AccueilSigles et acronymes en politique

*  *  *

Publié le lundi 07 septembre 2009 par Marie Pellen

Résumé

La revue MOTS les langages du politique publiera en 2011 un dossier de travaux portant sur le sigle et l'acronyme en politique. La référence au politique s’entend ici de façon large: vie politique (concurrence des acteurs et des organisations), politiques publiques (de la mise sur agenda à l’évaluation), politisation/dépolitisation (représentations et mises en scène de la conflictualité sociale). Plutôt qu’un repérage systématique des spécificités de la siglaison dans le domaine politique, ce qui supposerait un improbable travail comparatif avec d’autres domaines, on attend principalement des études de cas portant sur la genèse, les formes et les usages de la siglaison en politique.

Annonce

On s’intéresse au sémantisme politisant de la siglaison, des sigles et des acronymes, en partant d’un certain nombre d’acquis en la matière:

1/ le processus de siglaison fait sens par lui-même, et peut être contesté ou valorisé: que fait-on, que veut-on dire quand on crée un sigle ou un acronyme en politique ?

2/ le sigle ou l’acronyme peut avoir un sens spécifique par rapport à la dénomination siglée dont il n’est généralement pas une simple variante, jusqu’à la perte de toute transparence motivationnelle: en politique, que dit le sigle ou l’acronyme de différent de ce que dit le syntagme siglé?

3/ selon l’usage qu’on en fait, le sigle ou l’acronyme prend un sens particulieren contexte: que veut-on dire et que comprend-on lors de chaque usage d’un sigle ou d’un acronyme en politique?

La perspective sémantique doit être mise en relation avec les dimensions phonique, prosodique, graphique, morphologique et syntaxique de la siglaison. La création et l’usage des sigles doivent être appréhendés en discours, dans une perspective pragmatique et interactive. Les articles soumis pourront s’appuyer notamment sur des études de corpus, ou sur des enquêtes socio-linguistiques.

Les contributions pourront prendre la forme d’articles (maximum 40 000 signes tout compris) ou de notes de recherche (maximum 15 000 signes tout compris). Les auteurs pourront soumettre aux trois coordonnateurs, avant le 1er novembre 2009, un avant-projet (3000 signes maximum tout compris), dont l’acceptation vaudra encouragement mais non pas engagement de publication. Les contributions devront être proposées aux trois coordinateurs avant le 1er mars 2010. Conformément aux règles habituelles de la revue, elles seront préalablement examinées par les coordinateurs du dossier, puis soumises à l’évaluation doublement anonyme de trois lecteurs français ou étrangers de différentes disciplines. Les réponses aux propositions de contributions seront données à leurs auteurs au plus tard en juillet 2010, après délibération du Comité éditorial. Les références bibliographiques devront figurer en fin d’article et être mentionnées dans le corps du texte sous la forme: (Machin, 1983). L’usage des caractères italiques sera réservé aux mots et expressions cités en tant que tels, et les guillemets aux énoncés dûment attribués à un auteur, ou à la glose d’un syntagme. Un résumé de cinq lignes et cinq mots-clés seront joints à l’article.

Catégories

Dates

  • dimanche 01 novembre 2009

Mots-clés

  • sigle, acronyme, dénomination, néologisme, abrègement

Contacts

  • Dominique Desmarchelier
    courriel : d_desmarchelier [at] orange [dot] fr
  • Paul Bacot
    courriel : paul [dot] bacot [at] univ-lyon2 [dot] fr
  • Jean-Paul Honoré
    courriel : jp [dot] honore [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Jean-Paul Honoré
    courriel : jp [dot] honore [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Sigles et acronymes en politique », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 07 septembre 2009, http://calenda.org/198835