AccueilLa carte : démontrer, illustrer, comprendre

La carte : démontrer, illustrer, comprendre

The map: demonstrate, illustrate, understand

Journée de la cartographie

A day of the Cartography

*  *  *

Publié le jeudi 22 octobre 2009 par Karim Hammou

Résumé

L'objectif de cette journée d'étude est de mieux envisager le cadre de production des cartes, et d’interroger sur leur utilisation et l’impact de leur apport. Le spectre très large des applications de la cartographie aujourd’hui lui confère un rôle central dans nos échanges, quels qu’ils soient. La carte continue de nous guider, certes, mais bien au-delà, document pédagogique par excellence, elle reste un support de choix pour les recherches en sciences sociales, un outil efficace pour la diffusion d’information de tout ordre, entre enjeux commerciaux et intentions militantes. Aussi bien dans les travaux scientifiques que dans la presse, la carte s’impose dans notre quotidien pour nous permettre de lire le monde, dans ses moindres détails, sous toutes formes de représentation. Les communications retenues par le comité de lecture feront l’objet d’une publication dans la revue du Comité français de cartographie, Le monde des cartes, dans les six mois qui suivront cette journée.

Annonce

Les communications retenues par le comité de lecture feront l’objet d’une publication dans la revue du Comité Français de Cartographie, Le Monde des Cartes, dans les 6 mois qui suivront cette journée.

À quoi sert la carte ? Pourquoi et comment l’utilisons-nous ?

L'objectif de cette journée d'étude est de mieux envisager le cadre de production des cartes, et d’interroger sur leur utilisation et l’impact de leur apport.

Le spectre très large des applications de la cartographie aujourd’hui lui confère un rôle central dans nos échanges, quels qu’ils soient. La carte continue de nous guider, certes, mais bien au-delà, document pédagogique par excellence, elle reste un support de choix pour les recherches en sciences sociales, un outil efficace pour la diffusion d’information de tout ordre, entre enjeux commerciaux et intentions militantes.

Aussi bien dans les travaux scientifiques que dans la presse, la carte s’impose dans notre quotidien pour nous permettre de lire le monde, dans ses moindres détails, sous toutes formes de représentation.

Les axes de la journée

Une partie qui se joue aussi entre auteurs, éditeurs, et utilisateurs de la carte

La qualité et la clarté d’une carte dépend bien sûr de la qualité du travail de son auteur - mais elle dépend aussi de la demande que lui fait son éditeur qui cadre ses conditions de travail. Et l’utilisateur de la carte joue aussi son rôle : c’est lui qui doit trouver l’information qu’il recherche et qui doit savoir exprimer son exigence de qualité du document qu’il consulte. « Les géographes n’ont pas le monopole de la carte (M. Béguin-Paris I, 2000)- et encore moins les géographes universitaires ».

Du public au privé, nombreux sont les intervenants qui entrent dans le processus de production et de diffusion de cartes. Et cette production s’exécute aussi très loin du cadre universitaire et scientifique. Quelles sont les pratiques de notre métier ?

Expériences, points de vue, valorisation de projets : quel que soit votre domaine d’application, ensemble, jouons cartes sur table !

La carte, outil de décision et autres usages

Se repérer, s’orienter pour se déplacer, échanger, gérer l’espace, stocker de l’information pour décrire, dégager des typologies… Enjeux de pouvoir, outil de prospective et d’aide à la décision, instrument de propagande, mais aussi illustration du rêve, projection de toutes les convoitises, du réel à l’imaginaire, nous faisons dire aux cartes ce que nous entendons et souhaitons transmettre du monde : où nous situons-nous au juste, nous, les cartographes du XXIe siècle ?

Rôle et diffusion de la sémiologie graphique aujourd’hui : des règles pour construire une carte

La carte est un langage avec ses propres codes, sa grammaire et son vocabulaire. En apprendre quelques mots n’est pas compliqué, mais parler couramment ce langage est une autre affaire.

L’objectif du cartographe reste de passer à son lecteur l’information que celui-ci recherche. Et pour être efficace, il faudra trouver les formes et configurations qui mettront cette information le plus en valeur. Cette mise en valeur passe par la réflexion sur l’organisation et la hiérarchisation de chaque élément à rassembler pour construire la carte : pour délivrer un message clair, lisible et structuré, la carte doit utiliser un langage commun - celui de la sémiologie graphique.

Où en sommes-nous aujourd’hui de son apprentissage ?

Modalités

Les résumés des propositions de communication (2 000 caractères) sont à renvoyer

lundi 21 janvier 2010 au plus tard

à Sébastien Bourdin, sebastien.bourdin@univ-rouen.fr. via le formulaire situé dans le fichier joint. Les communications définitives seront à envoyer le lundi 1er mars 2010 au plus tard (30 000 signes maximum, figures comprises). La journée de la cartographie se déroulera à Rouen le 2 avril 2010.

Lieux

  • Université de Rouen - Maison de l'Université
    Mont-Saint-Aignan, France

Dates

  • jeudi 21 janvier 2010

Mots-clés

  • cartographie, lire, comprendre, illustrer, sémiologie graphique, représentation graphique

Contacts

  • Sébastien Bourdin
    courriel : sbourdin [at] em-normandie [dot] fr

Source de l'information

  • Sébastien Bourdin
    courriel : sbourdin [at] em-normandie [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La carte : démontrer, illustrer, comprendre », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 22 octobre 2009, http://calenda.org/199246