AccueilLes effectifs des serviteurs princiers et royaux à la fin du Moyen Âge de l’Europe du Nord à la péninsule Ibérique

Les effectifs des serviteurs princiers et royaux à la fin du Moyen Âge de l’Europe du Nord à la péninsule Ibérique

The number of prince’s and royal servants at the end of the Middle Ages from Northern Europe to the Iberic peninsula

*  *  *

Publié le vendredi 09 octobre 2009 par Marie Pellen

Résumé

Cette journée d’étude envisage la part du « quantitatif » dans la constitution des organes domestiques et gouvernementaux et dans la composition des entourages princiers et royaux de la fin du Moyen Âge. Il s’agit de nourrir une réflexion sur l’éventuelle pensée et gestion comptable de l’ampleur des services et institutions œuvrant au confort du prince, à l’exercice quotidien et au rayonnement de son pouvoir.

Annonce

Entre ambitions princières, idéal de gouvernement et principe de réalité : les effectifs des serviteurs princiers et royaux à la fin du Moyen Âge de l’Europe du Nord à la Péninsule ibérique.

Argumentaire

Cette journée d’étude portera sur l’analyse des discours implicites ou explicites et des dispositions politiques et administratives concernant l’importance numérique des serviteurs, officiers et conseillers des souverains et princes chrétiens de la fin du Moyen Âge.

Il s’agit de s’interroger sur les enjeux et significations symboliques, politiques ou pratiques

  • de l’élaboration – ou de l’absence – de normes définissant le nombre et le rôle des hommes qui doivent servir le prince au sein de son hôtel, du ou de ses conseils ou plus largement au sein des principaux organes gouvernementaux,
  • de l’écart éventuel entre le nombre des recrutements préconisés par ces textes et le nombre des individus effectivement actifs,
  • de la tenue ou non et de l’utilisation de listes ou archives des nominations, suspensions ou radiations,
  • des interventions visant à modifier leurs effectifs et des fluctuations de ces derniers,
  •  de la façon dont ces effectifs, individuels ou généraux, et leurs évolutions sont évoqués dans les sources autres qu’administratives et comptables.

On n’entend donc pas ici s’intéresser directement au vaste groupe des courtisans qui gravitent dans l’entourage princier et sont liés à la personne du prince par des liens de fidélité, de clientélisme et/ou de faveur, ni se pencher sur les questions de représentation de la puissance princière par la présence et la mise en scène de cet entourage lors des cérémonies et actes de la vie curiale. Cette rencontre envisage en revanche la part du « quantitatif » dans la constitution des organes domestiques et gouvernementaux et dans la composition des entourages princiers et royaux de la fin du Moyen Âge.

Il s’agit donc de nourrir une réflexion sur l’éventuelle pensée et gestion comptable de l’ampleur des services et institutions oeuvrant au confort du prince, à l’exercice quotidien et au rayonnement de son pouvoir. On souhaite déterminer si à la fin du Moyen Âge, les princes jugent leur grandeur à l’aune de l’ampleur numérique de leur entourage et s’ils établissent un lien direct entre efficacité ou faiblesse gouvernementale et nombre des serviteurs. On cherchera donc à évaluer si les effectifs sont une variable d’ajustement témoignant du développement des royautés ou principautés, et si leur évolution et répartition permettent de raisonner en terme de distinction ou de processus d’individualisation du service de la personne royale/princière par rapport à celui de la royauté/principauté.

Programme

Vendredi 6 novembre 2009, Salles des Actes

Faculté des Lettres et Sciences Humaines

Université de Limoges

9h- Allocution de bienvenue

Alexandra Beauchamp (Université de Limoges),

Introduction

10h- Jörg Peltzer (Emmy-Noether-Programm – FPI- Heildelberg)

« Les chiffres de la cour et de l’hôtel: se rendre compte du rang dans l’Empire, à la fin du Moyen Âge »

10h45- Anne Santamaria-Lemonde (Université Pierre-Mendès-France- Grenoble)

« Les "grandes" ordonnances de l'hôtel d'Humbert II (1336-1340) : entre chiffre, norme et pratique »

11h15- Pause

11h45- Olivier Canteaut (Ecole Nationale des Chartes-Paris)

« Entre Cour et Conseil : dénombrer l’entourage politique du roi de France au début du xive siècle »

12h30- Déjeuner

14h00- Sophie Coussemacker (Université Michel de Montaigne-Bordeaux)

« Compter et payer les hommes à la cour de Sanche IV (1292-1294) »

14h45- María Narbona Cárceles (Université de Saragosse)

« Les femmes de la Casa de Marie de Castille, reine d'Aragon (1416-1458) : enjeux et méthode de l'étude »

15h30- Pause

16h00- Jorge Saíz Serrano (Valence)

« Acompañar y servir al príncipe. Estructura y funcionamiento de la Casa Real de Alfonso V de Aragón »

16h45- Ph. Depreux (Université de Limoges)

Conclusions

Organisation scientifique : alexandra.beauchamp@unilim.fr

Co-organisation EA 4270-axe thématique PraThéMA (Limoges) et Casa de Velázquez (Madrid)

Pour tout renseignement pratique, contacter :

Danièle BIERNE Service Recherche - Colloques

+ 33 5 55 43 56 36

daniele.bierne@unilim.fr

Lieux

  • Salle des Actes, Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'université de Limoges, 39E rue Camille Guérin
    Limoges, France

Dates

  • vendredi 06 novembre 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • cour, hôtel, royauté, Moyen Âge, péninsule Ibérique, Europe

Contacts

  • Danièle BIERNE
    courriel : daniele [dot] bierne [at] unilim [dot] fr
  • Alexandra Beauchamp
    courriel : alexandra [dot] beauchamp [at] unilim [dot] fr

Source de l'information

  • Alexandra Beauchamp
    courriel : alexandra [dot] beauchamp [at] unilim [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les effectifs des serviteurs princiers et royaux à la fin du Moyen Âge de l’Europe du Nord à la péninsule Ibérique », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 09 octobre 2009, http://calenda.org/199136