AccueilMondes américains : sociétés, circulations, pouvoirs, XVe-XXIe siècle

*  *  *

Publié le mercredi 21 octobre 2009 par Karim Hammou

Résumé

Séminaire mensuel du MASCIPO (Mondes américains : sociétés circulations pouvoirs XVe-XXIe siècle) où anthropologues, historiens et ethnohistoriens présentent leurs recherches en cours concernant des sociétés d'Amérique latine et d'Amérique du Nord.

Annonce

Programme du séminaire Mascipo 2009-2010

Coordination :

Anath ARIEL DE VIDAS (anathariel@yahoo.com) et Gilles HAVARD (gilles.havard@gmail.com)

Deuxième vendredi du mois de 15 h à 17 h
(EHESS, salle 9, 105 bd Raspail, Paris 6e).

13 novembre 2009

Valérie Robin (Université Toulouse II – LISST-CA) et Carmen Salazar (CNRS – MASCIPO)
Présentation de leur livre : El regreso de lo indigena. Retos, problemas y perspectivas, V. Robin Azevedo et C. Salazar-Soler (eds.), Lima, IFEA/CBC/Ambassade de France au Pérou-Coopération Régionale avec les Pays Andins, 2009.

Discutants : Jean-Loup Amselle (EHESS – CEAF) et Guillaume Boccara (CNRS – MASCIPO)

Résumé : Ce livre propose une réflexion depuis les sciences sociales sur la problématique du multiculturalisme et de l’ethnicisation des relations sociales à partir de l’examen de plusieurs cas de pays des Amériques. Les auteurs de cet ouvrage se penchent sur la singularité des mouvements indigènes du continent et questionnent l’élaboration du « comptage d’Indiens » ainsi que la construction de la notion de différence culturelle dans le domaine juridique. Les différents textes explorent ainsi les liens entre ethnicité et politique et s’intéressent également aux récents phénomènes d’ethnogenèse, à la création et/ou recomposition d’une identité ethnique singulière qui est le plus souvent utilisée comme un moteur d’action sociale. Dans ce sens, la revendication ethnique est envisagée dans sa dimension stratégique comme une nouvelle ressource d’action collective. Le livre s’intéresse aussi aux phénomènes d’invention et de réinvention de la tradition et à la dynamique entre la « tradition préhispanique » et le New Age au Nord et au Sud du continent.

11 décembre 2009

Paul Schor (Paris VII – MASCIPO)
Présentation de son livre : Compter et classer. Histoire des recensements américains 1790-1940, Paris, Éditions de l'EHESS, 2009.

Discutants : Véronique Boyer (CNRS – MASCIPO) et Morgane Labbé (CRIA/EHESS)

Résumé : En retraçant les évolutions des catégories utilisées par le recensement américain, ce livre pose la question du rôle et des enjeux politiques et sociaux des statistiques démographiques. Loin de n’être que de simples miroirs d’une société ou un instrument du pouvoir, les recensements sont le lieu de négociations complexes entre l’État, les experts et la population. L’histoire des catégories renvoie à celle d’un pays dont l’identité est intimement liée à une interrogation continue sur la composition de sa population.

8 janvier 2010

Carine Chavarochette (MASCIPO)

« Propriété de la terre et rituel agraire. Quand deux disciplines se répondent : anthropologie et histoire du Sud-Est mexicain (Chiapas) »

Résumé : Cette recherche s’intéresse au thème de la terre comme objet de travail et de ressources mais aussi comme territoire politique. Les pratiques culturelles des populations du sud-est mexicain sont significatives d’une identité régionale, liée à la terre et à sa propriété. La création et la réactivation de rituels dépendent des crises économiques, politiques et bien sûr agraires.  Le parcours emprunté par les pèlerins, par exemple, met en relief le système de propriété agraire de la région, c’est-à-dire celui des anciens grands domaines mais aussi les terres cultivées et gérées de façon communautaire, représentées à travers le système mexicain des ejidos. Le pèlerinage tojolabal présente des pratiques et des bénédictions destinées à solliciter la diminution du risque de l’environnement et à utiliser des éléments pour la protection du sol, même si ce système de croyances et de pratiques agricoles associées aux festivités du Carême sont articulées et se réfèrent à l’idéologie catholique. Ainsi la perspective historique et l’étude des sources primaires replacent la question agraire dans son contexte politique et social tandis que l’approche anthropologique permet de mettre en valeur le vécu symbolique des populations. La consultation des archives tente de restituer les grandes lignes de l’occupation de l’espace de cette région pour éclairer les problèmes présents et leur persistance, tandis que le travail de terrain et les différents entretiens permettent de cerner la perception autochtone de la terre et de sa possession.

12 février 2010

Chantal Caillavet (CNRS-MASCIPO)
« Ethnohistoire des Andes septentrionales »

Résumé : Une évaluation des sources diverses, archéologie, archives historiques du XVIe siècle, géographie, pour éclairer le moment du contact et dresser l'état des lieux des sociétés autochtones pré-hispaniques.

12 mars 2010

Laurier Turgeon (Université Laval, Québec)
« ´Le castor fait tout´: usages sociaux du castor chez les Amérindiens et les Français aux XVIe et XVIIe siècles »

9 avril 2010

Alejandro Gomez (MASCIPO)
« Le syndrome de Saint-Domingue: Perceptions et représentations de la Révolution haïtienne dans le monde Atlantique, 1791-1886 »

Résumé : La Révolution haïtienne est un processus qui affecta profondément la tranquillité mentale des populations libres des sociétés esclavagistes de la Grande Caraïbe, dont les habitants (surtout les élites blanches) ont été alarmés de voir comment une colonie dotée de caractéristiques semblables aux siennes se transformait d’une manière violente jusqu’à devenir une république indépendante, dirigée exclusivement par des Noirs et des Mulâtres. Cette intervention vise à montrer l'extension et les conséquences de ce phénomène émotif dans l’atlantique anglophone et hispanophone, jusqu’à ce que l’esclavage fût aboli dans chacune de ces régions.

28 mai 2010 

Emily Clark (Tulane University)
« Obama : la concrétisation d'une Amérique créole ? »

Résumé : This conference will undertake a survey of scholarship and journalism that has appeared in the wake of Barack Obama’s election to the U.S. presidency, as well as Obama’s own writing, discussed in terms of its contribution to the project of revising the larger American historical narrative.  In a speech during his campaign for the presidency in 2008, Obama proclaimed New Orleans “this quintessentially American city,” and seemed to claim it as a metaphor for himself when he proclaimed that, “New Orleans is a city that has always shown America what is possible when we have the imagination to see the unseen, and the determination to work for it.”  Obama’s deployment of New Orleans to evoke America and describe himself  challenges U.S. historians to recalibrate the national narrative to give greater prominence to the Atlantic era, during which “races and religions and languages all mixed together to form something new; something different; and something special – an imperfect place made more perfect through its promise of forgiveness.”  (Times-Picayune, February 26, 2008, online edition, http://www.nola.com/news/index.ssf/2008/02/barack_obamas_speech.html).  

11 juin 2010

Pierre Gervais (Paris VIII – MASCIPO)
« Société ‘Atlantique’ ou mode de production marchand ? La comptabilité marchande, une fenêtre sur l’organisation sociale en Europe, aux Amériques et ailleurs au XVIIIe siècle »

Résumé : Les principes de la comptabilité en partie double sont connus et établis depuis au moins le 14e siècle mais cet outil essentiel du développement marchand à l'époque moderne reste opaque à de nombreux égards. Derrière l'apparente simplicité du principe se dissimule en effet une pratique sociale dont l'analyse permet de pénétrer au cœur de rapports sociaux que l'activité marchande induisait de manière très directe et très générale.

Lieux

  • 105 bd Raspail, salle 9 (15-17 heures)
    Paris, France

Dates

  • vendredi 13 novembre 2009
  • vendredi 11 décembre 2009
  • vendredi 08 janvier 2010
  • vendredi 12 février 2010
  • vendredi 12 mars 2010
  • vendredi 09 avril 2010
  • vendredi 28 mai 2010
  • vendredi 11 juin 2010

Mots-clés

  • anthropologie, histoire, ethnohistoire, Amérique latine, Amérique du Nord, représentations

Contacts

  • Claire-Marie Gony
    courriel : claire-marie [dot] gonny [at] ehess [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Anath Ariel de Vidas
    courriel : anathari [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mondes américains : sociétés, circulations, pouvoirs, XVe-XXIe siècle », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 21 octobre 2009, http://calenda.org/199230