AccueilRes publica, République, Republica : matrices, héritages, singularités

*  *  *

Publié le lundi 26 octobre 2009 par Marie Pellen

Résumé

Concept défini au croisement de différents domaines de connaissances, l'idée de République connaît aujourd'hui de profonds questionnements. Si au XIXe siècle cette idée apparaît comme une réponse à l'État moderne, à l'ère de la mondialisation nous assistons, paradoxalement, au retour de concepts ambivalents tels du nationalisme et de l'identité qui, d'une part sont liés à l'idée de République mais, d'autre part, peuvent la relativiser et menacer sa légitimité. Dans ce contexte, le projet républicain est au centre du débat car il met en question le rapport entre l'homme et l'organisation politique. Comme d'autres espaces géopolitiques, le Portugal et le Brésil sont directement impliqués.

Annonce

Une République centenaire : le Portugal. Questions autour d'une problématique. Concept défini au croisement de différents domaines de connaissances, l'idée de République connaît aujourd'hui de profonds questionnements. Si au XIXe siècle cette idée apparaît comme une réponse à l'Etat moderne, à l'ère de la mondialisation nous assistons, paradoxalement, au retour de concepts ambivalents tels du nationalisme et de l'identité qui, d'une part sont liés à l'idée de République mais, d'autre part, peuvent la relativiser et menacer sa légitimité. Dans ce contexte, le projet republicain est au centre du débat car il met en question le rapport entre l'homme et l'organisation politique. Comme d'autres espaces géopolitiques, le Portugal et le Brésil sont directement impliqués.

Depuis au moins le XVIIIe siècle la France a exercé une influence certaine dans la formation des élites tant au Portugal comme au Brésil. Dans ces pays, ainsi que dans d'autres pays sud-américains, les idéaux révolutionnaires ont façonné la pensée et les oeuvres de poètes et de philosophes. Systématiquement refoulés, les mouvements indépendantistes se sont inspirés des valeurs-phares de la République française, la France étant le modèle pour les mouvements d'avant-garde tant idéologique qu'artistiques et littéraires. Dans ce sens, il est possible de suivre l'un des points de convergence entre la France et le monde lusophone depuis au moins trois cent ans.

Afin de marquer les 120 ans de République au Brésil et les 100 ans du républicainsme au Portugal, notre colloque reprend les matrices du Portugal moderne, jette la lumière sur le héritages qui perpétuent le dialogue  entre l'Europe et le Brésil, et souligne les singularités de la civilisation brésilienne et qui font du Brésil un Etat républicain moderne.

Jeudi 19 novembre 2009

9H00  -Ouverture du colloque M. Eduardo Lourenço

9H30  - Table ronde 1 : Les matrices du Brésil républicain dans la littérature et dans les arts: Euclides da Cunha, Afonso Arinos, Olavo Bilac, Pedro Américo

Président de séance: Carlos MACIEL (Université de Nantes )

Regina Zilberman (Université Fédérale du Rio Grande do Sul - UFRGS) : « A guerra do sertão entre monarquistas e republicanos:  Afonso Arinos, Os Jagunços e Euclides da Cunha, Os Sertões».

Jorge Coli (Université de Campinas - UNICAMP) : « Scientisme, décadentisme et deux chefs-d'oeuvres de l'art républicain brésilien : Os Sertões de Euclides da Cunha et Tiradentes esquartejado de Pedro Américo ».

Maria Aparecida Ribeiro (Université de Coimbra/IEB) : « Olavo Bilac e a Educação na República».

10h45 - Table ronde 2 : Les héritages du modèle français: la République au Brésil et en Afrique

Président de séance: Renato Janine Ribeiro (Université de São Paulo - USP)

Richard Marin (Université ToulouseII/FRAMESPA) : Entre Maurras et Mounier : l’influence de la culture catholique française sur l’Eglise brésilienne ».

Augustin Emane (Université de Nantes/MSH Ange Guépin - IEA de Nantes) : « Une autre illustration de l'importation du modèle républicain: l'Afrique subsaharienne ».

11H45 - Pause déjeuner

13H30 - Table ronde 3 : Les singularités des terres du Brésil: cartes, lettres et images de la République brésilienne

Président de séance: Ana Beatriz Barel (Université de Nantes)

Karen Macknow Lisboa (Université Fédérale de l'Etat de São Paulo - UNIFESP) : « Olhares cruzados: a nascente República brasileira vista por viajantes europeus, os Estados Unidos da América na mira de brasileiros ».

Jonas Soares de Souza (Université de São Paulo - USP/Musée Républicain de l'Etat de São Paulo ) : « República do Café ».

 16H00 -* Séance Ciné Club 'La nuit de Varennes' de Ettore Scola *

Projection du film suivie de débat avec Jorge Coli et Renato Janine Ribeiro : MSH Ange Guépin - IEA de Nantes.              

Vendredi 20 novembre 2009

9H00 - Table ronde 4 : Res publica, République, República: les rapports entre les modèles

Président de séance: Jorge Coli (Université de Campinas - UNICAMP)

Renato Janine Ribeiro (Université de São Paulo - USP) : « La République au Brésil et en France: décalages et contrastes ».

Ana Beatriz Barel (Université de Nantes) : « La République de São Bernardo: une lecture de La République de Platon ».

10H00 – Table ronde 5 : La République dans la lusophonie : l'ironie, le sarcasme et l'autodérision comme critique du modèle républicain

Président de séance: Regina Zilberman (Université Fédérale du Rio Grande do Sul - UFRGS)

Manuel Ferro (Université de Coimbra) : « A implantação da República Portuguesa sob o olhar acutilante da paródia: Republicaníadas, de Marco António (António Correia Pinto de Almeida) ».

Berthold Zilly (Université Libre de Berlin) : « O patriota da triste figura numa República sem nenhum caráter. Sobre Triste Fim de Policarpo Quaresma, de Lima Barreto

11H00 - Table ronde 6 : Le vocabulaire de l'univers républicain et la formation du lecteur sous la République

Président de séance: Augustin Emane (Université de Nantes - IEA de Nantes)

Jean-Yves MÉrian (Université de Rennes 2) : « Être citoyen au Brésil à la fin du XIXe: débats préliminaires à l'adoption du Code civil (Clóvis Bevilacqua versus Rui Barbosa) ». 

Carlos Maciel (Université de Nantes) : « Le mot République dans les textes (Portugal, Brésil) ». 

Dora  François (Université de Nantes) : « L'école républicaine: un cartable assez lourd à porter ».

12H00 -Pause déjeuner

16H00 - * Séance Ciné Club 'Danton, le procès de la révolution' de Andrzej Vajda*

MSH Ange Guépin - IEA de Nantes.  

Samedi 21 novembre 2009

10H00 - Visite guidée de la ville de Nantes par l'Office de Tourisme de Nantes : « Le quartier des armateurs: le commerce triangulaire et la richesse de  Nantes au XVIIIe  siècle : le sucre, le café, le chocolat ».

Lieux

  • Université de Nantes - UFR de Langues - Centre International de Langues (CIL) - Chemin de la Censive du Tertre BP 81277
    Nantes, France

Dates

  • jeudi 19 novembre 2009
  • vendredi 20 novembre 2009
  • samedi 21 novembre 2009

Mots-clés

  • République, philosophie politique, littérature comparée, relations internationales, colonialisme, Post-Colonialisme, Histoire contemporaine

Contacts

  • Ana Beatriz Barel
    courriel : anabeatriz [dot] barel [at] univ-nantes [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Ana Beatriz Barel
    courriel : anabeatriz [dot] barel [at] univ-nantes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Res publica, République, Republica : matrices, héritages, singularités », Colloque, Calenda, Publié le lundi 26 octobre 2009, http://calenda.org/199315