AccueilOù en est la didactique du français ?

Où en est la didactique du français ?

Le point de vue de la poétique et de la théorie du langage avec Henri Meschonnic

*  *  *

Publié le vendredi 04 septembre 2009 par Marie Pellen

Résumé

Cette journée d'étude organisée à l'IUFM de Basse-Normandie à Caen le mercredi 23 septembre tentera de situer la didactique du français à l'heure de la masterisation de la formation des enseignants et des réformes programmatiques dans l'Ecole. Elle partira des travaux de Henri Meschonnic (1932-2009) souvent ignorés dans ce domaine. L'hypothèse consistera à penser et à situer la nécessaire réflexion sur la théorie du langage tout au long des cursus et formations.

Annonce

23 septembre 2009 de 9h30 à 16h00

Journée d’étude organisée à et par l’IUFM de Basse-Normandie (Université de Caen-Basse-Normandie) Groupe de recherche et d’innovation «Les archives, la vie et la théorie du langage» (responsable : Serge Martin)

avec le soutien
du Rectorat de l’Académie de Caen (collège des IPR de lettres)
de l’IMEC (Institut Mémoires de l’Édition Contemporaine)
du LASLAR (Université de Caen-Basse-Normandie)
et de la revue Le Français aujourd’hui (éd. Armand Colin)

PROGRAMME

9h : Accueil - café

9h30 : Ouverture par
Jean-Marc Guéguéniat, directeur de l’IUFM
Maryvonne Félix, IA-IPR Lettres (Rectorat de l’académie de Caen)
Albert Dichy, directeur littéraire de l’IMEC

Matinée de réflexion sous la présidence de Jean-François Thémines, professeur des universités, directeur adjoint (IUFM de Basse-Normandie)

10h : Sandrine Larraburu-Bédouret (Université de Pau) : «Du vers au poème : transformer l’enseignement de la poésie au lycée».

10h30 : Jérôme Roger (IUFM d’Aquitaine) : «Faut-il rapporter les essais à l’argumentation ? Plaidoyer pour une physique du langage».

11h : Pause avec visite de l’exposition «Henri Meschonnic (1932-2009) et la revue Le Français aujourd’hui» (IUFM-IMEC)

11h30 : Philippe Païni (Collège, Marseille) : «La théorie du langage au collège : c’est vraiment trop tôt ou c’est déjà trop tard ?»

12h : Serge Martin (IUFM de Basse-Normandie) : «Les problèmes de l’oralité : concevoir le continu didactique du parlé et de l’écrit».

12h30 : Déjeuner

Conférence-débat sous la présidence de Brigitte Diaz, professeur des universités,responsable du Master Lettres modernes et directrice du LASLAR (UCBN).

14h : Jean-Louis Chiss, Paris III, ancien rédacteur en chef de la revue Le Français aujourd’hui : «L’enseignement du français : crise(s) ?»

15h : Débat avec les discutants (Patricia Fize et Éric Barjolle, IA-IPR de Lettres, et Marie-Claude Hubert, PIUFM Lettres) et les participants en vue de préparer une journée de suivi avec des ateliers.

Renseignements : serge.martin@caen.iufm.fr
Inscriptions : www.caen.iufm.fr - Contact : annesophie.dequiedt@caen.iufm.fr

Il ne s’agira pas seulement de considérer l’œuvre d’Henri Meschonnic récemment disparu (1932-2009) et dont les archives sont déposées à l’IMEC. Il y aurait bien évidemment à ne pas oublier que, depuis Pour la poétique (Gallimard, 1970), sa réflexion et les problèmes qu’elle engage n’ont cessé d’œuvrer à une épistémologie de la théorie et de la pratique de la langue et de la littérature dans et par la critique du rythme, du sujet et de la société sans oublier la critique de l’école et de l’enseignement du français. On tentera d’ouvrir de nouveaux chantiers à l’heure où des perturbations considérables viennent bousculer les équilibres établis pour le moins dans l’enseignement du français de la maternelle à l’université : nouveaux programmes, masterisation de la formation des enseignants, etc.

On tentera donc de reprendre à nouveaux frais les conceptualisations que l’œuvre de Meschonnic a ouvertes : historicité radicale des discours comme combat contre le signe, oralité de l’écriture comme physique du langage, rythme du poème comme écoute du sujet, continu politique-éthique et poétique comme critique des séparations scolaires et universitaires traditionnelles, etc. Aussi on croisera, sans jamais les séparer, certaines de ces conceptualisations avec quelques problèmes d’aujourd’hui dès qu’il est question de penser les apprentissages-enseignements du français, langue et littérature, dans les institutions d’enseignement et leur diversité.

On partira du texte publié par Henri Meschonnic en juin 2000 dans Le Français aujourd’hui n° 130 (p. 100-107), « Plan d’urgence pour enseigner la théorie du langage » (texte issu d’un échange avec Luc Ferry et Edgar Morin) ainsi que de quelques autres passages de l’œuvre. L’objectif de cette journée sera donc de répondre à l’exigence qu’il formulait in fine : « L’entraînement à la théorie du langage apparaît ainsi indispensable à chaque individu pour se situer dans le monde d’aujourd’hui. Le rendre plus intelligent. La visée même de l’enseignement. À commencer dès le primaire, et pas seulement dans les lycées ».

Catégories

Lieux

  • IUFM 186, rue de la Délivrande
    Caen, France

Dates

  • mercredi 23 septembre 2009

Mots-clés

  • didactique du français, Meschonnic, théorie du langage, enseignement de la langue et de la littérature, formation des maîtres, programmes scolaires

Contacts

  • Serge Martin
    courriel : serge [dot] martin [at] univ-paris3 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Serge Martin
    courriel : serge [dot] martin [at] univ-paris3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Où en est la didactique du français ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 04 septembre 2009, http://calenda.org/198823