AccueilDélinquance et criminalité féminines

*  *  *

Publié le jeudi 16 juillet 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

La délinquance et la criminalité féminines posent actuellement de sérieux problèmes à la société. D’où l’intérêt d’approcher ce phénomène, de présenter et analyser les résultats de la recherche scientifique en la matière pour en comprendre les mécanismes et, surtout, d’approfondir le débat concernant les stratégies et les actions à promouvoir face à ce phénomène.

Annonce

Propositions de communication (350 mots) à renvoyer avant le 25 septembre 2009 à

  • larbibenlafkih@hotmail.com  et

  • abdkidai@gmail.com

La recherche scientifique concernant la délinquance et la criminalité féminines n’a connu un intérêt théorique et empirique et un essor significatif en matière de stratégie politique et d’action sociale qu’à partir des années 1970.

A la lumière des résultats et des données issus de différentes études et recherches scientifiques la délinquance, la criminalité féminines et l’agir délictueux des femmes juvéniles ou adultes se sont avérés des phénomènes sociaux dont la prévalence et la spécificité n’ont rien de négligeable en comparaison avec la criminalité masculine.

C’est, sans aucun doute, en raison de la sensibilité croissante à la condition de la femme de part le monde et à travers les cultures, d’une part, de l’errance au féminin, de l’implication de la femme dans les réseaux de criminalité nationaux et internationaux et, surtout, de l’augmentation du nombre des détenues dans les institutions de rééducation et des prisons, d’autre part, que l’étude scientifique de ces phénomènes a connu une intense activité de recherche multidisciplinaire et d’actions sociales.

Les objectifs de cette intense activité de recherche visent, en particulier, l’approche, la compréhension et la nature des réponses à apporter à l’implication de la femme dans les faits délictueux et criminels.

De ce fait, les visions et les représentations stéréotypées inhérentes à la délinquance et à la criminalité féminines, qui considèrent que les délinquantes et les criminelles constituent un groupe homogène et marginal, ne sont plus de mise.

En effet, les données permettent de constater que les délits tels que la prostitution, l’errance féminine ou les vols et les agressions de voisinage ne constituent que la partie visible de l’ " Iceberg ". Ces mêmes données font ressortir clairement que la femme a intégré la délinquance et la criminalité dans ses différents espaces et secteurs, des plus anodins aux plus graves.

Ainsi, les phénomènes de la délinquance et de la criminalité féminine soulèvent plusieurs questions, auxquelles il faut apporter des réponses pertinentes : 

  • Peut-on parler d’une délinquance  ou d’une criminalité féminine ?
  • Quelle prévalence représente la délinquance et la criminalité féminines au niveau national et international ?
  • Quels sont les problèmes que soulève ce phénomène dans les secteurs éducatif, économique, social et politique…?
  • Que faut-il adopter comme stratégies de prévention, de rééducation et de réinsertion ?  

Les objectifs du colloque :

Les crimes commis par les femmes soulèvent des problèmes de plus en plus graves pour la société. En effet,  à travers la mouvance des normes, des lois et les changements  socioéconomiques et sociopolitiques, les femmes se trouvent directement impliquées comme véritables  actrices dans les actes délictueux et criminels très graves.

Le colloque  " Délinquance et Criminalité Féminines " se propose d’approcher la problématique de l’implication de la femme dans les faits délictueux et criminels, d’examiner les dimensions qui caractérisent ce type de délinquance et de criminalité, de discuter les aspects liés aux stratégies d’action de prévention, de rééducation, de réhabilitation et de réinsertion de la fille et/ou délinquante ou criminelle.  

Le colloque s’assigne, donc, les objectifs suivants :

  • Rassembler les chercheurs et spécialistes autour de la problématique  de la délinquance et de la criminalité féminines ;
  • Dégager et examiner les mécanismes inhérents à la Délinquance et à la Criminalité Féminines ;
  • Echanger les expériences en la matière entre chercheurs, acteurs sociaux et décideurs ;
  • Présenter et discuter les approches et les points de vue des agents de développement et des représentants des institutions gouvernementales et non-gouvernementales.
  • Attirer l’attention des décideurs sur les questions nouvelles en rapport avec ce sujet ;
  • Elaborer et présenter les recommandations les mieux appropriées aux décideurs, acteurs et chercheurs.

Axes de (la) recherche :

  • La criminalité féminine : le passé et le présent ;
  • Les nouvelles formes de la délinquance et de la criminalité ;
  • La criminalité féminine au Maroc ;
  • Les fondements psychosociologiques de la criminalité féminine ;
  • Représentations et  retombées sociales de la criminalité féminine ;
  • La délinquance des mineures ; approches psychosociologiques ;
  • Lecture sociologique de la criminalité féminine : approches pluridisciplinaires ;
  • Stratégies d’action pour la prévention et la lutte contre la délinquance et la criminalité féminines au niveau national et international.

Les participants :

  • Professeurs et chercheurs marocains et étrangers ;
  • Des experts : magistrats, avocats, police...
  • Représentants de la société civile.

Les Organisateurs

  • Université Mohammed V-Souissi ;
  • Structure de Recherche : Cerveau, comportements et Rééducation (CERCORE) ;
  • Master Spécialisé : Rééducation des Délinquants et Intégration Professionnelle.

Dates

  • 06 et 07 octobre 2009

Lieu :

Faculté des Sciences de l’Education

Tél. :   0537774278/89

Fax :   0537771342

E-mail : http://www.fse.ac.ma

Président d’honneur :

  • Pr. Taïeb CHKILI : Président de l’Université Mohamed V – Souissi.  

Coordonnateur :

  • Pr. Larbi BENLAFKIH 

Comité scientifique :     

  • Pr Driss ABOUTAJDINE : Vice Président Chargé de la Recherche Scientifique, du Partenariat et de la Coopération.
  • Pr. Mohamed BENMOUSSA : Directeur de l’Institut d’Etudes et de Recherche pour l’Arabisation. 
  • Pr. Larbi BENLAFKIH : Responsable du Master de la Rééducation des Délinquants et Intégration professionnelle.
  • Pr Mohamed ELFARRANE : Directeur-Adjoint IERA
  • Pr. Abdellatif  KIDAI : Pr de Sociologie
  • Pr. Nadia TAZI : Pr de Psychologie
  • Pr  Ali RAME : Pr de Criminologie

Comité d’organisation :     

  • Pr. Larbi BENLAFKIH
  • Pr Mohamed ELFARRANE
  • Pr. Abdellatif  KIDAI
  • Mr Abdellah AZZOUR             
  • Mr Saïd EL FEKKAK              
  • Mr Amine NOUAR                  
  • Mme Naïma EZZINE                
  • Mlle Kawtar ELATTAR            
  • Mlle Nassim ELARRASSE      

Contact :      

Pr. Larbi BENLAFKIH

Adresse mail : larbibenlafkih@hotmail.com         

Tél.  GSM : (+212) 06 66 69 59 20

Tél. Bureau : (+212) 05 37 68 64 12

Catégories

Lieux

  • Faculté des Sciences de l’Education- Boulevard Mohammed Ben Abdellah Regragui-Madinat Al Irfane-B.P. 1072 Rabat Tél : 0537 77 42 78 / 0537 77 42 89. Fax : 0537 77 13 42
    Rabat, Maroc

Dates

  • vendredi 25 septembre 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • délinquance, crime, criminamité, femme

Contacts

  • Pr. Larbi BENLAFKIH
    courriel : larbibenlafkih [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Larbi BENLAFKIH
    courriel : larbibenlfkih [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Délinquance et criminalité féminines », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 16 juillet 2009, http://calenda.org/198689