AccueilBourse post-doctorale : vulnérabilité des ménages et des groupes sociaux en milieu rural africain

*  *  *

Publié le vendredi 17 juillet 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Dans le cadre de l'ANR ECliS, l’UMR ADES recrute un(e) post-doctorant(e) à compter du 1er novembre 2009. Thème : vulnérabilité des ménages et des groupes sociaux en milieu rural africain ; durée de la mission : 7 mois ; candidature à présenter à l’UMR ADES d’ici le 7 septembre 2009 ; discipline : géographie, socio-économie, agro-économie.

Annonce

Dans le cadre de l'ANR ECliS, l’UMR ADES recrute un(e) post-doctorant(e) à compter du 1er novembre 2009.

  • Thème : vulnérabilité des ménages et des groupes sociaux en milieu rural africain
  • Durée de la mission : 7 mois
  • Candidature à présenter à l’UMR ADES d’ici le 7 septembre 2009
  • Discipline : géographie, socio-économie, agro-économie

    L'ANR ECliS

    Le post-doc s’inscrit dans le cadre de l’ANR ECliS (Elevage, climat et société) dont le but est de décrire et d’analyser la contribution de l’élevage à la vulnérabilité et/ou à la résilience des écosystèmes et des groupes sociaux en Afrique de l’Ouest.

    Ce travail est basé sur quatre études locales réparties sur un gradient agroclimatique, des régions sahéliennes aux forêts sèches soudaniennes (Sénégal, Mali, Niger, Bénin). Les activités d’élevage des populations du Sahel mais aussi, et dans des proportions croissantes, des zones plus humides, tiennent une place majeure dans l’économie des ménages et dans le fonctionnement, voire la dégradation, des agro-écosystèmes.

    Le problème posé est donc celui de la contribution des activités d’élevage aux relations réciproques entre vulnérabilité/adaptabilité sociétale et vulnérabilité/résilience écosystémique. L’examen de ces relations se focalisera sur l’interface entre les services que l’écosystème fournit à l’élevage (ressources en eau, fourrages) et les accès différenciés des populations rurales à ces services tels que régulés par les institutions économiques, sociales et politiques. La démarche transdisciplinaire conduira à analyser la dynamique historique de cette interface sur les dernières décennies et à en caractériser les vulnérabilités. Des indicateurs de vulnérabilité seront systématiquement identifiés et leurs sensibilités testées sur un échantillon de sites communaux choisis pour leur représentativité régionale et en regard de la qualité de la documentation et des données déjà disponibles.

    Un des objectifs est de construire et de tester des indicateurs de vulnérabilité des écosystèmes et des groupes sociaux.

    Thème de la recherche

     La recherche portera plus précisément sur la vulnérabilité des ménages et des groupes sociaux dans une commune du Bénin (zone soudanienne). L ‘élevage, de façon générale, est considéré comme un facteur de résilience par sa contribution à l’alimentation, ainsi qu’aux revenus et à l’épargne. Cependant, la nature de l’élevage et son importance introduisent un élément de diversité au sein des groupes socio-économiques, diversité qu’il s’agira de décrire et d’analyser.

    Le travail de terrain sera réalisé sur la commune de Djougou dans le département de la Donga (République du Bénin). Il sera réalisé en étroite collaboration avec les chercheurs de l’équipe ECliS responsables de la réalisation des axes de recherche sur le site du Bénin.

    Missions du post-doctorant

     • Réunir l'ensemble des documents et informations utiles pour élaborer une description synthétique des contextes biophysique et socioéconomique de la commune qui puisse déboucher sur une première stratification du milieu en vue des enquêtes

    • Mettre en œuvre plusieurs enquêtes auprès des ménages

    * enquêtes socio-économiques

    * enquête élevage (principalement supervision et collaboration avec des étudiants du nord et/ou du sud

    La méthodologie de ces enquêtes (échantillonnage, questionnaires) sera définie avec les chercheurs impliqués sur le projet.

    • Réaliser une cartographie des équipements collectifs (marchés, écoles etc.) de la commune et étudier l’accès des populations à ces équipements.

    • Etudier l’accès des différents groupes de population aux ressources (forêts, terrains de parcours, foncier agricole) ; décrire la gouvernance locale de ces ressources, plus particulièrement dans le cadre de la décentralisation, ainsi que les conflits d’usage.

    Contexte de mise en oeuvre

     Le post-doctorant sera basé dans la commune de Djougou. Des moyens de déplacement et d’hébergement sont prévus pour son séjour.

    Montant approximatif de la rémunération

     Montant mensuel brut : 2500 euros (2039 euros net)

    Laboratoire d’accueil

    UMR 5185 ADES-CNRS

    Contact

    Les candidats sont priés d’adresser une lettre de motivation et un curriculum vitae :

    • soit par courrier à l’attention de : J.E. BIDOU, UMR 5185 ADES-CNRS, Maison des Sud, 12 Esplanade des Antilles, 33607 Pessac Cedex
    • soit par mèl à : jebidou@ades.cnrs.fr

Dates

  • lundi 07 septembre 2009

Contacts

  • Bidou Jean-Etienne
    courriel : jebidou [at] ades [dot] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • Marie-Bernadette Darignac
    courriel : mb [dot] darignac [at] ades [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Bourse post-doctorale : vulnérabilité des ménages et des groupes sociaux en milieu rural africain », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le vendredi 17 juillet 2009, http://calenda.org/198706