AccueilHistoriographie royale léonaise, castillane et navarraise du XIIe siècle

Historiographie royale léonaise, castillane et navarraise du XIIe siècle

Royal leonese, castilian and navarese historiography of XIIth century

Le Liber regum

The Liber regum

*  *  *

Publié le lundi 12 octobre 2009 par Marie Pellen

Résumé

Navarrais, le Liber regum défend les intérêts des dynastes issus de la restauration, en 1134, d’une royauté brutalement abolie en 1076. Ses sources, émanant d’horizons territoriaux et culturels très divers, la simplicité et la vigueur de sa construction, l’importance des enjeux qui la sous-tendent, la langue vernaculaire, enfin, dans laquelle on l’a écrite font de cette généalogie des royautés péninsulaires un carrefour majeur de l’historiographie royale hispanique du Moyen Âge.

Annonce

Université Paris-Sorbonne
(Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75005 PARIS)

4 et 5 décembre 2009

OBJECTIFS

Le SEMH-Sorbonne (CLEA, EA 4083), en compagnie cette fois du CREM (LECEMO, EA 3979) et dans le cadre des activités de coordination européenne du GDRE AILP (« Approche interdisciplinaire des logiques de pouvoir dans les sociétés ibériques médiévales ») poursuit son exploration de l’historiographie royale ibérique du moyen âge.
Après avoir relancé l’étude des grandes chroniques latines de la première moitié du XIIIe siècle, le SEMH-Sorbonne a entrepris de renouveler l’intérêt des chercheurs pour l’historiographie royale du XIIe siècle avec, en 2008, la tenue d’un colloque sur la Chronica Naiarensis. La Chronica Naiarensis, dernière des chroniques royales latines du XIIe siècle castillan, compte parmi les sources du Liber regum, chronique royale navarraise qu’elle précède de peu dans le temps et qui, en dépit du titre trompeur dont l’ont affublée copistes, éditeurs et critiques, constitue la première oeuvre en langue romane de l’historiographie péninsulaire.
Navarrais, le Liber défend les intérêts des dynastes issus de la restauration, en 1134, d’une royauté brutalement abolie en 1076. Ses sources, émanant d’horizons territoriaux et culturels très divers, la simplicité et la vigueur de sa construction, l’importance des enjeux qui la sous-tendent –l’oeuvre fonde, par exemple, la Légende des Juges de Castille, si déterminante pour l’imaginaire dynastique péninsulaire-, la langue vernaculaire, enfin, dans laquelle on l’a écrite font de cette oeuvre un important carrefour de l’historiographie royale hispanique du moyen âge.
Modèle de conception et d’écriture de l’histoire en dépit de forts paradoxes de structure, le Liber regum devint, plus qu’une source parmi d’autres, le fondement même de grandes entreprises ou de grands mouvements de l’historiographie péninsulaire. Instrumentalisé par le Poème de Ferrand Gonzalez (c. 1260) dans le récit qu’il bâtit des origines de la royauté castillane, source importante d’information pour l’Estoire d’Espagne d’Alphonse X (c. 1270), l’oeuvre a charpenté ensuite plusieurs monuments de l’historiographie royale et nobiliaire des XIVe et XVe siècles, en Castille comme au Portugal.

PROGRAMME

Vendredi 4 décembre

8h30 Ouverture du colloque par Marie-Madeleine MARTINET, directrice de l’École doctorale IV et Annie MOLINIÉ, directrice de CLEA (EA 4083)

8h45 Présentation par Georges MARTIN, directeur du SEMH-Sorbonne [CLEA] et coordonnateur du GDRE AILP

1. Texte et langue

9h Alberto MONTANER (Université de Saragosse, AILP) : "El Liber regum en el Codex Villarensis"

9h 30 Hélène THIEULIN-PARDO (Université Paris-Sorbonne, SEMH-Sorbonne [CLEA], AILP) : « Édition en ligne du Liber regum »

10h Georges MARTIN (Université Paris-Sorbonne/CNRS, SEMH-Sorbonne [CLEA], AILP) : « ¿Un título vernáculo para el Liber regum ? »

10h30 Pause

11h Inés FERNÁNDEZ-ORDÓÑEZ, (Université Autonome de Madrid, AILP) : « El valor político de la lengua del Liber regum »

11h30 José María GARCÍA MARTÍN, (Université de Cadix) : "Verbo y construcción oracional en el Liber regum"

14h : Les participants sont conviés à la soutenance en Sorbonne (salle des actes), par Patricia ROCHWERT-ZUILI, de son dossier d’Habilitation à diriger des recherches intitulé Historiographie royale castillane des XIIIe et XIVe siècles. Travaux d’étude et d’édition

Samedi 5 décembre

2. Sens

9h Corinne MENCÉ-CASTER, (Université des Antilles-Guyane, SEMH-Sorbonne [CLEA], AILP) : « Rhétorique et idéologie dans le Liber regum»

9h30 Gaël LE MORVAN (Université Paris-Sorbonne, SEMH-Sorbonne [CLEA], AILP) : « Le concept de tierra espagnole et le néo-wisigothisme dans le Liber Regum »

10h Emmanuelle KLINKA (Université de Nice, SEMH-Sorbonne [CLEA], AILP) : « Sanche II Abarca ou la construction mythique d'un règne »

10h30 : Pause

3. Postérité

11h Francisco BAUTISTA, (Université de Salamanque, AILP) : « Una reescritura del Liber regum en Navarra: el Libro de las generaciones »

11h 30 Jean-Pierre JARDIN (Université Sorbonne-Nouvelle, CREM [LECEMO]) : « La descendencia del Liber regum en la Castilla de los siglos XIV y XV »


14h30 José Carlos RIBEIRO MIRANDA (Université de Porto, AILP) : « Le Liber regum et la genèse des initiatives historiographiques et généalogiques portugaises antérieures au comte Pedro de Barcelos »

15h Mª do Rosário FERREIRA (Université de Coimbra, AILP) : « Le rôle du Liber regum dans la figuration aristocratique de l'Espanha par le Comte Pedro de Barcelos »

15h30 Pause

16h : Débat de synthèse

Coordinateurs :

Jean-Pierre JARDIN (Université de la Sorbonne nouvelle)
et Georges MARTIN (Université Paris-Sorbonne)

Organismes :

GDRE AILP (CNRS), SEMH-Sorbonne (CLEA, EA 4083) et CREM (LECEMO, EA 3979)

Lieux

  • Maison de la Recherche de l'Université Paris-Sorbonne, 28 rue Serpente
    Paris, France

Dates

  • vendredi 04 décembre 2009
  • samedi 05 décembre 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Espagne, Navarre, Moyen Âge, historiographie, généalogies royales, Liber regum

Contacts

  • Georges Martin
    courriel : georgesmartin4 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Georges Martin
    courriel : georgesmartin4 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Historiographie royale léonaise, castillane et navarraise du XIIe siècle », Colloque, Calenda, Publié le lundi 12 octobre 2009, http://calenda.org/199158