AccueilLa (les) médiation(s) en sciences de l'information et de la communication (SIC)

La (les) médiation(s) en sciences de l'information et de la communication (SIC)

Dossier 2010 des Enjeux de l'information et de la communication

*  *  *

Publié le lundi 26 octobre 2009 par Marie Pellen

Résumé

La notion de médiation est apparue dans les champs les plus divers: social (médiation familiale), juridique, politique (médiateur de la République) et même médiatique (le médiateur dans la P.Q.), souvent en s’inspirant de réalisations étrangères.

Annonce

APPEL à ARTICLES

Appel à articles : "La (les) médiation (s) en SIC" pour le Dossier 2010 des Enjeux de l'information et de la communication(http://w3.u-grenoble3.fr/les_enjeux/)

La notion est apparue dans les champs les plus divers: social (médiation familiale), juridique, politique (médiateur de la République) et même médiatique (le médiateur dans la P.Q.), souvent en s’inspirant de réalisations étrangères.
Il semble que l’apparition de la fonction même de médiation commence à s’imposer de manière spécifique lorsque les normes, les habitudes, les règles habituelles qui encadraient les pratiques institutionnelles, ne fonctionnent plus ou se révèlent impuissantes à régler les désaccords et les conflits. L’effacement, l’ignorance ou la délégitimation des normes conduit à l’émergence d’autres pratiques : intermédiaire, troisième homme, recours, etc.
Les pratiques de médiation ont remplacé dans certaines institutions les pratiques d’animation dans les groupes, sans qu'on perçoive bien ce que ce changement de dénomination a produit.
La notion elle-même et les pratiques qui lui correspondent sont-elles aujourd’hui encore pertinentes, efficaces, opératoires ? N’ont-elles pas subi un effacement, une usure, une banalisation ? Comment les descriptions et les analyses des pratiques sont-elles conduites lorsqu’il est fait référence à la notion de médiation ? Cette référence conduit-elle à définir de nouvelles compétences, de nouveaux métiers, de nouvelles méthodes de communication à l’intérieur des institutions sociales ou culturelles, et dans leur rapport à leur environnement ?
Autrement dit, la référence à la médiation est-elle une révérence obligée à l’air du temps ou représente-t-elle une construction réflexive, avec des avantages théoriques identifiables, qui conduit à examiner différemment les actions sociales engagées dans le cadre qu'elle propose ?

Dans ce contexte, plusieurs disciplines ont été amenées à faire appel à la notion de médiation, en la conceptualisant ou en retenant d'elle avant tout une dimension opérationnelle ou appliquée.
Les SIC ont tout naturellement suivi le mouvement, surtout depuis qu'elles se sont attachées à préciser ce qu'il y avait de spécifique dans ses approches et dans les objets qu'elles se donnent à étudier. C'est seulement du début des années quatre-vingt-dix que l'on peut dater les premières propositions et les premiers travaux; et ceux-ci se sont multipliés dans diverses directions, au point qu'on observe aujourd'hui une floraison d'analyses et de réflexions, certaines se dégageant mal des usages triviaux.
Mettre en discussion le recours à la (les) médiation(s) en SIC, et mieux chercher à en conceptualiser les conditions de validité comme les limites, tels sont les objectifs que Les Enjeux de l'Information et de la Communication se donnent pour la partie centrée de sa livraison 2010. Seront pris en compte les propositions et par la suite les articles, aussi bien d'ordre réflexif que présentant des travaux issus d'une enquête de terrain (ou de l'application sur un corpus d'une méthodologie clairement identifiée), mais à la condition qu'ils s'inscrivent expressément dans le cadre des SIC.

Le dossier centré 2009 (sur Les nouvelles formes de débat public autour des questions de sciences, techniques et sociétés- Sur les modalités participatives et argumentatives), actuellement en cours de publication, a finalement retenu 5 articles.

Le dossier centré 2010 La(les) médiation(s) que présente cet Appel à articles donnera sans doute lieu à la publication d'un nombre au moins équivalent d'articles.

Les propositions (1000 signes espaces non compris) sont à adresser à Benoit Lafon, rédacteur en chef de la revue (benoit.lafon@u-grenoble3.fr), pour le 1er décembre 2009.

Après sélection par le comité de lecture, les textes définitifs (rédigés selon les normes éditoriales des articles actuellement publiés) seront à remettre pour le 15 février 2010 et feront l’objet d’une évaluation.

Dates

  • mardi 01 décembre 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • communication, médiation, médiations, information

Contacts

  • Benoît Lafon
    courriel : benoit [dot] lafon [at] u-grenoble3 [dot] fr

Source de l'information

  • Benoît Lafon
    courriel : benoit [dot] lafon [at] u-grenoble3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La (les) médiation(s) en sciences de l'information et de la communication (SIC) », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 26 octobre 2009, http://calenda.org/199306