AccueilFestins d'Afrique. L'animal cannibalisé

*  *  *

Publié le vendredi 18 septembre 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

À la fois humanisé et nourricier, domestiqué et mis à distance, dompté par la force ou doté de pouvoirs inquiétants, l’animal ne nourrit pas seulement l’estomac de l’homme, mais aussi ses affects et son imagination. Particulièrement en Afrique, les relations à l’animal sont multiples mais à chaque fois sociales, donnant lieu aussi bien à des manières de voisiner au quotidien qu’à des procédures rituelles variées, entre paroles mouvantes et objets chimériques. Ce colloque international, organisé par le Musée des confluences et le Centre de recherches et d’études anthropologiques de l’université Lumière Lyon 2, questionnera le paradoxe qui veut que l’animal africain soit si souvent humanisé pour mieux être mangé, intégré à des objets, naturalisé ou pris dans des imaginaires de la sauvagerie.

Annonce

Musée des Confluences

Université Lumière Lyon 2 – CREA (Centre de Recherches et d’Etudes Anthropologiques)

Rencontres internationales le vendredi 2 octobre 2009

Grand Amphithéâtre du Quai des savoirs de Lyon
18 Quai Claude Bernard  LYON 69007

Tram T1 - Arrêt Quai Claude Bernard

Tram T2 & Métro Ligne B – Arrêt Jean Macé

A la fois humanisé et nourricier, domestiqué et mis à distance, dompté par la force ou doté de pouvoirs inquiétants, l’animal ne nourrit pas seulement l’estomac de l’homme, mais aussi ses affects et son imagination. Particulièrement en Afrique, les relations à l’animal sont multiples mais à chaque fois sociales, donnant lieu aussi bien à des manières de voisiner au quotidien qu’à des procédures rituelles variées, entre paroles mouvantes et objets chimériques. Ce colloque international, organisé par le Musée des Confluences et le Centre de Recherches et d’Etudes Anthropologiques de l’Université Lumière Lyon 2, questionnera le paradoxe qui veut que l’animal africain soit si souvent humanisé pour mieux être mangé, intégré à des objets, naturalisé ou pris dans des imaginaires de la sauvagerie.

Il est proche et lointain, double de l’homme et figure de l’altérité la plus forte. Il apparaît comme cannibalisé.

En donnant la parole à des chercheurs, des artistes, des professionnels de musées, de parcs zoologiques et de réserves naturelles, il s’agit de mettre en perspective historique, sociale et culturelle les relations homme-animal dans le contexte de l’Afrique contemporaine et de la mondialisation. Usages locaux et circulations internationales des animaux (dans les musées et les zoos occidentaux) ou des imaginaires seront interrogés de manière pluridisciplinaire, à partir d’images, de paroles et d’objets partagés.

 

La journée sera ainsi organisée en trois séances :

 

1. Consommer l’ordinaire : en questionnant les relations à l’animal vécues, construites ou négociées au quotidien dans différentes sociétés africaines, on réfléchira aux usages économiques  et sociaux (et parfois rituels ou esthétiques) qui transforment l’animal domestique ou sauvage en animal nourricier ou mortifère.

 

2. Accommoder l’imaginaire : de l’animal héros de contes ou de romans aux objets zoomorphes, des manipulations rituelles aux expositions muséales, il s’agit d’appréhender les multiples manières de faire corps ou de créer du lien avec l’animal, d’en devenir maître ou porte-parole, entre art et science, circulation des imaginaires et transmission des savoirs.

 

3. Digérer le sauvage : en regard de l’animal cannibalisé, il y a le zoo cannibale qui invite à réfléchir sur les fabriques d’exotisme (écho du « musée cannibale » de Neuchâtel), les safaris passionnés d’animaux mais parfois oublieux des hommes, les altérités fantasmées et les sauvageries bricolées, mais aussi l’étrangeté apprivoisée et la beauté du monde, autant de pistes où traquer les héritages coloniaux et les imaginaires mondialisés.

PROGRAMME :

 

9h-9h15 Accueil

9h15 -9h45  Michel Côté, Directeur du Musée des Confluences de Lyon,  Paul Van der Grijp,  Directeur-adjoint du CREA de Lyon 2,  Michèle Cros, Professeur au Département d’Anthropologie de Lyon 2

I – Consommer l’ordinaire

9h50 Noëlie Vialles, Philosophe et anthropologue, Maître de Conférences au Collège de France, Présidente de séance

Présentation :  Problématique et intervenants.

10h Mohamadou Abdoulaye, Sociologue, Directeur de Recherche au  LASDEL (Niamey). 

« Lait de chamelle ou lait de chèvre ? Les relations nourricières entre l'homme et l'animal chez les Touaregs du Niger »

10h25 Lucie Buffavand, Ethnologue, Doctorant CREA

« Sang nourricier et purificateur : un tribut du bétail aux hommes (Bodi, Ethiopie) » 

10h50 Pause /café

11h Alain Epelboin, Médecin, Ethnologue et Cinéaste, chargé de recherche au CNRS, Muséum d’Histoire Naturelle de Paris

« Le bon goût de la viande de primate : des interdits des Pygmées aka au virus Ebola » 

11h25 Julien Bondaz, Ethnologue, Doctorant CREA

« Carnivores et dévorés. La circulation de la viande dans les zoos d’Afrique de l’Ouest (Niger, Mali, Burkina Faso) »

11h50- 12h Noëlie Vialles, Présidente de séance

Conclusion

12h -13h30 Déjeuner  libre

II – Accommoder l’imaginaire

13h35  Benoît de L’Estoile, Anthropologue, Chargé de Recherches au CNRS, Président de séance 

Présentation :  Problématique et intervenants.

13h45 Cécile Leguy-Diarra, Ethnologue, Maître de Conférences à l’Université Paris 5.

« Des paradoxes de la référence animalière dans le discours proverbial »

 

14h10 Julien Bonhomme, Directeur adjoint du département de la recherche et de l’enseignement au Musée du Quai Branly & Maître de Conférences en Anthropologie.

« L'homme est-il un gibier comme les autres ? » 

14h35 Pause 

14h45 Michel Bonemaison, Directeur du Musée Africain de Lyon  & Audrey Corte, Chargée du Développement

« Du naturalisme à la symbolique. Une histoire des collections du Musée Africain de Lyon »

15h10 Michel Côté, Directeur du Musée des Confluences.

«  Exposer le monde animal, pistes et enjeux  »

 

15h35 Benoît de L’Estoile, Président de séance 

Conclusion

15h45- 16h Pause

III- Digérer le sauvage   

 16h Sergio Dalla Bernardina, Anthropologue, Professeur  à l’Université de Brest,  Président de séance 

Présentation : Problématique et intervenants. 

16h10 Mamane Ibrahim, Conservateur de musée, Directeur du Musée National Boubou Hama (Niger).

« L’exposition des animaux vivants au Musée National du Niger »

16h35 Azizou El Hadj Issa,  Directeur du Parc National du « W » et coordonnateur national du programme régional Parc W (Bénin)

« Protéger les animaux sans nuire aux hommes : la gestion du Parc Naturel du W, une réserve de Biosphère. » 

17h Maxime Michaud, Ethnologue, Doctorant CREA

« L’œuf ou la pintade ? Rôle du safari de chasse dans l’origine de l’imaginaire occidental du bestiaire africain »

17h25 Nélia Dias, Historienne de l’anthropologie, Professeur à l’ISCTE/Instituto Universitario de Lisboa (Lisbonne)

« Le trophée de chasse et les têtes trophées »

17h50-18h Sergio Dalla Bernardina , Président de séance 

Conclusion

18h-18h30  Pause

18h30 -19h30  Projection de L’envol du chasseur  d’Alexandre Bonche, ethnologue et auteur-réalisateur

-52', Mali, 2007. Production Les films du rêve/ARTE-

19h30  Discussion avec  Alexandre Bonche (auteur et réalisateur )

Comité d’organisation et validation scientifique:

  • Michèle Cros, Professeur au Département d’Anthropologie de l’Université Lumière Lyon 2
  • Julien Bondaz, Ethnologue CREA, Université Lumière Lyon 2
  • Maxime Michaud, Ethnologue CREA, Université Lumière  Lyon 2
  • Christine Athénor, Conservatrice, Musée des Confluences
  • Jacqueline Vurpas, en charge des évènements, Musée des Confluences

Lieux

  • Université Lumière Lyon 2, Grand Amphithéâtre du Quai des savoirs de Lyon, 18 quai Claude Bernard
    Lyon, France

Dates

  • vendredi 02 octobre 2009

Mots-clés

  • animal, Afrique, mondialisation, ethnozoologie, environnement, consommation

Contacts

  • Julien Bondaz
    courriel : julien [dot] bondaz [at] univ-lyon2 [dot] fr
  • Maxime Michaud
    courriel : maxime [dot] michaud [at] univ-lyon2 [dot] fr

Source de l'information

  • Julien Bondaz
    courriel : julien [dot] bondaz [at] univ-lyon2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Festins d'Afrique. L'animal cannibalisé », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 18 septembre 2009, http://calenda.org/198854