AccueilCulture politique en France entre Révolution et Restauration : formes, fonctions, métamorphoses

*  *  *

Publié le vendredi 10 juillet 2009 par Marie Pellen

Résumé

L’Institut historique allemand de Paris poursuit par une série de tables rondes le projet de recherche entrepris à l’automne 2008 sur la politique culturelle et la culture politique françaises aux alentours de 1800. Les manifestations auront lieu tous les deux mois le mercredi après-midi à l’IHAP à partir de septembre 2009. Chaque séance sera l’occasion de deux conférences de trente minutes suivies d’une discussion.

Annonce

Les années mouvementées aux alentours de 1800 furent – entre autres choses – marquées par une étroite interdépendance entre la production culturelle et le sens que l’on donnait à la société. En raison de l’abondance d’événements, les bouleversements politiques offraient une riche réserve de sujets et de motifs qui furent sans cesse cités, réinterprétés et actualisés à travers caricatures, reportages, livres, pamphlets, tableaux ou chansons. Parallèlement, tous les gouvernements de la France – plus encore après 1789 – veillèrent à pratiquer une politique culturelle active et à se concilier les arts et les sciences – que ce soit en les soutenant, en leur accordant reconnaissance et protection ou en les réglementant et en les interdisant.

Comme le montrent de nombreux travaux de recherche, l’interpénétration des sphères politique et culturelle fait partie des caractéristiques de l’histoire de France pendant la période postérieure à la Révolution. On a en revanche beaucoup moins étudié les relations complexes de production et de réception des médias qui font apparaître, entre 1780 et 1830, une réorientation à différents niveaux de l’art et de la culture, où a pu se constituer une « culture de la Révolution ». Ainsi, par exemple, le cadre juridique général, telle la législation sur la presse et la censure, influença le contenu et le degré de diffusion des images et des textes, de même que les évolutions techniques en matière d’impression. S’agissant du contenu, la longévité et le degré de notoriété de certains motifs picturaux, textes et citations font conclure à une profonde politisation du paysage médiatique. 

Alors que l’histoire politique décrit les césures et les périodes, l’étude d’une culture politique postérieure à la Révolution française souligne l’existence, entre 1780 et 1830, d’une tension fondamentale entre Révolution et réaction/Restauration. La description de leurs formes d’expression ne passe pas par une distinction de type hiérarchique entre haute culture ou culture populaire, mais par leur analyse en tant que résultat d’une interaction complexe entre les conditions sociales générales, la politique culturelle publique et les rapports de production et de réception concrets.

L’Institut historique allemand de Paris poursuit par une série de tables rondes le projet de recherche entrepris à l’automne 2008 sur la politique culturelle et la culture politique françaises aux alentours de 1800. Les manifestations auront lieu tous les deux mois le mercredi après-midi à l’IHAP à partir de septembre 2009. Chaque séance sera l’occasion de deux conférences de trente minutes suivies d’une discussion. L’appel d’offres s’adresse aux historiens, historiens de l’art, spécialistes de littérature, de musique et de théâtre qui poursuivent des recherches sur l’ensemble des sujets décrits.

Parmi les thèmes de conférence possibles figurent les questions suivantes :

  • Quels sont les cadres juridiques qui déterminent la production médiatique (par ex. débats sur la législation sur la presse et la censure, droit d’auteur) ?
  • Distingue-t-on des ruptures et des continuités dans la politique culturelle initiée par l’Etat (par ex. politique à l’égard des musées, des expositions et du théâtre, subvention aux artistes) ?
  • Comment institutionnalise-t-on et canonise-t-on  une politique mémorielle  de la Révolution ?
  • Quel est le rôle des continuités personnelles et du fossé entre les générations dans la culture politique entre 1780 et 1830 ?
  • Quels sont les rapports existant entre les événements et les évolutions politiques et la constitution de formes de publications, de genres littéraires ou de thèmes picturaux spécifiques ?
  • Les perspectives sont-elles comparables dans d’autres pays ?
  • Quel sont les langages symboliques utilisés par les différents groupes sociaux et politiques et comment se constituent-ils ?

Les personnes intéressées sont priées de faire acte de candidature avant le 1er août 2009 en adressant un bref CV, une proposition de sujet (abstract d’environ 300 mots) et en indiquant les dates possibles de conférence au groupe de recherche de l’Institut historique allemand de Paris (bklesmann@dhi-paris.fr.).

Lieux

  • 8 rue du Parc-Royal
    Paris, France

Dates

  • samedi 01 août 2009

Mots-clés

  • Culture politique, France, Révolution, Restauration

Contacts

  • Bernd Klesmann
    courriel : bklesmann [at] dhi-paris [dot] fr

Source de l'information

  • Bernd Klesmann
    courriel : bklesmann [at] dhi-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Culture politique en France entre Révolution et Restauration : formes, fonctions, métamorphoses », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 10 juillet 2009, http://calenda.org/198679