AccueilEnseignement et colonisation dans l'empire français : une histoire connectée ?

*  *  *

Publié le lundi 21 septembre 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Ce colloque souhaite renouveler la réflexion sur les relations entre enseignement et colonisation en proposant un changement d’échelle : il s’agira d’appréhender la question de l’enseignement dans sa dimension impériale c’est-à-dire d’envisager non seulement les discours et les pratiques dans les différents territoires dominés en les comparant éventuellement, mais aussi d’examiner leurs effets métropolitains et nationaux.

Annonce

La question de l’enseignement dans les territoires sous domination française est, depuis le début des années 1990, en plein renouvellement historiographique. Ce colloque propose de mettre en relation les connaissances produites sur l’Afrique subsaharienne, l’Indochine, les pays du Maghreb, le Levant, la Nouvelle-Calédonie et de produire une histoire « connectée » attentive aux circulations (des discours, des programmes, des enseignants, des pratiques pédagogiques, des élèves), aux transmissions éventuelles entre les différentes régions de l’Empire. Il s’agit de s’interroger sur l’existence d’un « système » d’enseignement qui serait le produit d’un discours homogène de la métropole, de travailler dans une perspective d’histoire sociale et culturelle comparée, de revisiter la question de la « mission civilisatrice » de la France comme nation impériale. Cette approche a pour objectif de décloisonner des recherches menées le plus souvent par « aires culturelles » et de faire émerger des logiques transversales à la politique éducative française.

Le programme est organisé en trois temps forts : un premier axe de réflexion souhaite revenir sur la « mission civilisatrice » sous l’angle de « l’adaptation » de l’enseignement au « milieu indigène » tel qu’il est pensé par les colonisateurs, sur la confrontation entre discours et pratiques, sur la pédagogie en situation coloniale et sur la violence culturelle qu’elle suppose. Un deuxième axe de réflexion met l’accent sur les initiatives des acteurs et des actrices de l’enseignement, sur les parcours et les expériences professionnels et personnels des colonisateurs (administrateurs, missionnaires, enseignant-e-s) comme des colonisés. Une journée pédagogique à destination des professeurs du second degré sur l’enseignement en situation coloniale et sur l’histoire coloniale conclura cette rencontre.

Programme

MERCREDI 30 SEPTEMBRE 2009 (ENS-LSH) :

8H45 : Accueil des participants

9H : Accueil par les directions des institutions partenaires

9H15 : Introduction, Pascale BARTHÉLÉMY (ENS-LSH, LARHRA)

9H30 : Retours sur la « mission civilisatrice »

Jérôme BOCQUET (Université d’Orléans) : L’enseignement de la langue française, discours et pratiques : un vecteur de la pénétration politique et culturelle au Levant.

Marie SALAUN (Université Paris 5) : Un colonialisme glottophage ? Sens et portée de l’hégémonie de la langue française dans les écoles indigènes en Nouvelle-Calédonie (1863-1945).

Floriane BLANC (Université Lyon 1) : L’enseignement de la pharmacie, un vecteur de la culture occidentale.

Driss ABBASSI (Université Sud Toulon-Var) : Enseigner aux indigènes la « mission civilisatrice » et l’identité de l’Afrique du Nord.

10H30 : Pause   

11H-11H30 : Discutante : Hélène CHARTON (CNRS)
11H30 – 12H30 : Discussion

Pause déjeuner

14H : Idéologies et idéologues : approche comparée

Nathalie REZZI (CRHIA-Université de Nantes/Université de Provence) : Quel enseignement pour quelles colonies (1880-1914) ?

Carine EIZLINI (Université Paris 5) : Georges Hardy, Acteur et idéologue de l’enseignement colonial en Afrique Occidentale Française.

Chokri BEN FRAJD (Université de Tunis) : La question de l’enseignement dans le discours de la gauche coloniale. Le cas de la Tunisie du protectorat (1901-1955).

Harry GAMBLE (College of Wooster, Wooster, Ohio) : La crise de l’enseignement en Afrique occidentale française, 1944-1950.

15H : Pause

15H30 – 16H : Discutant : Pierre SINGARAVELOU (Université Paris 1)
16H – 17H : Discussion
--------------------------------------------------

JEUDI 1ER OCTOBRE (INRP)

9H30 : Discours et pratiques pédagogiques : la question de l’adaptation du discours et des pratiques pédagogiques

Benoît FALAIZE (INRP) : Les pratiques de classe en AOF.

Marie-Christine DELEIGNE (Université Paris 5) : Les paradoxes de la « mission civilisatrice » et de l’adaptation de l’enseignement colonial à Madagascar : le cas de l’Androy (1920-1951)

Amadou CAMARA (Université Cheikh Anta Diop de Dakar) : Les espaces de références des programmes d’histoire et de géographie, de l’Afrique Occidentale Française (AOF) à l’Organisation Commune Africaine et Malgache (OCAM), la permanence d’une logique d’assimilation.

Laurent MANIÈRE (Inalco) : La politique française pour l’adaptation de l’enseignement dans les pays d’Afrique nouvellement indépendants : comment reconfigurer l’Empire ?

10H30 : Pause   

11H : Discutante : Rebecca ROGERS (Université Paris 5)
11H30- 12H30 : Discussion

Pause déjeuner

14H : Acteurs et actrices de l’enseignement en situation coloniale

Jean-François KLEIN (Inalco) : La formation des répétiteurs indigènes à l’Inalco, une institution au service de la puissance française.

Phuong BUI TRAN (Université Hoa Sen, Hô Chi Minh ville, Viêt Nam) : Viêt nam, 1918-1945 : émergence d’une élite féminine moderniste.

Claire VILLEMAGNE (EHESS) : Les d’Argence au Tonkin, une famille métissée pionnière de l’enseignement français au sein du Protectorat.

Simon DUTEIL (Université du Havre) : La « mission civilisatrice », par qui, comment ? Catégorisations et perceptions d’enseignantes et d’enseignants coloniaux. L’exemple de Madagascar, 1896-1960.

Céline LABRUNE BADIANE (Université Paris 7) : Stratégies collectives de scolarisation en Casamance, 1920-1960.
 
15H15 : Pause

15H45 : Discutant : Claude PRUDHOMME (Université Lyon 2)
16H15 – 17H15 : Discussion
--------------------------------------------------

VENDREDI 2 OCTOBRE (IUFM)

9H30 : Enseigner le fait colonial

Nicholas HARRISON (King’s College, Londres) : La littérature francophone comme ressource et comme exemple pour l’historien de l’enseignement colonial.

Suzanne GRINDEL (Georg Eckert Institute for International Textbook Research, Braunschweig, Allemagne) : The Post-Colonial Narrative in German and French History Textbooks.

Frédéric GARAN (Université de La Réunion, IUFM) : Les événements de 1947 dans l’enseignement secondaire en France et à Madagascar.

Marie-Albane DE SUREMAIN (Université Paris XII, IUFM de Créteil) : Enseigner le fait colonial: colonisateurs et colonisés à l'épreuve du terrain colonial

10H30 : Pause   

11H : Discutant Pascal CLERC (Université Lyon 1-IUFM LYON)
11H30- 12H30 : Discussion

APRÈS-MIDI

Présentation par Eric MESNARD (Université Paris XII, IUFM de Créteil) du site internet sur les traites et l’esclavage dont il est un des créateurs.

Travail de réflexion sur les PROBLÉMATIQUES et MISES EN OEUVRE possibles au collège et au lycée : discutant Gilles BOYER (Université Lyon 1-IUFM LYON)

----------------------------------

Le colloque se déroulera sur trois sites différents de l'agglomération lyonnaise:

- Mercredi 30 septembre : ENS-LSH, 15 parvis R. Descartes, 69007 Lyon, métro ligne B direction Stade de Gerland, station Debourg.

- Jeudi 1er octobre : INRP, 19 allée de Fontenay, 69007 Lyon, métro ligne B direction Stade de Gerland, station Debourg ; bus lignes 12E, 17, 32, 176, 179

- Vendredi 2 octobre : IUFM de Lyon, 5 rue Anselme - 69317 Lyon cedex 04 Arrêt de métro le plus proche : Ligne C, Place de la Croix Rousse ; bus 13, 18, 45, 2, 61 arrêt « Clos Jouve ».

Lieux

  • ENS-LSH, INRP, IUFM
    Lyon, France

Dates

  • mercredi 30 septembre 2009
  • jeudi 01 octobre 2009
  • vendredi 02 octobre 2009

Mots-clés

  • enseignement, colonies, empire français, éducation, histoire connectée

Contacts

  • Emmanuelle Picard
    courriel : epicard [at] club-internet [dot] fr

Source de l'information

  • Emmanuelle Picard
    courriel : epicard [at] club-internet [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Enseignement et colonisation dans l'empire français : une histoire connectée ? », Colloque, Calenda, Publié le lundi 21 septembre 2009, http://calenda.org/198867