AccueilÉvolutions actuelles des temps verbaux dans les langues romanes

*  *  *

Publié le vendredi 30 octobre 2009 par Marie Pellen

Résumé

Le but du présent colloque est de décrire et d’analyser les changements actuellement en cours, et les lieux où les pratiques discursives actuelles s’avèrent susceptibles de faire évoluer les systèmes verbaux des langues romanes, ainsi que d’évaluer les facteurs déclencheurs du changement. Les organisateurs espèrent que la rencontre sera le point de départ pour un réseau international de recherche sur les sujets abordés.

Annonce

Les formes verbales d’une langue sont traditionnellement présentées comme éléments d’un système aspecto-temporo-modal stable où chaque tiroir remplit des fonctions spécifiques et discriminantes. Eppur si muove…: les pratiques discursives révèlent une réalité plus fluide et une « synchronie dynamique ».

Les formes verbales d’une langue sont traditionnellement présentées comme éléments d’un système aspecto-temporo-modal stable où chaque tiroir remplit des fonctions spécifiques et discriminantes. Eppur si muove…: les pratiques discursives révèlent une réalité plus fluide et une « synchronie dynamique ».

Ainsi, en français, on a beaucoup glosé sur la vitalité du passé simple (Dauzat 1946, Meillet 1948, Van Vliet 1983, Engel 1985, Labeau 2009) et les manières de « combler le vide » (Engel 1998) laissé par son apparente régression. On a invoqué d’une part le remplacement de la marque aspecto-temporelle de passé perfectif par des valeurs stylistiques (Labeau 2008), par exemple de dimensionalisation (Monville-Burston & Waugh 1985). D’autre part, on a suggéré un effet de domino sur la répartition des fonctions des formes verbales. Par exemple, des formes intuitivement peu adaptées comme les futurs simple et périphrastique s’utilisent aussi dans des narrations passées (Labeau 2009). Par ailleurs, le plus-que-parfait théoriquement marqueur de double antériorité se voit souvent employé comme passé perfectif (Majumdar & Morris 1980, Ayres-Bennett & Carruthers 2001, Labeau 2009). Pareillement en italien, la prose littéraire voit se développer des exemples non classiques de ce temps. Des formes intuitivement peu adaptées comme les futurs simple et périphrastique s’utilisent aussi dans des narrations passées (Labeau 2009). En parallèle, et conformément aux conclusions des études typologiques, on voit se développer la fréquence de formes analytiques et des périphrases itives et ventives pour référer au futur et au passé proche, et un élargissement de leurs emplois. En outre, les contours des emplois modaux révèlent un certain flou, que ce soit dans le tracé mouvant du domaine du subjonctif ou dans les emplois du conditionnel. Ainsi, en espagnol, l'emploi journalistique du conditionnel, relativement récent et qui se développe, n'est pas accepté par certaines rédactions.

Programme

Friday 18th December – Vendredi 18 décembre

9.30     Inscription et accueil

10.00   Martin Maiden (Unversity of Oxford) : Pure Morphology? On the organization of tense-systems in Portuguese and Romanian

11.00   Pause

11.30   Monica Irimia (University of Toronto) On the structure and the development of the Romanian  presumptive

12.00   Sophie Sarrazin (Université Montpellier 3) Les nouveaux usages du conditionnel dit journalistique

12.30   Caroline Lachet (université Paris Descartes) Dynamique du subjonctif en français contemporain en espagnol

13.00   Lunch

14.00   Marianne Collier (University of Essex) The Aller perfect

14.30   Jacques Bres (Université Paul Valéry-Montpellier III) et Emmanuelle Labeau (Aston University) De l’emploi dit caractéristique du tour périphrastique aller + V.infinitif en français

15.00   Sonia Branca & Serge Fleury (Université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle) Les usages du futur simple et du futur périphrastique dans un corpus d’interviews en français parlé non formel

15.30   Aurélie Sinte (Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix) Français – Langue des Signes Française de Belgique (LSFB) :Quelques éléments d’analyse contrastive des systèmes verbaux

16.00   Pause

16.30   Joana Jacinto (Universidade Católica Portuguesa) The Portuguese Compound Perfect: tracking down 'temporariness'

17.00   Denis Apothéloz (Université de Nancy 2 & laboratoire ATILF Université de Nancy 2 et laboratoire ATILF) La concurrence du passé composé et du passé surcomposé dans l’expression de la valeur de parfait existentiel

17.30   Teddy Arnavielle (Université Paul Valéry-Montpellier III)  Le gérondif composé comme facteur de recomposition

19.00   Conference Dinner - Dîner de conférence

Saturday 19th December – samedi 19 décembre

9.00     Aude  Rebotier (Université de Reims Champagne-Ardenne) A qui profite le recul du passé simple ? Les temps pour naître et mourir en français et en italien

9.30     Michel Gaillard (Université de Toulouse-Le-Mirail) Du neuf avec du vieux : le passé simple épique du reportage sportif

10.00   Adeline Patard (Antwerp universiteit)Imparfait et ellipse temporelle dans les romans de Modiano : symptôme d’une prétérisation ?

10.30   Pause

11.00   Pier Marco Bertinetto (Scuola Normale Superiore di Pisa) Usages non-conventionnels du plus-que-parfait dans la prose littéraire italienne (et en partie allemande)

12.00   Conclusions

12.30   Lunch

Guest speakers / orateurs invités

  • Prof. Pier Marco Bertinetto (Pisa)
  • Prof. Martin Maiden (Oxford)

Organisers / Organisateurs:

  • Jacques Bres, Praxiling UMR 5267 CNRS — Université Paul-Valéry — Montpellier 3.
  • Emmanuelle Labeau, School of Languages and Social Sciences, Aston University.
  • Inès Saddour, School of Languages and Social Sciences, Aston University.

Scientifid Committee / Comité scientifique:

  • Pier Marco Bertinetto (Scuola Normale Superiore, Pisa)
  • Olivier Bertrand (Ecole Polytechnique / CNRS-ATILF / Université de Savoie)
  • Janice Carruthers (Queen University Belfast)
  • Richard Ingham (Birmingham City University
  • Walter de Mulder (Antwerpen Universiteit)
  • Patrick Dendaele (Antwerpen Universiteit)
  • Anne Judge (Surrey University)
  • Laurent Gosselin (Université de Rouen)
  • Martin Maiden (Oxford)
  • Marie-Eve Ritz (University of Western Australia)
  • Carl Vetters (Université du Littoral – Côte d’Opale)
  • Marc Wilmet (Université Libre de Bruxelles)
Aston University, Birmingham, UK

Catégories

Lieux

  • Aston University - Aston Triangle - Birmingham B4 7ET
    Birmingham, Grande-Bretagne

Dates

  • vendredi 18 décembre 2009
  • samedi 19 décembre 2009

Mots-clés

  • grammaticalisation, temporalité, aspect verbal

Contacts

  • Emmanuelle Labeau
    courriel : e [dot] labeau [at] aston [dot] ac [dot] uk

Source de l'information

  • Emmanuelle Labeau
    courriel : e [dot] labeau [at] aston [dot] ac [dot] uk

Pour citer cette annonce

« Évolutions actuelles des temps verbaux dans les langues romanes », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 30 octobre 2009, http://calenda.org/198851