AccueilSoigner à la cour : praticiens et pratiques médicales en Europe (XIIIe-XVIIIe siècle)

Soigner à la cour : praticiens et pratiques médicales en Europe (XIIIe-XVIIIe siècle)

Curing at Court: practitionners and practices in Europe (XIIIth-XVIIIth c.)

*  *  *

Publié le mardi 27 octobre 2009 par Karim Hammou

Résumé

Ces journées d'études sont inscrites dans le programme CNRS du GDRE C3B « Cultures de cour, cultures du corps », qui a pour objet de recherche les pratiques, les normes et les représentations culturelles du corps dans le monde curial, entre le Moyen Âge et l'Âge classique. Elles sont centrées sur la figure du médecin de cour, un personnage devenu familier de ces milieux aussi bien laïcs qu'ecclésiastiques, mais dont les fonctions, les carrières et les profils sont souvent hétérogènes. La constitution et les hiérarchies de ces milieux professionnels, les tâches dévolues aux praticiens, les rapports aux corps des patients, aux attentes et aux besoins en matière prophylactique et thérapeutique ainsi que les sources pour appréhender ces questions constituent certains des points abordés dans ces journées.

Annonce

Les études sont aujourd’hui nombreuses qui témoignent d’une présence médicale dans les milieux de cour européens depuis les siècles centraux du Moyen Âge. Fonction devenue familière, non plus seulement auprès des souverains mais aussi auprès des grands, qu’ils soient ecclésiastiques ou laïcs, le praticien en charge de leur santé n’est toutefois pas une figure unique et univoque. D’un simple individu à la formation parfois incertaine, tel qu’on le rencontre à la cour de France ou de Savoie au XIIIe siècle, on passe, selon les lieux et les époques, au recrutement conjoint de plusieurs praticiens, à une reconnaissance plus importante dévolue à la formation universitaire, et à une diversité des fonctions et des responsabilités qui leur sont reconnues. Le milieu médical, dès la fin du Moyen Âge et à l’époque moderne, présente ainsi une hétérogénéité de profils professionnels, de carrières et d’activités qui suggèrent des hiérarchies, des répartitions de tâches, des compétences diverses ; médecins, chirurgiens, barbiers, apothicaires et autres nourrices, régulièrement présents dans la familia du prince, ou ponctuellement appelés lorsque leurs services sont requis, ont aussi un rapport différencié au corps du souverain.

Le but de ces journées, inscrites dans le programme du GDRE C3B sur « Cultures de cour, cultures du corps », envisage un tour d’horizon comparatiste de ces situations, en mettant l’accent sur divers points :

  • le problème de la diversité des sources à disposition de l’historien pour documenter cette présence médicale ; entre les livres de comptes, les correspondances, les ordines qui règlent le fonctionnement des hôtels, les journaux de santé, les chroniques et mémoires etc., les archives disponibles sont à la fois nombreuses et hétérogènes.
  • l’évolution des profils de professionnels exerçant dans ces milieux de cour : origines, formations, parcours.
  • les attentes en matière de soins, de prophylaxie, les rapports entre pratiques et théories, la question des responsabilités réciproques, celle du patient et celle du praticien.

Vendredi 13 novembre

9h30

Salle F 122

Colin Jones (Queen Mary, Université de Londres), Marilyn Nicoud (École française de Rome-ENS-LSH), Introduction

La cour pontificale

  • Anna Esposito (Sapienza Università di Roma), Alla corte dei papi : gli archiatri pontifici ebrei tra '400 e '500
  • Ivana Aït (Sapienza Università di Roma), Alla corte dei papi : gli  speziali 
  • Elisa Andretta (Columbia University), Être médecin à la cour pontificale (1534-1590)
  • Silvia de Renzi (The Open University, Londres), Courts in mourning : social relations and medical knowledge at cardinals’ deathbeds in seventeenth-century Rome

Discussion animée par Jacques Chiffoleau (CIHAM, CNRS-Université de Lyon 2-ENS LSH-EHESS)

14h30 - Cours royales et princières

  • Irma Naso (Università di Torino), I Savoia e la cura del corpo : medici di corte nel tardo medioevo
  • Marilyn Nicoud (École française de Rome-ENS-LSH), Être médecin à la cour des Sforza (Milan, XVe siècle)
  • Fabiola Zurlini (Università di Macerata, Studio Firmano), I medici alla corte della regina Cristina di Svezia
  • Caroline Bowden (Queen Mary, Université de Londres), Doctors of the Cecil family
  • Alexandre Lunel (Université Paris 8), La « Maison médicale » du roi : Louis XIV et ses médecins

Discussion animée par Armand Jamme (CIHAM, CNRS-Université de Lyon 2-ENS LSH-EHESS)

Samedi 14 novembre

9h30

Salle F 122

Enjeux doctrinaux et politiques

  • Jean-Patrice Boudet (Université d’Orléans), Chirurgie et astrologie à la cour : l'opération de la cataracte de Jean II d'Aragon en 1468
  • Andrea Carlino (Université de Genève), Medicina e politica alla corte di Enrico III
  • Lauren Kassel (Pembroke College, Cambridge), Magical healers at the court of James VI
  • Colin Jones (Queen Mary, Université de Londres), Court medicine and medical innovation at the french court in the 17th and 18th centuries

Discussion animée par Laurence Moulinier (CIHAM, CNRS-Université de Lyon 2-ENS LSH-EHESS)

Catégories

Lieux

  • Ecole normale supérieure-Lettres et sciences humaines. 15, parvis René Descartes
    Lyon, France

Dates

  • vendredi 13 novembre 2009
  • samedi 14 novembre 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • médecine, cour, histoire sociale et culturelle, corps

Contacts

  • Marilyn Nicoud
    courriel : marilyn [dot] nicoud [at] univ-avignon [dot] fr

Source de l'information

  • Marilyn Nicoud
    courriel : marilyn [dot] nicoud [at] univ-avignon [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Soigner à la cour : praticiens et pratiques médicales en Europe (XIIIe-XVIIIe siècle) », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 27 octobre 2009, http://calenda.org/199287