AccueilMigrations et transformation des paysages religieux

*  *  *

Publié le mardi 22 septembre 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

La revue Autrepart publie un appel à contribution pour un numéro sur « Migrations et transformation des paysages religieux » coordonné par Stefania Capone et Sophie Bava.

Annonce

Revue Autrepart

- Centre IRD d’Ile-de-France - 32, avenue Henri Varagnat - 93143 Bondy Cedex - France

Site internet : http://www.autrepart.ird.fr Courriel : autrepart@ird.fr

AUTREPART
Revue de sciences sociales au Sud

Appel à contributions
Migrations et transformations des paysages religieux

Proposé par

Sophie BAVA (IRD-LPED / Université du Caire) et Stefania CAPONE, (UMI 3199 CNRS/NYU)

La relation entre religion et migration a été principalement abordée à partir de deux niveaux. Le premier s’attache aux religions transnationales et à leur diffusion au regard des phénomènes de globalisation culturelle ; le second s’intéresse aux hommes et à leurs capacités à recomposer ou adapter leurs pratiques religieuses en migration. Aujourd’hui, les recherches les plus récentes en sciences humaines et sociales combinent ces deux niveaux d’analyse afin de croiser dispositifs et pratiques religieuses dans l’étude des processus migratoires.

La plupart des approches théoriques du « transnationalisme », pour reprendre le terme qui est le plus souvent utilisé dans les ouvrages anglo-saxons, n’accorde qu’un intérêt relatif aux reconfigurations, au sein du champ transnational, des paysages physiques et de la culture matérielle, ou aux recompositions des imaginaires transnationaux. Les études sur la transnationalisation religieuse – en mettant l’accent sur les processus plutôt que sur les propriétés de ce phénomène – peuvent combler ce manque, en complétant les analyses classiques sur les migrations. La transnationalisation porte, en effet, en soi, le re-façonnement des paysages religieux, puisqu’elle pose ce que Karen McCarthy Brown a appelé le « problème cosmologistique », à savoir, comment pratiquer une religion qui est liée à un ou à des lieux, lorsqu’on est ailleurs. Et lorsque les paysages physiques sont altérés, les imaginaires se modifient. Si les migrants utilisent souvent la religion pour affirmer leur appartenance à plusieurs communautés, ils l’utilisent aussi pour créer des « géographies religieuses » alternatives qui se superposent ou dépassent les frontières politiques nationales. Ces paysages religieux ne sont pas nécessairement des créations ex-nihilo, mais souvent des adaptations au nouveau contexte qui permettent aux migrants de reproduire des pratiques issues de leur contexte d’origine.

Face au redéploiement des routes migratoires nous pouvons émettre l’hypothèse d’une transformation du paysage religieux et poser la question de l’émergence d’un marché des biens religieux (au sens d’un marché des biens spirituels qui rassemblerait une offre diversifiée de biens et d’entrepreneurs religieux) sur les lieux où transitent et s’installent les migrants. Des recherches récentes ont fait émerger l’influence de la religion dans les parcours migratoires et ont montré qu’à différentes occasions la question religieuse se trouve au cœur de l’aventure des migrants, donnant du sens à leurs itinéraires, orientant leurs parcours ou encore offrant un accueil aux plus démunis. La religion peut aussi contribuer à créer des identités hybrides et cosmopolites, ou bien réaffirmer et même durcir des identités « anciennes », réactivées dans la diaspora, à travers la redécouverte (ou l’invention) d’origines primordiales qui fondent les orthodoxies religieuses. Les identités religieuses transnationales s’alimentent de cette tension entre hybridité et pureté, entre cosmopolitisme et particularisme.

Ce numéro de la revue Autrepart a pour intention de développer cette réflexion sur les rapports entre migration et religion d’une façon pluridisciplinaire et à partir d’aires géographiques multiples afin de donner du sens et de comprendre le rôle de ces constructions religieuses contemporaines à la croisée des destins de migrants.

Du point de vue des instances religieuses nous pourrions nous interroger sur le rôle moteur de la religion dans les parcours migratoires, si l’on pense aux réseaux d’études islamiques, à la transnationalisation de certaines entreprises religieuses, aux pèlerinages qui motivent des mobilités, ou encore aux réseaux d’ONG d’origine confessionnelle (ONGc) qui portent assistance aux migrants.
Comment les migrants sont-ils informés de l’existence et de l’implantation de certaines instances religieuses ou d’origine confessionnelle ? Comment s’approprient-ils les ressources religieuses en migration ? Comment peuvent-ils être conduits à renégocier leur identité au regard de l’offre religieuse proposée dans les pays traversés ?
Peut-on observer et cartographier des espaces où se rassemblent des instances religieuses, des groupes de prières, des associations d’aide aux migrants, des écoles, des commerces d’articles religieux ? En quoi cette recension spatiale peut-elle nous permettre de saisir des dynamiques et des stratégies religieuses à l’oeuvre sur certains territoires ?
En quoi le marché des biens religieux, marché de la concurrence religieuse transforme-t-il la ville en se plaçant sur les routes des migrants ?
Comment les pratiques religieuses des migrants négocient-elles leur place au sein du champ religieux des pays d’accueil ? Comment s’ouvrent-elles à d’autres pratiquants qui ne font pas partie du groupe migrant, en transformant en profondeur le paysage religieux local ?

Tous ces questionnements nous aideront à jeter une lumière nouvelle sur les processus de transnationalisation religieuse dans des contextes de migration.

Les intentions de contribution (Titre et résumé de 1500 caractères max.) sont à adresser à La revue Autrepart : autrepart@ird.fr le lundi 14 septembre 2009 au plus tard

Dates

  • lundi 14 septembre 2009

Mots-clés

  • migration, religion, transnationalisme, identité, marché des biens religieux

URLS de référence

Source de l'information

  • Sophie Bava et Stefania Capone ~
    courriel : autrepart [at] ird [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Migrations et transformation des paysages religieux », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 22 septembre 2009, http://calenda.org/198886