AccueilSouveraineté ottomane et autonomie provinciale. Statut juridique et dynamique politique au Maghreb et dans les Balkans

*  *  *

Publié le mardi 22 septembre 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Il s'agit d'étudier les manières dont la Sublime Porte et les pouvoirs locaux dans les Balkans et au Maghreb ont pu maintenir l'équilibre entre la souveraineté ottomane et les forces d'autonomie.

Annonce

L’histoire de l’empire ottoman a donné lieu à d’innombrables recherches, celles-ci ne cessent de s’enrichir au fil des ans. Il n’en reste pas moins que les études comparatives entre les provinces ottomanes restent encore rares. L’objet de cette rencontre scientifique est justement de comparer la présence ottomane dans deux contrées : les provinces maghrébines (d’Alger, de Tunis et de Tripolitaine) et celles de la péninsule balkanique (la Thrace, la Macédoine, la Théssalie, la Bulgarie, la Valachie, la Serbie, la Grèce, la Bosnie, Herzégovine, l’Albanie, etc…).

Certes, ici et là les possessions ottomanes sont placées dès le début sous l’administration directe de la Sublime Porte représentée par des pachas. Mais, pour maintenir son pouvoir la métropole a dû composer avec les pouvoirs locaux (tribus, bandits-patriotes, aristocratie locale, etc.) en prenant en considération les spécificités ethniques, culturelles et religieuses. C’est l’histoire de cette adaptation qu’il convient d’abord de mettre en valeur dans une optique comparative.

Or, marquant le pas, à des moments différents ici et là, cette adaptation a fini par donner des signes d’essoufflement avant de se coincer complètement et laisser la place à une léthargie annonciatrice de la dissolution au début du XXe siècle. L’on s’interroge alors sur la pertinence des tentatives de sauvetage de l’autorité ottomane ou au contraire d’autonomie par rapport elle qui sont apparues dans ces différentes provinces et des idéologies qui les sous-tendent. Les projets de modernisation, variés à la fois dans le diagnostic et la thérapeutique méritent également d’être comparés.

A propos de ces questions ce colloque se propose de réunir des chercheurs de l’Institut d’Histoire « Nicolas Iorga » de l’Académie roumaine ( Bucarest) avec leurs collègues de Tunisie et d’ailleurs pour présenter leurs sources et comparer leurs méthodes d’approche.

Modalités de réponse

Le 10 Octobre 2009 : Dernier délai pour l’envoi de la proposition (avec un résumé d’environ 1000  signes)

Adresse postale    :

Centre d'Etudes et de Recherches Economiques et sociales.
23 Rue d'Espagne, Tunis 1000 – Tunisie.

Adresse Email : webmaster@ceres.rnrt.tn

Fax  : (00216) 71326 770

Lieux

  • CERES - 3, place Ali Zouaoui
    Tunis, Tunisie

Dates

  • samedi 10 octobre 2009

Mots-clés

  • Empire ottoman, tribus, bandits patriotes, spécificités ethniques, péninsule balkanique, Beylik deTunis, Beylik d'Alger, pachalik de Tripolitaine

Contacts

  • Centre d'études et de recherches économiques et sociales ~
    courriel : webmaster [at] ceres [dot] rnrt [dot] tn

Source de l'information

  • Centre d'études et de recherches économiques et sociales (Tunis) ~
    courriel : webmaster [at] ceres [dot] rnrt [dot] tn

Pour citer cette annonce

« Souveraineté ottomane et autonomie provinciale. Statut juridique et dynamique politique au Maghreb et dans les Balkans », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 22 septembre 2009, http://calenda.org/198866