AccueilLes idéologies juridiques

Les idéologies juridiques

Appel à contributions à un ouvrage collectif

*  *  *

Publié le lundi 24 août 2009 par Marie Pellen

Résumé

L'empire du droit (P. Manent) s'accompagne d'idéologies (au sens le plus neutre de cette expression) plus ou moins légitimatrices. C'est à une analyse systématique de ces « idéologies juridiques » aussi bien du point de vue du droit lui-même que de celui de la sociologie du droit, de la théorie et de la philosophie du droit, de la science politique, voire de la sociologie des champs culturels que sont conviés les contributeurs à l'ouvrage prospecté.

Annonce

La prégnance du droit dans le monde contemporain est un fait éprouvé à un double niveau. Ce fait est éprouvé au niveau international, à travers la démultiplication d’instruments conventionnels, à travers l’intégration européenne sous le principe d’une « Communauté de droit », à travers des normes et des juridictions pénales (CPI, juridictions pénales spéciales) traduisant l’ambition plus ou moins renouvelée d’une « paix par le droit ». Ce fait est encore vérifié au sein des sociétés démocratiques, notamment à travers l’augmentation des procédures juridictionnelles en de multiples domaines (politique, médecine, fonction publique, environnement…), à travers la revendication par les individus-citoyens de droits ou de règles nouvelles (en matière de vie privée, de sécurité alimentaire ou publique…). Il est admis que cette prégnance du droit traduit l’émergence de questions qui nécessitent des règles (bioéthique, risques collectifs, nouvelles technologies) et reflète des évolutions en profondeur des modes de « régulation » de nos sociétés. Cette prégnance du droit s’est déjà prêtée à de nombreuses études, qui y voient en particulier « le passage d’un droit imposé et surplombant à un droit contractuel et négocié ». L’on s’intéressera plutôt ici aux discours juridiques et aux idéologies juridiques qui structurent ou accompagnent cette évolution, la notion d’idéologie n’étant pas prise ici en tant qu’« ensemble de croyances collectives appelant une adhésion émotionnelle et passionnelle » (D. Bell), mais plutôt, et en première approximation, comme un « prisme de la réalité » derrière lequel se profilent des paradigmes, des croyances et des valeurs.

Les contributions attendues tendront :

- pour une part, à proposer un essai de distinction entre les technologies juridiques, les propositions analytiques du droit, les discours juridiques et les idéologies juridiques proprement dites (contemporains), à former des réflexions sur les conditions (formelles, non-formelles) de production des uns et des autres, sur leurs acteurs et publics, sur leurs usages, à mesurer la résonance entre les idéologies juridiques et les idéologies politiques contemporaines ;

- pour une autre part, à proposer une approche constructiviste de certaines de ces idéologies juridiques (le « droit », la distinction entre « droit public » et « droit privé », l’« intérêt général », les « droits de l’homme », la « sécurité juridique », la « codification », la « simplification du droit », la « légistique », l’« efficacité du droit », la « régulation », la « gouvernance », l’« intégration européenne », l’« Europe par le droit », l’Union européenne comme « communauté de droit », le « contrat », la « soft law », etc.)

Champs des contributions :

Droit, sociologie du droit, philosophie du droit, socio-legal studies, science politique, sociologie des champs culturels.  

Modalités de soumission des propositions

Les résumés d’une page maximum en français (environ 4000 signes espaces non compris) comporteront un titre, la description de la problématique. Ces résumés seront accompagnés d’une courte notice personnelle, sur une seule page annexe, mentionnant l’identité, l’institution de rattachement, le statut, les publications récentes relatives à la thématique de l’ouvrage, les coordonnées postales et téléphoniques ainsi qu’une adresse électronique.

Ils devront parvenir au plus tard le 15 octobre 2009 à l’adresse suivante : ideologiesjuridiques@gmail.com

Calendrier 

Appel à contributions ouvert jusqu’au 15 octobre 2009 inclus.

Retour d’évaluation des propositions : 30 octobre 2009.

Remise des textes (25.000 à 35.000 caractères, espaces compris) à la direction scientifique et éditoriale suivant des indications de présentation remises entre-temps aux auteurs : 30 mars 2010.

La publication de l’ouvrage par l’éditeur juridique commanditaire est prévue en juin-juillet 2010.

La responsabilité scientifique et éditoriale de l’ouvrage est confiée à M. Pascal Mbongo, Professeur de droit public et de philosophie du droit à l’Université de Poitiers (43, place Charles De Gaulle – 86000 Poitiers - France).

Dates

  • jeudi 15 octobre 2009

Mots-clés

  • Emprise du droit, discours juridiques, idéologies juridiques, neutralité axiologique du discours juridique

Contacts

  • Pascal Mbongo
    courriel : pascal [dot] mbongo [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Pascal Mbongo
    courriel : pascal [dot] mbongo [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les idéologies juridiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 24 août 2009, http://calenda.org/198777