AccueilL'UNESCO et les questions de la colonisation et de la décolonisation

L'UNESCO et les questions de la colonisation et de la décolonisation

UNESCO and Issues of Colonization and Decolonization

*  *  *

Publié le jeudi 24 septembre 2009 par Marie Pellen

Résumé

L'UNESCO et les questions de la colonisation et de la décolonisation Complexe UCAD II, Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal), 4-5-6 octobre 2009 Conférence organisée par Le Comité scientifique international pour le Projet « Histoire de l’UNESCO » en coopération avec l’Ecole doctorale Etudes sur l’Homme et la Société, le Département d’Histoire de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et l’UNESCO

Annonce

Résumé

On ne saurait écrire l'histoire de l'UNESCO sans réfléchir à sa relation avec l'émancipation massive des peuples et des nations qui s'est produite après 1946. Comment ces phénomènes ont-ils interagi avec l'évolution propre de l'UNESCO, à savoir son orientation, ses thèmes, ses structures et ses fonctions, son financement, son leadership et les conflits internes de l'institution et ses réseaux en concurrence ? Cette histoire comporte de multiples facettes. Même si l'on considère les acteurs en jeu, des questions se posent concernant non seulement les relations entre les colonisateurs et les colonisés mais aussi le rôle que l'UNESCO elle-même a joué dans la décolonisation.
Quel a été le rôle de l'UNESCO dans les débats explosifs concernant l'avenir de ces empires coloniaux dont les (anciens) maîtres figuraient parmi les puissances exerçant l'influence majeure sur les programmes et le financement de l'UNESCO, et dont la légitimité historique était encore renforcée par leur statut de membres fondateurs de l'Organisation ? Comment cette institution, qui était censée consacrer son action et ses ressources à la promotion de l'éducation et de la culture pour la paix, s'est-elle positionnée par rapport à des mouvements de libération nationale qui s'exprimaient parfois par la violence ?
Il est certain que l'UNESCO a apporté de nombreuses contributions, sous diverses formes, à la construction et à la consolidation des nouveaux États-nations issus du processus de décolonisation. L'action de l'UNESCO a ainsi contribué à la concrétisation et à la consolidation des indépendances nationales. Dans un cadre bilatéral comme dans un cadre multilatéral, l'UNESCO a lancé de nombreux programmes et projets ou approuvé des initiatives visant à aider ces nouveaux États, en particulier dans le domaine de l'éducation et de la formation. En même temps, la décolonisation a profondément influencé les idées et les développements dans les métropoles. De quelles manières l'UNESCO a-t-elle contribué à la pensée postcoloniale, non seulement dans les anciennes colonies mais aussi dans les sphères métropolitaines?
Ce type d'enjeux transnationaux de l'histoire des rapports de l'UNESCO avec la décolonisation demeurent dans une large mesure inexplorés. C'est pourquoi la conférence porte son intérêt sur des approches transnationales des thèmes suivants :
• L'UNESCO et les concepts de race ;
• La série d'Histoires publiées par l'UNESCO ;
• L'UNESCO face aux questions coloniales et aux luttes de libération nationale
• La décolonisation en Afrique et en Asie et son impact sur l'UNESCO ;
• La " décolonisation des esprits " - le rôle de la culture et de l'éducation ;
• La décolonisation et l'avenir des dialogues culturels.

PROGRAMME

Format
Le discutant de chaque panel présente et discute les papiers déjà en circulation (15 mn). Les auteurs prennent  la parole (10 mn par auteur). Les présentations sont suivies d’un débat public de 30mn.

Dimanche 4 octobre 2009

17h 00 – 19h00

Cérémonie d’ouverture, Rectorat Université Cheikh Anta Diop

Directeur BREDA par intérim, Dakar
Représentant Ministre de la Culture et du Patrimoine Historique classé
Pr. Abdou Salam SALL, Recteur Université Cheikh Anta Diop
Pr. Jean-François Sirinelli, Président du Comité scientifique international pour le Projet «Histoire de l’UNESCO»
Pr. Saliou NDIAYE, Doyen Faculté des Lettres
Mme Ramatoulaye Mbengue/Diagne, Directrice ETHOS

Lundi 5 octobre 2009 :

9h 00 – 10h 30

Conférence inaugurale : L’Unesco et les questions de la colonisation et de la décolonisation
Pr. Amadou-Mahtar M'Bow, ancien Directeur Général UNESCO 1974-1987

Présidente : Directeur BREDA par intérim

11 h 00 – 12h 15

Session 1 : UNESCO : relations internationales et devenir des empires coloniaux

Président : Mohieddine Hadhri, Université de Doha, Qatar
Discutant : Ibrahima Seck, Maître-assistant, Histoire FLSH, UCAD Dakar

Communications :

1. Aigul Kulnazarova (Université de Tama. Kanagawa, Japon): The Role of UNESCO in Decolonization and Renegotiating the Transnational Power relationships : the Case of India and Britain
2. Amaral Da Silva Lala (Professeur Invité d’Histoire des Relations Internationales et des Organisations et des Institutions Internationales, Institut des Relations Internationales (IRI-MIREX), Luanda, Angola).
3. Bénédicte Percheron (Université de Rouen, France) : L’UNESCO et la construction des identités culturelles des anciennes colonies

14h 15 -15h 30

Session 2 : Réformer le système éducatif : une dimension majeure du processus de décolonisation

Président : Thomas Weiss, City University of New York (CUNY)
Discutant : Amadou Fall, Maître-assistant Histoire, FASTEF, UCAD - Dakar

Communications :

1. Gilbert Wazha Morapedi (Université du Botswana): L'UNESCO et la libération de l’Afrique Australe: le cas des réfugiés sud-africains au Botswana.
2. Jiwon Paik (Université nationale de Séoul, République de Corée): L’influence de l’UNESCO sur la décolonisation de la Corée
3. Joseph Gahama (Institut d’Education, Kigali, Rwanda) : Le rôle de l’UNESCO dans la recherche et la  consolidation de la paix au Rwanda (1994-2008)

16h 00 -17h15

Session 3 : Décolonisation et promotion de la culture des droits humains

Président : Jean-François Sirinelli, Directeur Centre d’Histoire de Sciences Po, France
Discutant : Ndiouga Adrien Benga, Maître-assistant, Histoire FLSH, UCAD Dakar

Communications:

1. Dr. Behrooz Morvaridi (Université de Bradford. Royaume-Uni) : The Right to Self–determination and Individual rights: The Formation of the Ideas of Human Rights within UNESCO and  the Era of Decolonization in  Sub-Saharan Africa
2. Edgardo Krebs (NMNH, Smithsonian Institution, USA) : From Fieldwork to Human Rights: Alfred Metraux’s UNESCO Years
3. Fella Benabed (Université de Badji Mokhtar, Annaba): L’engagement de l’UNESCO en faveur de l’éducation à la paix et aux droits de l’homme-  L’exemple de la pédagogie de la libération de Paulo Freire

Mardi 6 Octobre 2009

9h 00 -  10h30

Session 4 : Réécriture de l’histoire et « décolonisation des esprits »

Présidente : Rokhaya Fall/Sokhna, Département d’Histoire, FLSH & IFAN, UCAD
Discutant :   Daha Chérif BA, Maître-assistant, Histoire FLSH, UCAD Dakar

Communications :

1. Catherine Coquery-Vidrovitch (Université Paris-7-Denis Diderot, France) : Le Comité paritaire UNESCO-CISH
2.    Chris Saunders (Université de Cape Town, Afrique du Sud): L’Histoire générale de l’Afrique de l’UNESCO en perspective
3. Jacob Tatsitsa (Université de Yaoundé, Cameroun) : L’action de l’UNESCO au Cameroun : évolution des regards sur la « Révolution nationale kamerunaise » dans les manuels et auxiliaires pédagogiques, 1960-2008.
4. Yujung Im (Université nationale de Séoul, République de Corée), Les esprits sont-ils décolonisés en Asie du Nord-Est ? Le problème des manuels d’histoire
11h00 – 12h30

Session 5 : Combattre le racisme par le savoir scientifique

Président : Aminata Cissé-Diaw, Département de Philosophie - UCAD
Discutant : Abderrahmane Ngaïdé, Maître-assistant, Histoire FLSH, UCAD Dakar

Communications :

1. Perrin Selcer (Université de Pennsylvanie, USA) : Propagande scientifique et optimisme mesuré : l’histoire de la chaire des relations raciales du Collège universitaire de la Rhodésie et du Nyassaland
2. Michelle Brattain (Université d’Etat de Géorgie, Atlanta, USA) : L’action de l’UNESCO sur la question raciale dans les années d’après guerre : la science comme arme contre le racisme
3. Gail Archibald (La Sorbonne Paris 1, France): Du génocide à l’indépendance : les premières initiatives de l’UNESCO sur la question raciale, 1945-1960.
4. Yvan Gastaut (Université de Nice, France) Réflexion savante et éducation antiraciste : l’expérience de l’UNESCO

14h 00 – 16h00

Session 6 : Synthèse des travaux

Andreas Eckert, Université de Humboldt, Berlin, Allemagne
Ibrahima Thioub, Département d’Histoire, Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal
Thomas Weiss, City University of New York (CUNY), USA

Clôture

Représentant Ministre de l’Éducation
Saliou NDIAYE, Doyen Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’UCAD
Jens Boel, Coordinateur du projet « Histoire de l’UNESCO »
Directeur BREDA par intérim, UNESCO, Dakar

Tous les panels se tiennent à la salle viséo-conférence de l’UCAD II, Université Cheikh Anta Diop de Dakar

Interprétation simultanée en français et anglais assurée

Catégories

Lieux

  • B.P 5005 - Dakar-Fann
    Dakar, République du Sénégal

Dates

  • vendredi 04 septembre 2009
  • samedi 05 septembre 2009
  • dimanche 06 septembre 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • unesco, histoire

Contacts

  • Jens Boel
    courriel : j [dot] boel [at] unesco [dot] org
  • Caroline Michotte
    courriel : c [dot] michotte [at] unesco [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Jens Boel
    courriel : j [dot] boel [at] unesco [dot] org

Pour citer cette annonce

« L'UNESCO et les questions de la colonisation et de la décolonisation », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 24 septembre 2009, http://calenda.org/198992