AccueilDe la théorie de l'action. Les savoirs et leur mise en œuvre au siècle des Lumières

De la théorie de l'action. Les savoirs et leur mise en œuvre au siècle des Lumières

From theory to action. Putting knowledge into action during the enlightenment period

*  *  *

Publié le mercredi 21 octobre 2009 par Marie Pellen

Résumé

Au XVIIIe siècle, la Raison est souvent pensée comme un instrument ultime de légitimation. Cependant, de nombreux philosophes, comme Rousseau, Quatremère de Quincy ou Vico lui contestent cette vertu avec force. Il convient surtout d’accorder une attention toute particulière aux situations dans lesquelles la théorie est invoquée, dans la perspective directe ou indirecte de sa mise en œuvre, et dans les différents domaines de la pratique. La relation entre discours théorique et pratique sera étudiée dans une dimension élargie, qui accorde une place toute particulière aux modalités pragmatiques de la transmission de la pensée au sein de la société.

Annonce

Jeudi 10 Décembre

Première session

modération : Claire Jaquier

8h45 : Accueil des participants par Valérie Kobi (Université de Neuchâtel)

8h50 : Discours de Martine Rahier, rectrice de l’Université de Neuchâtel

9h00 : Introduction par Christoph Frank (Università della Svizzera Italiana)

9h30 : Laurent Darbellay (Université de Genève)

Chateaubriand et la sculpture : mise en jeu littéraire du néoclassicisme

 10h15 : Aurélie Luther (Université de Neuchâtel)

Regards savants sur l’agriculture de montagne au XVIIIe siècle : idéalisation et description objective

11h00-11h15 : Pause Café

11h15 : Valérie Kobi (Université de Neuchâtel)

« Rien n’est si difficile que d’être méthodique », ou comment écrire l’histoire de l’art au XVIIIe siècle 

12h00 : Rossella Baldi (Université de Neuchâtel)

Voir et dire Rome dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle : le regard comme forme de savoir sur l’antique dans la littérature viatique française

12h45 : Repas de Midi

Deuxième session 

Modération : Christoph Frank

14h00 : Vanessa de Senarclens (Humboldt-Universität, Berlin)

La Lettre à d’Alembert sur les spectacles de Jean-Jacques Rousseau: de quellesthéories à quelles actions ?

14h45 : Elodie Cassan (Université Paris XII)

L’enquête de l’Encyclopédie sur les sources et les fondements de la normativité logique

15h30-15h45 : Pause Café

15h45 : Ewa Mayer (Universität Hamburg)

Das Spannungsverhältnis zwischen Poetologie und Dramatik in Frankreich zu Beginn des 18. Jahrhunderts

16h30 : Alexander Aichele (Martin-Luther-Universität Halle-Wittenberg)

« Nichts zu viel » - Vom Nutzen und Nachteil der Philosophie für die Lebenspraxis im Zeitalter der Aufklärung am Beispiel Alexander Gottlieb Baumgartens

 Vendredi 11 Décembre

 Troisième session

Modération : François Rosset

9h00 : Marie-Claire Hoock-Demarle (Université Denis Diderot, Paris VII)

Un mode de transmission subversif : rôle et place des réseaux épistolaires au tournant du siècle

9h45 : David McCallam (University of Sheffield)

Quelques réflexions sur la figure de la chaîne au XVIIIe siècle : en théorie et en pratique

10h30-10h45 : Pause Café

10h45 : Susan Richter (Universität Heidelberg)

Der pflügende Monarch - Wege der Etablierung eines neuen Herrscherideals durch die physiokratische Propaganda

11h30 : Franck Salaün (Université Montpellier-III)

L’incorporation des connaissances et des conduites. A propos du débat, autour de 1775, sur le rôle des hommes de lettres

12h15 Repas de midi

 Quatrième session

Modération : Simone Zurbuchen

13h45 : Johannes Rohbeck (Technische Universität Dresden)

Teleologie und Kontingenz in der Geschichtsphilosophie der Aufklärung

14h30 : Muriel Brot (CNRS/Université Paris-Sorbonne)

La rhétorique de l’expérience dans l’Histoire des deux Indes

15h15-15h30 : Pause Café

15h30 : Linda Simonis (Ruhr-Universität Bochum)

Idee und Handlung in der aufklärerischen Rechtsdiskussion. Montesquieu und Condorcet

16h15 : Charles Vincent (Université Paris-Sorbonne)

Diderot en ses vieux jours : l’écriture turbulente d’un penseur sans système

Samedi 12 Décembre

Cinquième session

Modération : Pascal Griener

9h00 : Eva Kernbauer (Universität Bern)

Vor den Augen der Geschichte : Kunstöffentlichkeit als Theorie und Praxis der Aufklärung 

9h45 : Julien Guillemet (University of California)

La rationalisation des jeux de hasard au XVIIIe siècle

10h30-10h45 : Pause Café

10h45 : Anton Serdeczny (Ecole pratique des hautes études, Paris)

Théorie, pratique et symbolique de la réanimation médicale au siècle des Lumières 

11h30 : Jasmin Schäfer (Technischen Universität Berlin)

Der Einfluss der Ideen Christian Wolffs und Moses Mendelssohns auf das pädagogische Konzept Christian Gotthilf Salzmanns - Erziehung zu moralischem Denken und Handeln als Thema der Kinderbuchillustration Daniel Chodowieckis in Christian Gotthilf Salzmanns Moralischem Elementarbuch (1785) 

12h15 : Conclusion du Colloque par Pascal Griener

12h30 : Repas de Midi

13h30 : Assemblée générale de la Société Suisse pour l’Etude du XVIIIe siècle

Catégories

Lieux

  • Hôtel du Peyrou, avenue du Peyrou 1
    Neuchâtel, Confédération Suisse

Dates

  • jeudi 10 décembre 2009
  • vendredi 11 décembre 2009
  • samedi 12 décembre 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • théorie, action, savoirs, lumières

Contacts

  • Valérie Kobi
    courriel : valerie [dot] kobi [at] unine [dot] ch

Source de l'information

  • Valérie Kobi
    courriel : valerie [dot] kobi [at] unine [dot] ch

Pour citer cette annonce

« De la théorie de l'action. Les savoirs et leur mise en œuvre au siècle des Lumières », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 21 octobre 2009, http://calenda.org/199278