AccueilCentre d'études et de documentation guerre et sociétés contemporaines (2009-2010)

*  *  *

Publié le lundi 05 octobre 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Séminaire du Centre d'études et de documentation guerre et sociétés contemporaines (CEGES) : Shlomo Sand, Christoph Brüll, Fabian van Samang, Gie van den Berghe et Clément Millon.

Annonce

Mercredi 16 septembre

Shlomo Sand : Comment le peuple juif fut inventé 
How the Jewish people was invented

Le mercredi 16 septembre, le CEGES a le plaisir et l’honneur d’accueillir l’historien israélien Schlomo Sand. Dans son récent ouvrage – Comment le peuple juif fut inventé  paru chez Fayard en 2008 –, devenu un best-seller tant dans sa version anglaise que française, il revient sur la notion de « peuple juif », affirmant notamment que cette notion a été inventée il y a un peu plus d’un siècle pour susciter la création d’une identité nationale et ultérieurement celle de l’Etat d’Israël. Cette déconstruction met à mal certains mythes fondateurs d’Israël puisqu’en s’appuyant sur des recherches historiques et archéologiques, Schlomo Sand revient sur la notion d’expulsion des Juifs en 70 et en 135 de notre ère et donc sur la place de l’exil dans l’histoire du peuple juif. Ce faisant, il met en évidence la construction historique de l’identité du peuple juif telle qu’elle s’est développée à partir du 19e siècle en Europe, siècle de construction des identités nationales par excellence. Mais cette question nous renvoie également à la place de l’antisémitisme et du génocide  dans la création de l’Etat d’Israël.

On imagine aisément que cette thèse jugée radicale dans certains de ses aspects a suscité de vives réactions en Israël et ailleurs. Cette question comporte en effet des implications historiques mais aussi et surtout politiques, ce qui expliquerait que certains pans de ce passé juif n’aient guère été explorés ou valorisés. L’objectif du CEGES est de nourrir le débat scientifique ouvert par la publication de cet ouvrage qui pose la question complexe et essentielle « qu’est-ce qu’un Juif ? ».

Avant de s’intéresser à l’histoire de l’Etat d’Israël, Schlomo Sand s’était surtout fait connaître par ses recherches en matière d’histoire des idées et d’histoire des intellectuels ainsi que par ses travaux sur les relations entre histoire et cinéma. Il enseigne l’histoire contemporaine à l’Université de Tel-Aviv depuis 1985.

Schlomo Sand présentera les principales conclusions de son dernier ouvrage lors d’un séminaire exceptionnel qui aura lieu dans la salle de conférence du CEGES ( 29, Square de l’Aviation à 1070 Bruxelles) le mercredi 16 septembre à 14 h 30. Comme à l’accoutumée, l’accès est libre (sur inscription à l’adresse cegesoma@cegesoma.be ou par téléphone au 02/ 556 92 11).

Mercredi 7 octobre, 14 h 30.

Christoph Brüll (FNRS-ULg): La Belgique dans l’Allemagne d’après-guerre. Occupation, rapprochement, compensations (1944-1958)

Le mercredi 7 octobre, nous accueillerons Christoph Brüll de l’Université de Liège. Il y a peu, il a soutenu, à l’Université d’Iéna, sa thèse de doctorat consacrée à La Belgique dans l’Allemagne d’après-guerre. Occupation, rapprochement, compensations (1944-1958). A l’exception des périodes des deux guerres mondiales, les relations belgo-allemandes constituent en effet un champ d’étude largement négligé de part et d’autre de la frontière. Le constat est encore plus vrai pour l'après 1945. Or, le sujet mérite largement une étude d’envergure. Pour se faire, Christoph Brüll combine une histoire diplomatique classique avec une histoire sociale et une histoire des mentalités et des représentations. En travaillant à différents niveaux, il est possible d’analyser l’interaction entre la politique des alliés « au plus haut niveau » et la réalité quotidienne des « personnes concernées ». Christoph Brüll a été récemment nommé comme chargé de recherche FRS-FNRS à l’Université de Liège.

Mercredi 28 octobre, 14 h 30.

Fabian van Samang (Katholieke Universiteit Leuven): Nationaal-socialistisch discours en de genese van de Shoah

Le mercredi 28 octobre, Fabian van Samang traitera du discours national-socialiste et des origines du génocide. Bien que de nombreuses recherches aient porté sur cette question et nous aient permis d’en avoir une vision plus affinée, il subsiste néanmoins des zones d’ombre dans l’analyse du processus d’anéantissement. Au cours de cet exposé, non seulement l’orateur abordera les analyses alternatives du modèle linguistique élaboré par Victor Klemperer (la « Lingua Tertii Imperii »), mais en outre il s’étendra sur la spécificité du discours national-socialiste, à la base de la mise en œuvre et du développement ultérieur du génocide. Fabian Van Samang est l’auteur de nombreux travaux sur le régime national-socialiste et l’extermination des Juifs. Dans sa thèse de doctorat (Doodgewone woorden – NS-taal en de Shoah, KULeuven, 2008), il a étudié les relations entre le discours national-socialiste et le génocide.

Mercredi 18 novembre, 14 h.

Gie van den Berghe (Universiteit Gent): Amerikaanse, Britse en nazi-Duitse propagandafilms voor eugenetica

Le mercredi 18 novembre (ce séminaire débute exceptionnellement à 14 h), Gie van den Berghe analysera des films de propagande américains, britanniques et nazis sur le thème de l’eugénisme. Dans son dernier ouvrage De mens voorbij (Meulenhoff, 2008), il présente les cadres conceptuels qui sont en partie à la base de l'élimination massive, durant la période nazie, des Autres, soit d’abord les personnes présentant un handicap, ensuite les Juifs et enfin les tsiganes. Il s’agit, en d’autres termes, d’une histoire de l’idéologie moderne du progrès et de la technicité, issue des Lumières. Au cours de ce séminaire seront projetés des extraits d’une dizaine de films (inédits) de propagande américaine, britannique et nazie portant sur l’amélioration de la race et de l’être humain, de 1916 à 1941. Gie van den Berghe (1945) est professeur invité à l’Université de Gand. Il a également travaillé au CEGES. En tant que philosophe, il a publié sur des questions d’histoire et de sciences humaines (www.serendib.be).

Mercredi 16 décembre, 14 h 30.

Clément Millon (Université de Lille III): Occupation allemande et justice française: les droits de la puissance occupante sur la justice judiciaire, 1940-1944

L'histoire de la justice et des pratiques judiciaires a suscité de nombreuses recherches au cours de ces dernières années. En Belgique, plusieurs doctorats sont en cours et des monographies ont été publiées. A travers ces questions des pratiques judiciaires en temps de guerre, c'est une autre histoire de l'occupation qui est en train de s'écrire. C'est dans cette optique que le CEGES accueillera Clément Millon le 16 décembre. Ce dernier a soutenu voici quelques mois une thèse de doctorat intitulée Occupation allemande et justice française : les droits de la puissance occupante sur la justice judiciaire, 1940-1944. Du fait de la victoire allemande, la puissance occupante va exercer un certain nombre de droits sur le territoire français et notamment sur le plan de l'exercice de la justice, une question qui intéresse nettement les autorités allemandes. Persuadée de mener une guerre du droit, le Troisième Reich s’appuie sur sa conception des règles de l’occupation et de l’armistice pour affirmer ses droits de puissance occupante. L'exercice de la justice est donc au cœur de la politique d'occupation. Clément Million travaille actuellement au Centre d'Histoire judiciaire de Lille III. Ce séminaire est organisé en partenariat avec le PAI „Justice et Société“.

Comme à l’accoutumée, nos séminaires sont libres d’accès et se déroulent dans la salle de conférence du CEGES. N’oubliez pas de consulter régulièrement notre site pour les dernières informations concernant nos activités (www.cegesoma.be).

Lieux

  • Salle de conférence du CEGES, Place de l'Aviation 29
    Bruxelles, Belgique

Dates

  • mercredi 18 novembre 2009
  • mercredi 16 septembre 2009
  • mercredi 07 octobre 2009
  • mercredi 28 octobre 2009
  • mercredi 16 décembre 2009

Mots-clés

  • histoire juive, Israël, identité nationale

Contacts

  • Hans Boers
    courriel : hans [dot] boers [at] cegesoma [dot] be

URLS de référence

Source de l'information

  • Hans Boers
    courriel : hans [dot] boers [at] cegesoma [dot] be

Pour citer cette annonce

« Centre d'études et de documentation guerre et sociétés contemporaines (2009-2010) », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 05 octobre 2009, http://calenda.org/198830