AccueilL’imaginaire géographique, un contrepoint à la réalité ?

*  *  *

Publié le lundi 27 juillet 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Un atelier sur le thème de l'imaginaire géographique en tant que principe fondateur de la condition d'habiter se déroulera à l'Université du Québec à Montréal le lundi 26 et le mardi 27 octobre 2009 sous la responsabilité de Mario Bédard, Jean-Pierre Augustin et Richard Desnoilles.

Annonce

Cet atelier sera l'occasion de revisiter cette notion d'imaginaire débattue depuis l'Antiquité et qui a été remise à jour au sein des disciplines de sciences sociales depuis maintenant plus d'un demi-siècle. Surtout, depuis le début des années 1980, certains géographes tant francophones qu'anglophones n'hésitent pas à étudier les liens qu'entretient la société avec son espace à travers le prisme de la représentation et montrent que bien plus qu'une chimère, l'imaginaire géographique est au coeur des rapports que les sociétés ont avec leur territoire. Plus spécifiquement, cet atelier a pour ambition de réfléchir sur cet imaginaire lorsqu'il se déploie tout spécialement dans les périphéries et les marges urbaines, présumées sans âme, et surtout, de montrer comment l'imaginaire est fondateur lorsque se construit ce monde périphérique et marginal.

Partenaires :

Crises ; UQAM (Département de Géographie) ; UMR 5185 ADES ; Région Aquitaine ; Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, UQAM (Institut du patrimoine)

Programme

Lundi 26 et mardi 27 octobre 2009 à l’Université du Québec à Montréal

 LUNDI 26 OCTOBRE

8h30 Accueil des participants

8h45 Ouverture du colloque par Mario Bédard (Uqam-Crises) et Jean-Pierre Augustin (UBordeaux-Ades)

Introduction

8h55 Richard Desnoilles (Uqam-UBordeaux) Conférence inaugurale « De l’imaginaire à l’imaginaire géographique »

Atelier 1 : Les cultures au fondement de l’imaginaire géographique

9h15 Marc Brosseau (Université d’Ottawa) « Imaginaire des bas-fonds chez Bukowski ».

9h40 Christian Poirier (INRS Montréal) : « Cinéma et représentations du territoire au Québec : imaginaire et récits périphériques ».

10h05 Célia Forget (Université Laval) « Les cultures de la mobilité : quand l’imaginaire devient territoire ».

Pause 10h30 – 10h45

10h50 Suzanne Paquet (Université de Montréal) « Pratiques et imaginaires urbains : la ville, ses représentations et ses espaces de représentation »

11h15 Luc Bureau (Université Laval) « En marge de la pensée : le magnétisme des lieux ».

Questions et commentaires 11h40– 12h15

Axe 2 : L’imaginaire et le paysage : la norme en question

13h30 Daniel Le Couedic (Université de Bretagne Occidentale) « Le paysage urbain ou le déguisement du monde ».

13h55 Laurent Couderchet (UBordeaux) « J’imagine pour vous ! ».

14h20 Guy Mercier (Université Laval) « La condition pavillonnaire : entre paysage et imaginaire ».

Pause 14h45-15h00

15h00 Sylvain Paquette (Université de Montréal) « Penser le devenir des paysages périphériques : de l’instrumentalisation à la valorisation paysagère. Quels défis et quelles opportunités ? ».

15h25 Martine Freedman (Université Laval) « Le quartier chinois de Québec, une appellation abusive ? ».

Questions et commentaires 15h50 – 16h30

MARDI 27 OCTOBRE

Axe 3 : L’imaginaire au service du développement local.

9h00 Lucie K. Morisset (UQAM) « La montagne qui voulait être aussi historique que la ville :   de l’hétérotopie patrimoniale à l’hétérochronie fictionnelle ».

9h25 Sylvain Lefebvre et Romain Roult (UQAM) « Reconversion des héritages olympiques et valorisation de l’urbain : le parc olympique comme haut lieu de rassemblement ».

9h50 Sandra Breux (Université de Montréal) « Des représentations aux significations du grand projet urbain contemporain ».

Pause 10h15 – 10h30

10h30 Olivier Lazzarotti (Université de Picardie) « Pauline à la mer ou de l’imaginaire touristique comme construction du regard de l’autre »

10h55 Michel Favory (UBordeaux) « Les représentations publiques du patrimoine et l’action spatiale : quelques enseignements pour une approche sociocognitive de l’action spatiale »

Questions et commentaires 11h20 – 12h15

Axe 4 : L’urbanisme affinitaire comme finalité imaginaire ?

13h30 Djémila Zeneidi (UBordeaux-Ades) « Imaginaire et entre soi dans la rue »

13h55 Laurence Liégeois (UBordeaux-Ades– INRS Montréal) « La production des espaces publics : imaginaires affinitaires ou cosmopolites ? »

14h20 Michel Parazelli (UQAM) « La rue radieuse. Imaginaires collectifs et gestion de l’urbanité en marge ».

Pause 14h45 – 15h00

15h00 Anne Gilbert (Université d’Ottawa) « Ottawa-Gatineau : une frontière dans la ville et dans la tête »

15h25 Anne-Marie Séguin (INRS Montréal) « La publicité sur le logement neuf à Montréal : analyse des représentations du vivre ensemble »

Questions et commentaires 15h50 – 16h30

Conclusion :

16h30 Mario Bédard (Uqam-Crises) : Bilan du colloque et perspectives sur l’imaginaire géographique

16h50 Jean-Pierre Augustin (UBordeaux-Ades) : Ouverture vers le colloque de Bordeaux en mai 2010

Prix :

Tarif normal : $50,00 Gratuit pour les étudiants.

Lieux

  • l’Université du Québec à Montréal
    Montréal, Canada

Dates

  • lundi 26 octobre 2009
  • mardi 27 octobre 2009

Mots-clés

  • imaginaire, géographie, sciences sociales, périphérie, culture, paysage, développement local

Contacts

  • Augustin Jean-Pierre
    courriel : Jean-Pierre [dot] Augustin [at] msha [dot] fr
  • Bédard Mario
    courriel : bedard [dot] mario [at] uqam [dot] ca
  • Desnoilles Richard
    courriel : desnoilles [dot] richard [at] uqam [dot] ca

Source de l'information

  • Marie-Bernadette Darignac
    courriel : mb [dot] darignac [at] ades [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’imaginaire géographique, un contrepoint à la réalité ? », Colloque, Calenda, Publié le lundi 27 juillet 2009, http://calenda.org/198725