AccueilPriez, pauvres précaires !

*  *  *

Publié le lundi 21 septembre 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Dans son ouvrage L’invisibilité sociale, Guillaume Le Blanc constate fort justement que la capacité de se maintenir dans l’espace public ne repose pas uniquement sur les seules performances des sujets. Elle dépend largement des règles sociales qui légitiment une vie ou, au contraire, la précarisent. La visibilité et l’invisibilité ne sont nullement des qualités naturelles mais des modes sociaux de confirmation ou d’infirmation des existences. Le déclassement, la relégation, l’absence de travail marginalisent les individus au point de les effacer en les retirant de toutes les formes de participation : le subalterne, le précaire, l’exclu sont alors de moins en moins audibles, de moins en moins visibles.

Annonce

 

Dans le cadre des Séminaires en Sciences de l’Homme et Sociétés

organisés par Gérard Laniez, pour le Centre Communal d’Action Sociale de La Rochelle,

Hôtel Mercure Océanide, quai Louis Prunier, La Rochelle

Dans son ouvrage L’invisibilité sociale, Guillaume Le Blanc constate fort justement que la capacité de se maintenir dans l’espace public ne repose pas uniquement sur les seules performances des sujets. Elle dépend largement des règles sociales qui légitiment une vie ou, au contraire, la précarisent. La visibilité et l’invisibilité ne sont nullement des qualités naturelles mais des modes sociaux de confirmation ou d’infirmation des existences. Le déclassement, la relégation, l’absence de travail marginalisent les individus au point de les effacer en les retirant de toutes les formes de participation : le subalterne, le précaire, l’exclu sont alors de moins en moins audibles, de moins en moins visibles.

Ce 17e rendez-vous des Séminaires en Sciences de l’Homme et Sociétés,  « Priez, pauvres précaires ! » nous invite aussi à prendre le parti des sans-voix et des invisibles et ainsi contribuer à une critique de la normalité sociale - ce qui est aussi le propos de nos rendez-vous depuis octobre 2004 - partant de ce que peuvent les vies ordinaires afin de penser au plus près de leur activité : car une vie cherche moins à être reconnue qu’à faire œuvre, à pouvoir participer de manière irréductible à la cité.

MATINEE

9h00 – 9h15 : Gérard Laniez : Accueil & Présentation

9h15 – 9H30 :

Santiago Bou Grasso
L'emploi (El empleo)

Synopsis : Un homme, en chemin vers le travail, est plongé dans un monde où l’utilisation de gens en tant qu’objets  fait partie du quotidien.

[court métrage, 7mn 30]

Réalisation : Santiago Bou Grasso - Scénario : Patricio Plaza - Production : Santiago Bou Grasso - Animation : Santiago Bou Grasso, Patricio Plaza -  Montage : Santiago Bou Grasso - Son : Patricio Plaza.

9h30 – 10h30

Gérard Bras, Paris
Professeur de Philosophie – Ancien directeur de programme au Collège International de Philosophie. Paris.

La "précarité" : une question centrale pour la politique contemporaine.

10h45 – 11h15

Philippe La Sagna
Psychiatre – Psychanalyste – Responsable du C.P.C.T. Bordeaux. Membre de L’Ecole de la Cause freudienne et de l’Association mondiale de psychanalyse. Bordeaux.

L’expérience des centres psychanalytiques

11h30 – 11h45 PAUSE

11h45 – 12h15

François Chobeaux, Paris
Sociologue – Responsable du secteur social des CEMEA, animateur du réseau national « Jeunes en errance ». Paris

Des jeunes en errance : une précarité choisie ?

 APRES-MIDI

14h15 – 14h30 : Gérard Laniez : Reprise des travaux

14h30 – 15h00

Guillaume Le Blanc
Sociologue. Bordeaux

La vie peut-elle ne pas être précaire?

15h15 – 15h45

Hourya Bentouhami
Philosophe, Université Denis Diderot Paris VII.

Précarité, vulnérabilité et non-violence

15h45 – 16h00 PAUSE

16h00 – 16h15

Offrande de fin d’année
Tribute to Erik Satie & Marguerite Duras

Texte : Marguerite Duras – Musique : Erik Satie – Montage : Irina Balog

16h15 – 16h45

Kristell Jeannot
Psychologue clinicienne à l'APHM (Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille) - Chercheur en psychopathologie et clinique psychanalytique à l'Université de Rennes II.

"Stellae errantes... (*)
Analyse des ressorts subjectifs de la précarité et positionnement clinique."

(*) : Cicero (Marcus Tullius), De natura deorum, Liber Primus.

17h00 – 17h30

Sylvie Zucca, Paris
Psychiatre, psychanalyste, SMES hôpital Ste Anne (Unité psychiatrie Précarité du Dr Mercuel), Paris

Egarés au long cours: au risque de nouvelles formes de relégation  "hors champ" ?

Lieux

  • Hôtel Mercure Océanide, quai Louis Prunier
    La Rochelle, France

Dates

  • mercredi 09 décembre 2009

Mots-clés

  • précaire, précarité, travail, errance, clinique

Contacts

  • Gérard Laniez
    courriel : himeros [at] wanadoo [dot] fr
  • dominique figuié
    courriel : figuie-ccas [at] ville-larochelle [dot] fr

Source de l'information

  • Gérard Laniez
    courriel : himeros [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Priez, pauvres précaires ! », Colloque, Calenda, Publié le lundi 21 septembre 2009, http://calenda.org/198863