AccueilLa révolution zootechnique romaine et la diffusion des grands chevaux et des grands bœufs dans l'ouest de l'Empire

*  *  *

Publié le vendredi 09 octobre 2009 par Marie Pellen

Résumé

En Europe occidentale, à l’âge du Fer, les animaux domestiques sont caractérisés par des dimensions fort modestes, tant en stature qu’en gracilité. Cette situation, dont les causes ne sont pas encore clairement établies, est totalement différente à la période romaine, où l’on trouve des animaux beaucoup plus grands, robustes et diversifiés. C’est à cette période, par exemple, que l’on voit apparaître de nombreuses formes de chiens, mais aussi le chat, le pigeon, l’âne… Mais l’un des phénomènes majeurs concerne les bœufs et les chevaux, dont l’importance économique n’est plus à démontrer.

Annonce

 Sujet proposé par l’UMR ARTeHIS (CNRS, Université de Bourgogne)

« Les Germains n'importent même pas de chevaux, qui sont la grande passion des Gaulois et qu'ils acquièrent à n'importe quel prix »

(César, La guerre des Gaules, IV, 2)

En Europe occidentale, à l’âge du Fer, les animaux domestiques sont caractérisés par des dimensions fort modestes, tant en stature qu’en gracilité. Cette situation, dont les causes ne sont pas encore clairement établies, est totalement différente à la période romaine, où l’on trouve des animaux beaucoup plus grands, robustes et diversifiés. C’est à cette période, par exemple, que l’on voit apparaître de nombreuses formes de chiens, mais aussi le chat, le pigeon, l’âne… Mais l’un des phénomènes majeurs concerne les bœufs et les chevaux, dont l’importance économique n’est plus à démontrer.

Dès la fin de l’âge du Fer, on constate ici et là l’apparition de grands bovins et de grands équidés, que tout distingue des petites races indigènes. Les conditions d’apparition de ces nouvelles formes, qui, faute de formes de transition, ne semblent pas le fruit d’évolutions locales, conduisent à évoquer l’importation d’animaux améliorés par le savoir-faire romain, connu à travers les écrits des Agronomes.

Il manque encore bien des éléments pour écrire l’histoire de cette révolution zootechnique, l’un des aspects majeurs de la romanisation, mais on dispose cependant d’un certain nombre de jalons qui méritent recension, analyse et synthèse. En effet, si jusqu’à une date très récente, les premiers grands sujets de la fin de l’Âge du Fer n’étaient connus que par des restes épars, les récentes découvertes sur le site du Mormont (100 avant notre ère, Vaud, Suisse) apportent des éléments nouveaux et de qualité sur ces grands animaux, bœufs et chevaux.

Cette première étape sera le point de départ d’une enquête beaucoup plus large, avec collecte de mesures et recension des données bibliographiques disponibles, visant à préciser les lieux et les moments de la diffusion de ces grands animaux. Cela nécessite d’établir des collaborations et d’envisager une période d’au moins cinq siècles, du IIIe siècle avant notre ère jusqu’au IIe siècle de notre ère. Sur le plan géographique, il faut couvrir une partie de l’Europe occidentale, avec des ensembles de l’Est de la France, de la Suisse, du nord de l’Italie et du sud de l’Allemagne.

Une autre étape consistera à étudier les conséquences zootechniques, économiques et sociales de ces importations. Dans ce domaine, les pistes sont très nombreuses, et, en attendant d’arrêter une problématique définitive, on peut déjà évoquer des questions sur les modalités d’implantation des grands animaux, le devenir des formes indigènes, et les implications économiques et sociales (rendements de l’élevage, organisation de la boucherie, évolutions des pratiques rituelles…),

Le candidat devra disposer :

- d’une solide formation en archéozoologie (notamment en détermination, ostéométrie et statistique)

- de bonnes bases en Anglais et en Allemand ;

- de connaissances sur ces problématiques archéozoologiques de la fin de l’âge du Fer et du début de la période romaine.

Date limite de candidature : 14 octobre 2009

Pour tous renseignements complémentaires :  menielpat@aol.com

Lieux

  • Université de Bourgogne
    Dijon, France

Dates

  • mercredi 14 octobre 2009

Contacts

  • Patrice Meniel
    courriel : menielpat [at] aol [dot] com

Source de l'information

  • Patrice Meniel
    courriel : menielpat [at] aol [dot] com

Pour citer cette annonce

« La révolution zootechnique romaine et la diffusion des grands chevaux et des grands bœufs dans l'ouest de l'Empire », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le vendredi 09 octobre 2009, http://calenda.org/199134