AccueilLe faconnage des élites de la République : discrimination ou sélection ?

*  *  *

Publié le vendredi 06 février 2009 par Pierre Mercklé

Résumé

zy'va débat, Nanterre, mardi 10 mars 2009, 19h Zy'va débat sur un sujet qui fait débat :la formation des élites est elle est une forme de discrimination déguisée ?Cette sélection permet elle de favoriser la diversité sans passer par la discrimination positive???

Annonce

zy’va débat Mardi 10 mars 19h00 Nanterre avec :

Claire Oger auteure de" Le faconnage des élites de la République "(Presses de Sciences-Po, 2008) Eric Pelisson : Sous Préfet et Délégué régionale de la Halde et auteur de " Les dicriminations " (Ellipses 2008)

Claire Oger : dans son ouvrage issu de sa thèse en sciences de l’information et de la communication. Ce n’est en effet pas l’ensemble des concours de la Fonction publique, mais plus spécifiquement ceux visant à recruter (certaines de) ses « élites ». Dans la lignée des travaux sur les élites de l’Etat, tels que celui de Pierre Bourdieu , elle compare ainsi les concours d’entrée de trois institutions emblématiques : l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), l’Ecole de Guerre (EG) et l’Ecole Nationale de la Magistrature (ENM) afin d’y déceler les similitudes, mais aussi les différences, en matière d’attentes culturelles. Il faut entendre la notion de « culture » dans son sens anthropologique -qui va bien au-delà d’un simple ensemble de références communes, une culture « cultivée » - à savoir « ce tout complexe qui comprend la connaissance, les croyances, l’art, la morale, le droit, les coutumes et les autres capacités ou habitudes acquises par l’homme en tant que membre de la société » Claire Oger s’est donc penchée sur les différentes épreuves, écrites et orales, aux concours d’entrée de ces trois écoles qui correspondent explicitement ou non à la définition floue de « culture générale ». Son questionnement s’est structuré autour de trois axes : les liens éventuels entre les méthodes préconisées et les pratiques professionnelles des futurs lauréats ; les disciplines universitaires mises en avant dans ces épreuves et les qualités attendues par les jurys, permettant de dresser un portrait-robot du candidat « modèle » pour chacun des concours. Chacun de ces thèmes constitue la trame d’une des trois grandes parties entre lesquelles se découpe l’ouvrage.

Eric Pélisson : haut-fonctionnaire ancien élève de Sciences po et de l’ENA militant de la cause des droits de l’homme et de la République, est engagé de longue date dans le mouvement associatif à caractère social et caritatif. Il a tour à tour été animateur de centres de vacances pour enfants défavorisés et adultes handicapés enseignant d’histoire-géographie dans un lycée de banlieue ; inspecteur de la jeunesse et des sports, sous-préfet et magistrat financier. Il s’occupe aujourd’hui de lutte contre les discriminations à la Halde, il est par ailleurs enseignant associé de droit public à Sciences po Lille.

Eric Pelisson : résumé de son dernier ouvrage : Il ne se passe désormais presque plus un jour sans que les médias ne traitent la question des discriminations. Véritable fléau social, la discrimination procède par exclusion des personnes différentes, que ce soit à raison de leur âge, de leur sexe, de leur origine réelle ou supposée, de leur handicap ou état de santé, de leur orientation sexuelle, de leurs convictions politiques, syndicales ou religieuses. La discrimination consiste à traiter de manière inégale des personnes pourtant dans une même situation : pour l’accès à un emploi, un logement, la promotion professionnelle, un bien ou un service. Elle s’appuie sur les préjugés, racisme, sexisme, homophobie, sur la conviction qu’on a plus à partager avec les gens qui nous ressemblent. Elle menace la cohésion sociale et l’avenir du vivre-ensemble de notre société. Elle se manifeste notamment par la. relégation des quartiers populaires, devenus" zones urbaines sensibles ", qui concentrent à eux seuls une grande partie des publics discriminés, notamment les jeunes d’origine étrangère. Au-delà de l’action des institutions publiques et privées (on pense à la charte de la diversité, par exemple, signée par de nombreuses entreprises), la lutte contre les discriminations nécessite une mobilisation urgente et massive de l’ensemble du corps social pour faire enfin de l’égalité, deuxième principe de notre devise républicaine, une valeur vivante.

Gwénaële Calvès : Ancienne élève de l’École normale supérieure, elle est notamment professeur de droit public à 1’Université de Cergy-Pontois et auteure de "La Discrimination positive "(2eme édition) :Editions "Que sais je ?"

Résumé de son ouvrage :Créer juridiquement des inégalités pour favoriser, dans les faits, le progrès de l’égalité : tel est le pari des politiques de discrimination positive. À l’heure où le principe de non-discrimination s’impose de manière toujours plus exigeante, il peut sembler paradoxal de recourir à cette forme de discrimination bienveillante ". À quelles conditions est-elle acceptable ? Au nom de quels principes peut-elle se justifier ? Que faut-il en attendre ? En s’appuyant sur l’analyse des expériences menées à l’étranger comme en France, cet ouvrage offre des pistes pour un débat objectif et informé. Il éclaire la notion de discrimination positive, et fait le point sur les enjeux de société dont elle est porteuse.

La soirée se terminera par une séance de dédicace et un coktail dînatoire . Entrée libre sur réservation :zyva.fr ou par courriel : zyvadebat@wanadoo.fr

Mardi 10 mars 19h00 ; 2 allée des Tulipes 92000 Nanterre à 5 minutes de la gare Nanterre Université (RER A) prendre ensuite bus 304 direction Asnieres descendre aux Ormes (c 'est à 5 minutes de la gare).Tel:01 47 81 39 49

Lieux

  • Nanterre, France

Dates

  • mardi 10 mars 2009

Mots-clés

  • stratification sociale

URLS de référence

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le faconnage des élites de la République : discrimination ou sélection ? », Informations diverses, Calenda, Publié le vendredi 06 février 2009, http://calenda.org/198601