AccueilParé à expérimenter

Paré à expérimenter

Les objets de parure aux périodes pré- et protohistoriques, approches des techniques par l'expérimentation

*  *  *

Publié le vendredi 25 septembre 2009 par Marie Pellen

Résumé

L’expérimentation reste une étape primordiale pour une meilleure compréhension des développements technologiques. Elle représente une approche concrète de l’évolution des connaissances caractérisant des phénomènes culturels. Concernant les recherches menées sur les objets dits de parure, une mise en situation est d’autant plus indispensable que la diversité de la matière employée est grande et le façonnage d’éléments peut être complexe. Quelle technique pour quelle matière ? Quelle matière pour quel objet ? Quel est le véritable souhait de l’artisan ? Comment appréhender les objets de parure d'un point de vue technique en absence de stigmate ? Le thème repris dans l’intitulé se déclinera en plusieurs rencontres.

Annonce

Journée d’étude Axe 3 – EHESS TRACES (UMR 5608)

Premier volet : « Les perles et les modes de perforation : éléments discriminant d'une chaîne opératoire? »

La chaîne opératoire de la confection d’éléments de parure est admise comme étant constituée de séquences telles l’acquisition de la matière, la mise en forme, la perforation, la finition, dont la mise en œuvre évoluerait en fonction de différentes variantes inhérentes à l'artisan, la matière première et l'outillage. Nous souhaitons ici nous attarder sur les facteurs favorisant la réussite d’une perforation. La perforation est un moment critique de la confection des perles. Elle demande une connaissance des propriétés de la matière première, un savoir faire et des outils adaptés. Il apparaît que la préforme à une forte incidence sur la réussite de cette séquence à risque. Aussi, nous souhaitons vérifier de quelle manière peuvent s'organiser ces séquences selon les matériaux traités comme l'os, les coquillages, des roches tendres et dures. Il s'agit de procédés dynamiques faisant intervenir des concepts et des techniques, ainsi la restitution par l'expérimentation nous semble un moyen adapté pour aborder ces questions. Que nous apprennent les divergences méthodologiques entre expérimentateurs ? Une chaîne opératoire unique peut-elle exister ? Peut-on identifier un seul artisan responsable de la conception de perles de matières diverses provenant d'une même parure ? Jusqu'où peut-on concevoir la spécialisation dans les sociétés pré et protohistoriques ? Quel niveau de résolution est-on susceptible d'atteindre par les moyens expérimentaux ?

Le premier rendez-vous permettra aux chercheurs de confronter leurs idées sur les méthodologies mises en place, la pertinence de leur démarche et d’échanger leurs expériences sur une problématique donnée. Pour ce faire nous expérimenterons et testerons sur divers matériaux les procédures mises en place par les acteurs présents afin d’appréhender l’ensemble des étapes, de l’acquisition de la matière à la finition de la perle. Les interventions seront accompagnées pour chaque étape d’une démonstration expérimentale interactive. Chacun des acteurs pourra intervenir ou s'essayer à des méthodes et des outils nouveaux. A l’issue de la journée et en vue de la préparation du second volet, une synthèse des idées, des observations, des interrogations, sera réalisée et communiquée aux chercheurs susceptibles d’apporter une réflexion sur l'approche expérimentale. Cette deuxième séance permettra d’aborder le sujet de l'apprentissage et du savoir faire, et de se questionner sur l'opportunité de l'utilisation de l'expérimentation comme démarche scientifique.

Programme

9h-9h30 :    
Accueil et présentation de la journée

9h30-10h :     
Introduction de la journée, Sandrine Bonnardin (Université de Nice).

10h-10h45 :   
« Des parures en roches, expérimentation » (titre provisoire)
Christian Servelle (SRA Midi-Pyrénées).

10h45 - 11h    Pause

11h - 11h45 :    
« Approche expérimentale des techniques de perforation des roches dures»
Jérémie Vosges (Musée de Bougon).

12h-14h :     Repas – pique nique (en fonction de la météo)

14h-14h45 :    
« Hypothèses de restitution de chaînes opératoires pour la fabrication de perles en stéatite à la fin du néolithique: usage de référentiels expérimentaux »
Jérôme Rigaud ( EHESS).

14h45-15h    Pause

15h-15h45 :    
«La parure en os magdalénienne : étude technologique et fonctionnelle (l'exemple des rondelles et des dents animales perforées). » 
Anne-Laure Mereau (Université Paris I).


16h00-17h00 :     
Discussion et mots de clôture de la journée


Lieux

  • CRPPM - EHESS, 39 allée Jules Guesde
    Toulouse, France

Dates

  • vendredi 09 octobre 2009

Contacts

  • Minotti Mathilde
    courriel : mathilde_minotti [at] yahoo [dot] fr
  • Rigaud Jérôme
    courriel : Jeromerigaud [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Mathilde Minotti
    courriel : mathilde_minotti [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Paré à expérimenter », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 25 septembre 2009, http://calenda.org/198892