AccueilL'invention des normes de genre et de sexualités dans les mouvements révolutionnaires (1789-1968)

L'invention des normes de genre et de sexualités dans les mouvements révolutionnaires (1789-1968)

Gender and sexualities norms invention in revolutionnary movements (1789-1968)

*  *  *

Publié le lundi 05 octobre 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

L’objet de cette journée d’étude est d’analyser comment les mouvements révolutionnaires déstabilisent et repensent les normes sexuelles et sexuées de leur société, à la fois dans leurs discours et dans leurs pratiques militantes. Elle présuppose que la subversion et l’invention des normes de genre et de sexualités, produites par ces mouvements, éclairent non seulement les conceptions du politique de ces derniers, mais aussi les non-dits de l’ordre social remis en question.

Annonce

L’objet de cette journée d’étude est d’analyser comment les mouvements révolutionnaires déstabilisent et repensent les normes sexuelles et sexuées de leur société, à la fois dans leurs discours et dans leurs pratiques militantes. Elle présuppose que la subversion et l’invention des normes de genre et de sexualités, produites par ces mouvements, éclairent non seulement les conceptions du politique de ces derniers, mais aussi les non-dits de l’ordre social remis en question.

Pour comprendre en quoi les mouvements révolutionnaires, en repensant les normes de genre et de sexualité, place l’individu privé au cœur du politique, interviendront des chercheuses et des chercheurs issus de différentes disciplines (majoritairement des historien.nes).
Plusieurs interrogations ouvriront le débat : Quel éclairage les outils d’analyse historique du genre et de la sexualité portent-ils sur les mouvements révolutionnaires ? En quelle mesure les questions du genre et des sexualités divisent et/ou structurent les mouvements révolutionnaires ? Lorsqu’il s’agit de mouvements minoritaires, en quoi l’invention de nouvelles conceptions et pratiques du rapport entre les sexes s’inscrit-elle dans une critique politique de l’ordre existant ? Est-ce que la remise en cause des hiérarchies entre les femmes et les hommes par certains mouvements révolutionnaires s’accompagne-t-elle d’un réel effacement des rapports de dominations entre les sexes dans leur fonctionnement ?

---

PROGRAMME :

9h-9h30h – Introduction de Caroline Fayolle (Université Paris 8) et Clyde Plumauzille (Université Paris I/IHRF), Genre et sexualités pendant la Révolution française : quelques nouvelles pistes de recherche.

9h30-10h – Eleni Varikas (Université Paris 8), Désordre domestique, désordre politique. Wollstonecraft et les « jacobins anglais » face à la Révolution française.

10h-10h30 – Sophie Delvallez (Université Paris 8), La Morale nouvelle saint-simonienne : subversion des normes de genre et de sexualité, théories et pratiques de pouvoir.

10h30-11h – Débats

11h-11h 30 – Michèle Riot-Sarcey (Université Paris 8), Les normes de genre à l’épreuve de 1848.

11h30-12h – Quentin Deluermoz (Université Paris I), La Commune de 1871, une révolution manquée pour les femmes ?

12h-12h30 Débats

12h30-14h – Pause déjeuner

14h-14H30 – Fanny Bugnon (Université d’Angers/HIRES), « Vivre sa vie » ? Anarchistes de la Belle Époque, entre contestation sociale et politisation des questions sexuelles.

14h30-15h – Nora Natchkova (Université de Lausanne/EHESS), « Dans et hors du système genre » : contre-pratiques, stratégies politiques et ré-assignations au sexe pour les militantes révolutionnaires socialistes en Suisse au sortir de la Première guerre mondiale.

15h-15h30 – Débats

15h30-16h – Ophélie Rillon (Université Paris I/CEMAF), Citoyennes-Ménagères : les paradoxes de l’intégration des femmes à la « révolution » socialiste malienne (1960-1968).

16h30-17h – Elsa Dorlin (Université Paris I), Le Black Power est-il machiste ? : les Panthères noires et le féminisme.

17h-17h30 – Michael Sibalis (Wilfrid Laurier University, Canada), « Notre trou du cul est révolutionnaire » : Le Front homosexuel d'action révolutionnaire et la contestation des normes sexuelles françaises.

17h30-18h Débats

18h-18h30 – Conclusion de Pierre Serna (Université Paris I, Directeur de l'IHRF).

Lieux

  • Université Paris I, Panthéon-Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne, Salle Marc Bloch (Escalier C, 2e étage au fond à gauche)
    Paris, France

Dates

  • samedi 31 octobre 2009

Mots-clés

  • genre, sexualité, mouvements révolutionnaires, norme

Contacts

  • Caroline Fayolle
    courriel : caroline_fayolle [at] hotmail [dot] com
  • Clyde Plumauzille
    courriel : clyde [dot] plumauzille [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Clyde Plumauzille
    courriel : clyde [dot] plumauzille [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« L'invention des normes de genre et de sexualités dans les mouvements révolutionnaires (1789-1968) », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 05 octobre 2009, http://calenda.org/199054