécifique permettant de produire cette posture interdisciplinaire particulière qui se donne comme objectif de comprendre le rôle du social dans l’invention et la production de l’humain et de ses institutions, le terme institution ne se limitant pas au sens restreint d’organisation mais recouvrant, outre les "arrangements sociaux fondamentaux", toutes les croyances et tous les modes de conduite (représentations, pratiques et trajectoires) institués par les différentes collectivités humaines et aboutissant à des agencements culturels diversifiés et à des processus de production de connaissance. Il est clair dès lors que la socio-anthropologie n’est pas une nouvelle discipline constituée par l’adjonction de deux autres, mais plutôt la construction d’une posture spécifique privilégiant la transversalité disciplinaire, on parle parfois de transdisciplinarité, de l’Histoire à l’Economie, de la Psychologie à la Linguistique, en passant par l’Ethnologie, la Sémiologie, la Sociologie, la Démographie, la Géographie, etc, et fondée sur le constat que l’Humain (l’Anthropos) n’existe pas sans représentations, sans discours ou désirs (i.e. Idéologie), l’ordre social sécrètant un ordre du discours qui sécrète lui-même un ordre social.

Présupposant et impliquant d’inverser/renverser les points de vue et de permettre de dépasser les rigidités monodisciplinaires ces rencontres grenobloises visent à discuter et disputer autour de cette posture spécifique s’inscrivant dans le mouvement général d’une altération en retour, d’une mise en perspective de l’ici par l’ailleurs, d’une production du soi par l’autre, d’un agencement possible entre le proche et le lointain. Elles revisitent cette année le questionnement socio-anthropologique à travers les thèmes récurrents de l’œuvre de Jean-Olivier Majastre : corps, signe, animalité, féminité, représentation, étrangeté, autrui, matérialité, objets, vaches, existentiel, culture, transformation, signification, entre-deux, art, montagne, asile, émotion, désir, folie...

L’objectif est, on l’aura compris, moins de traiter prioritairement des travaux d’’une personnalité scientifique que de situer la perspective socio-anthropologique à partir de ses recherches et de son œuvre.

« L’anthropologie, c’est-à-dire le total des sciences qui considèrent l’homme comme être vivant, conscient et sociable. » Marcel Mauss

Vendredi 16 janvier 2009 :

14h30 : Allocutions d’ouverture du colloque

15h00 : Conférences d’ouverture du colloque : Bruno Péquignot Jean-Olivier Majastre en Majesté Université Sorbonne nouvelle - Paris III

Jean-Olivier Majastre Être aujourd’hui Socio-anthropologue à la retraite

16h30 : Pause

17h00 : Séance 1 : Ad libitum

Modérateur : Jean-Michel Bessette - Université de Franche-Comté - Besançon Rapporteur : Pierre Grosdemouge - Université Jean Moulin - Lyon 3 Intervenants : Francis Farrugia - Université de Franche-Comté - Besançon La socio-anthropologie comme hermeneutique de la finitude et inversion des perspectives Florent Gaudez - Université Pierre Mendès France - Grenoble 2 JOM again, sans oublier Jean-Olivier : Le côté majastral de la force socio-anthropologique Sylvia Girel - Université Jules Verne - Amiens L’art contemporain comme « document » sur le social

Jacques Leenhardt - EHESS - Paris Signes, formes, représentations. Toujours sans nouvelle de J.-O. Ansaldo Cécile Léonardi - EHESS - Paris L’art, la dérive et le sociologue

Mary Léontsini - Université d’Athènes (Grèce) Gender, representations and forms

18h30 : Vernissage de l’exposition : « Balthus revisited » : 6, rue Bayard

20h00 : Réception à la Grande Galerie du Musée de Peinture de Grenoble

Samedi 17 janvier 2009 :

9h00 : Accueil des participants

9h30 : Séance 2 : Rubato

Modérateur : Vinciane Despret - Université de Liège (Belgique) Rapporteur : Charlène Feige - Université Pierre Mendès France - Grenoble 2

Intervenants :

Charles Amourous - Université de Savoie - Chambéry De l’asile à l’anthropologie Gérard Dessons - Université de Saint Denis - Paris VIII Ce qui importe Jean Guibal - Directeur des Affaires culturelles du Département de l’Isère Patrimoine et création Daniele Jalla - Directeur des musées de Turin (Italie) Premier de cordée Laurent Fleury - Université Denis Diderot - Paris VII A l’écoute de La vie des autres M.-S. Poli / P. Ancel - Université Pierre Mendès France - Grenoble 2 Le Père Locutoire du Musée Céline Viguier - Université Pierre Mendès France - Grenoble 2 L’illusion de l’évidence dans le système publicitaire

11h30 : Déjeuner des conférenciers

13h00 : Séance 3 : A piacere

Modérateur : Francis Farrugia - Université de Franche-Comté - Besançon Rapporteur : Jérémy Damian - UPMF / Université de Liège (Belgique) Intervenants : Jean-Michel Bessette - Université de Franche-Comté - Besançon Ecrire avec du sang ; les mains sales ; nègre... (Anthropologie et écriture) Denis Chevallier - Conservateur en chef du Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Marseille) Parcours Bernard Debarbieux - Université de Genève (Suisse) Olivier Swift et les géographes Vinciane Despret - Université de Liège (Belgique) Pourquoi les vaches ? Fanny Fournié - Université Pierre Mendès France - Grenoble 2 Le corps de l’émotion, l’émotion du corps : approche mouvementée de formes chorégraphiques Valérie Rolle - Université de Lausanne (Suisse) Le corps à corps de l’encrage 15h00 : Pause

15h30 : Séance 4 : Senza tempo

Modérateur : Serge Dufoulon - Université Pierre Mendès France - Grenoble 2 Rapporteur : Marie Doga - Université Pierre Mendès France - Grenoble 2 Intervenants :

Philippe Bourdeau - Institut de géographie alpine - Grenoble Jean-Olivier Majastre et la "révolution culturelle" en géographie alpine Jean-Paul Bozonnet - I.E.P. de Grenoble Plaidoyer pour une pratique intermittente de la socio-anthropologie Jeffrey Halley - UTSA, San Antonio, Texas (USA) Charisma and Icon : the Case of Obama

Barbara Michel - Université Pierre Mendès France - Grenoble 2 L’enseignement de la sociologie à Grenoble à partir de 1970 Françoise Loux - Centre d’Ethnologie française (CNRS) A propos des guides de montagne : changements et permanences, approches convergentes Jean-Pierre Saez - Directeur de l’Observatoire des politiques culturelles de l’I.E.P. Une Méthode pour passer d’un archipel sociologique à l’autre : le regard de J.-O. Majastre sur les pratiques culturelles des jeunes

17h30 : Grande synthèse : Bruno Péquignot - Université Sorbonne nouvelle - Paris III

18h00 : Conférence de clôture du colloque : Jean-Olivier Majastre : Pour ne pas conclure

Vendredi 16 janvier 2009 à 18h30 : Vernissage de l’exposition de Jean-Olivier Majastre : « Balthus revisited » : 6, rue Bayard chez Olivier Lemoine, Antiquaire

Vendredi 23 janvier 2009 à 18h30 : présentation par Jean-Olivier Majastre de l’ouvrage : « L’art, le corps, le désir » à la bibliothèque de Centre-Ville

« L’homme attend l’Homme, c’est même sa seule occupation intelligente. » Paul Nizan

Laboratoire CSRPC - ROMA (EA 1967)
Centre de Sociologie des Représentations et des Pratiques Culturelles
Recherches sur les Oeuvres et les Mondes de l'Art
Université Pierre Mendès France (Grenoble 2)
-Contact : Marie-France Lebaillif : 04 76 82 56 48

Lieux

  • Université Grenoble 2
    Saint-Martin-d'Hères, France

Dates

  • vendredi 16 janvier 2009

URLS de référence

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Comment peut-on être Socio-anthropologue aujourd'hui ? Autour de Jean-Olivier Majastre », Informations diverses, Calenda, Publié le mercredi 07 janvier 2009, http://calenda.org/198597