AccueilJeunes et santé

Jeunes et santé

Revue Agora débats jeunesses / Injep

*  *  *

Publié le lundi 28 septembre 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Les travaux de sociologie, de science politique, d’épidémiologie, de santé publique ou encore de psychologie, permettent de constater que de nombreux facteurs ont contribué à modifier en profondeur la relation qu’entretiennent les individus avec leur santé. Il devient dès lors pertinent de s’interroger sur les relations que les jeunes entretiennent avec leur santé et avec les professionnels de santé. La problématique « jeunes et santé » peut être schématisée autour des axes généraux suivants : les politiques publiques en matière de santé, l’éducation à la santé (notamment par la famille et l’école) et les pratiques et représentations des jeunes en matière de santé. Ces différents axes croisent la thématique des inégalités de santé, dans la mesure où il importera d’être attentif à une éventuelle répercussion de la situation socio-économique des familles sur les comportements de santé des jeunes.

Annonce

Les jeunes et la santé (numéro 54 – 1er trimestre 2010)

Les travaux de sociologie, de science politique, d’épidémiologie, de santé publique ou encore de psychologie, permettent de constater que de nombreux facteurs ont contribué à modifier en profondeur la relation qu’entretiennent les individus avec leur santé. Il devient dès lors pertinent de s’interroger sur les relations que les jeunes entretiennent avec leur santé et avec les professionnels de santé.
La problématique « jeunes et santé » peut être schématisée autour des axes généraux suivants : les politiques publiques en matière de santé, l’éducation à la santé (notamment par la famille et l’école) et les pratiques et représentations des jeunes en matière de santé. Ces différents axes croisent la thématique des inégalités de santé, dans la mesure où il importera d’être attentif à une éventuelle répercussion de la situation socio-économique des familles sur les comportements de santé des jeunes.

1) Les politiques de santé des jeunes

Bien que les politiques de santé des jeunes ne soient pas très bien institutionnalisées aux niveaux européen, national et local, la question de la santé des jeunes apparaît comme une préoccupation croissante de l’ensemble des acteurs publics. Du Conseil de l’Europe aux quartiers, les actions publiques en direction de la santé apparaissent comme des priorités. A tous les niveaux de décision, s’organisent ainsi des actions publiques souvent éparses et récentes mais qui convergent vers la mise en évidence d’un problème public autour de la question de la santé des jeunes.
Que peut-on penser de cette évolution ? Avons-nous affaire à une dégradation de l’état de santé des jeunes ? quelles sont les comportements de santé visés par les actions publiques ? quels sont, a contrario les domaines non couverts ? quelles sont les valeurs qui sous-tendent ces évolutions ? qui sont les décideurs et les acteurs chargés de la mise en œuvre ? comment s’organisent les liens entre les niveaux de décision sur cette question ?
Cet axe peut également amener à s’interroger sur les questions de sanitarisation voire d’un certain retour à l’hygiénisme.

2) L’éducation à la santé

Pour les jeunes, les parents représentent une source de soutien très importante, notamment en matière d’information et d’éducation à la santé. On pourra s’interroger à la fois sur ce type de soutien et sur les autres sources de soutien ? se demander si ces différentes sources s’ajoutent ou entrent en concurrence avec le soutien familial… Ceci pourrait apporter un nouvel éclairage sur les communications familiales : parents et enfants communiquent-ils autour de leur santé ? sur quoi ? quelles sont les parts d’ombres que cela comporte ? Mais également, quels sont les interlocuteurs privilégiés en matière de santé pour les jeunes ? les filles et les garçons sollicitent-ils les mêmes personnes ? quelle est la place des professionnels de santé ?
L’école est au centre des interventions en matière de santé des jeunes. Fréquentée quotidiennement par la très grande majorité des enfants et des adolescents dans les pays industrialisés, elle est un lieu privilégié pour les atteindre. De façon plus essentielle, l’école participe à la construction des individus par sa mission éducative. Agir pour la réussite des élèves dans le domaine des apprentissages, notamment scolaires, c’est aussi contribuer à la promotion de la santé des enfants et des adolescents et à la prévention des conduites à risque. Qu’en est-il de l’accès à l’information pour les jeunes scolarisés et ceux qui sont déscolarisés ?
En dehors de l’école, quels sont les lieux et les supports de l’éducation à la santé ? Ce domaine est en effet foisonnant : de nombreuses associations, de nombreux médias sont spécialisés dans l’approche de l’éducation à la santé. Nous nous intéresserons à des contributions rendant compte des méthodes, des pratiques et des messages utilisés.

3) Les pratiques des jeunes

Par ailleurs, si dans leur grande majorité, les jeunes vont bien, la tranche d’âge 12-25 ans, période d’expérimentation et de transition, connaît des problèmes de santé spécifiques (tant du point de vue des consommations que de leur santé mentale ou encore de leur sexualité). Quelle est la réalité de ces problèmes ? quels sont les comportements qui peuvent être considérés comme faisant partie de l’expérimentation adolescente et ceux qui peuvent être qualifiés de problématiques ?
Enfin, dans la mesure où les amis représentent une ressource clé dans la phase de transition que constitue l’adolescence, on pourra s’interroger dans ce numéro sur l’influence des pairs en terme de pratiques considérées comme « à risque » pour la santé (tabac, alcool, cannabis et autres drogues illicites, alimentation…). De même, les pratiques de prévention par les pairs seront volontiers examinées.

Les articles (entre 25 000 et 30 000 signes) préciseront la problématique, les données empiriques mobilisées, la méthodologie employée et les résultats obtenus.

Calendrier :

Remise des propositions d’articles (1 à 2 pages avec la problématique, la méthodologie et le plan de l’article) : 30 octobre 2009.
Sélection des propositions d’articles et réponse aux auteurs : 15 novembre 2009
Remise des articles : 31 janvier 2010

Coordination du numéro :

Yaëlle Amsellem-Mainguy (INJEP) et Patricia Loncle (EHESP)
yaella@free.fr
patricia.loncle@ehesp.fr

Lieux

  • web

Dates

  • vendredi 30 octobre 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • sociologie, santé, Agora, INJEP, jeune, jeunesse, politique, éducation, pratiques

Contacts

  • Yaëlle Amsellem-Mainguy
    courriel : yaella [at] free [dot] fr
  • Patricia Loncle
    courriel : patricia [dot] loncle [at] ehesp [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Yaëlle Amsellem-Mainguy
    courriel : yaella [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Jeunes et santé », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 28 septembre 2009, http://calenda.org/198927