AccueilConnaissances expertes et savoirs territoriaux, l'influence réciproque du global et du local

*  *  *

Publié le lundi 24 août 2009 par Marie Pellen

Résumé

L’objectif de cette journée doctorale est d’interroger la relocalisation ordinaire des savoirs experts (Giddens, 1991) en étudiant l’influence réciproque des normes internationales sur les construits locaux. On cherchera notamment à comprendre à travers des études de cas issus de diverses disciplines (ethnologie, sociologie, sciences politiques, urbanisme, géographie, économie, droit, etc.) comment savoirs territoriaux et connaissances expertes se confrontent pour faire émerger le plus souvent localement, mais aussi globalement, de nouvelles pratiques, et donc des représentations sociales plus ou moins partagées.

Annonce

OBJECTIFS DE LA JOURNEE D’ETUDE

Le 8 décembre 2008, l’EA CRESS organisait à la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme d’Alsace (MISHA) un séminaire intitulé « Local-Global ». Fort de cette première rencontre, le CRESS, associé au laboratoire SGC, souhaite maintenant focaliser une nouvelle journée d’étude sur une thématique plus précise tout en élargissant la provenance des intervenants à un niveau national.

Une politique publique, une action collective émerge de l’acquisition et du partage de connaissances, quelle qu’en soit la nature, entre divers acteurs sociaux. Dans un processus de réflexivité (Giddens, 1991), cette réalité est elle-même construite et reconstruite selon les connaissances assimilées sur elle (Rudolf, 1998).

Cette démarche est loin d’être linéaire, évoluant généralement par substitution d’une connaissance par une autre (Rudolf, 1998). Démarche évolutive, le processus d’émergence et de constitution d’une politique, d’un plan, d’un programme est une construction sociale assimilable à une négociation : la manière dont s’élaborent nos représentations, notre compréhension d’une problématique, d’une situation, d’un phénomène constituera les fondements de notre positionnement, de notre stratégie, de nos attentes (Hannigan, 1995).

La connaissance est une ressource rare et inégalement répartie entre les acteurs sociaux (Knoepfel, 2006), constituée par les informations acquises relatives aux données techniques, sociales, économiques et politiques d’un problème collectif à résoudre (Padioleau, 1982). La question de la ressource « cognitive » des acteurs sur une question donnée renvoie ainsi au rôle de l’expertise dans la société (Theys, 1991).

La mondialisation des échanges engendre une multiplication des interactions entre les informations, et tend vers une certaine harmonisation des connaissances par la transposition de cadres de pensées. Hégémoniques mais pas uniques, particulièrement médiatisées et portées institutionnellement comme vecteurs de modernité et de développement (Nations Unies, ONGE, BM, FMI, etc.) par des figures expertes, ces nouvelles valeurs internationales (droits de l’homme, respect des différences, égalité des individus, conservation de la biodiversité, etc.) se confrontent quotidiennement aux réalités locales riches d’une diversité culturelle beaucoup plus étendue et portées par un spectre d’acteurs très ouvert.

L’objectif de cette journée doctorale est d’interroger cette relocalisation ordinaire des savoirs experts (Giddens, 1991) en étudiant l’influence réciproque des normes internationales sur les construits locaux. On cherchera notamment à comprendre à travers des études de cas issus de diverses disciplines (ethnologie, sociologie, sciences politiques, urbanisme, géographie, économie, droit, etc.) comment savoirs territoriaux et connaissances expertes se confrontent pour faire émerger le plus souvent localement, mais aussi globalement, de nouvelles pratiques, et donc des représentations sociales plus ou moins partagées.

COURTE BIBLIOGRAPHIE INDICATIVE

Giddens A., 1991, The Consequences of Modernity, Stanford University Press

Hannigan J., 1995, Environmental Sociology: A Social Constructionist Perspective, Routledge

Knoepfel P., Larrue C., Varone F., 2006, Analyse et pilotage des politiques publiques, Rüegger Verlag

Padioleau J.G., 1982, L’état au concret, Presses Universitaires de France

Rudolf F., 1998, L’environnement, une construction sociale, Presses Universitaires de Strasbourg

Theys J., 1991, Environnement, Science et politiques, « Les experts sont formels », Cahier du Germes, Volume 3

PRE-PROGRAMME DE LA JOURNEE D’ETUDE

Les communications sont ouvertes aux Doctorants provenant de diverses universités pour leur permettre de valoriser leurs travaux dans cette thématique qui devient central dans les recherches en sciences sociales.

L’approche retenue est pluridisciplinaire et s’oriente notamment vers l’ethnologie, la géographie, l’urbanisme, les sciences politiques et la sociologie.

Le Comité de sélection des communications est composé d’enseignants-chercheurs de l’Université de Strasbourg et leurs partenaires (notamment Maurice Blanc (PR Sociologie), Philippe Hamman (MCF Sociologie), Jean-Luc Piermay (PR Géographie), Roger Somé (MCF Ethnologie)). Ces derniers animeront la journée d’étude.

Une dizaine de communications sont prévues sur la journée (20 minutes de présentation et 20 minutes d’échanges).

Un budget de soutien à la mobilité des communicants extérieurs est programmé.

Les communications retenues et présentées lors de cette journée d’études seront valorisées par la publication d’un ouvrage collectif.

S’ils sont retenus par le Comité de sélection, les soumissionnaires s’engagent à n’envoyer que des textes originaux qui n’ont pas été soumis parallèlement ou antérieurement à d’autres publications ou éditeurs.

CALENDRIER PREVU & MODALITES DE SOUMISSION DES COMMUNICATIONS

L’appel à communications est proposé prioritairement aux doctorants, quelle que soit leur discipline selon les modalités suivantes (calendrier prévisionnel) :

Publication de l’appel à communications

17 août 2009

Date limite de soumission des propositions

15 octobre 2009

Document de 2 pages, Times new roman, 12 pts, intervalle simple, incluant un titre, 5 mots-clés, un résumé et vos coordonnées

Transmission par courrier électronique à Pierre-Henri Bombenger (bombenger@unistra.fr)

Réponses du Comité d’organisation

20 octobre 2009

Une dizaine de contributions seront retenues

Transmission du texte provisoire sous forme d’un article publiable

20 novembre 2009

Envoi d’un article de 45 000 signes (croquis et espaces compris) environ comportant :

·      Un titre significatif, en français et en anglais

·      Les coordonnées complètes du ou des auteurs. Si le manuscrit soumis est signé par plusieurs auteurs, il est entendu que l'auteur soumettant le texte a obtenu l'accord de tous pour agir en leur nom.

·      Un résumé en français et un résumé en anglais. Ils ne doivent pas dépasser 250 mots.

·      Une liste de 5 à 10 mots clés (en français et en anglais)

·      Les sources de soutien, notamment les sources de financement ayant permis la réalisation de l'étude

·      Une section bibliographique regroupant l’ensemble des références utilisées dans le texte.

Présentation de la communication lors de la journée d’étude

30 novembre 2009

Transmission des textes finaux pour publication

10 décembre 2009

Publication sous forme d’un ouvrage collectif

Premier semestre 2010

RENSEIGNEMENTS & CONTACTS

Université de Strasbourg

EA 1334 CRESS - Centre de Recherche et d’Etude en Sciences Sociales

U.F.R S.S.P.S.D
Secrétariat du CRESS - Bureau 5222
22 Rue René Descartes - 67084 STRASBOURG
Tél. (secrétariat) : 03 88 41 74 10

Contacts :

Lieux

  • Strasbourg, France

Dates

  • lundi 30 novembre 2009

Mots-clés

  • expertise, savoirs locaux, normes, globalisation , politiques publiques, harmonisation

Contacts

  • Pierre-Henri Bombenger
    courriel : planid [at] heig-vd [dot] ch
  • Elodie Piquette
    courriel : piquette [at] unistra [dot] fr

Source de l'information

  • Elodie Piquette
    courriel : piquette [at] unistra [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Connaissances expertes et savoirs territoriaux, l'influence réciproque du global et du local », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 24 août 2009, http://calenda.org/198772