AccueilCorps et techniques : dépassement, déplacement, distance

*  *  *

Publié le vendredi 30 octobre 2009 par Karim Hammou

Résumé

Dans la continuité des réflexions socio-anthropologiques initiées ces deux dernières années sur les frontières et les limites des corps et des techniques, le séminaire du GT41 abordera en 2009-2010 les questions du dépassement, du déplacement, et de la distance. Dépassement des frontières naturelles du corps par le recours à la technique, déplacement anthropologique dans la définition de l’humain, distance à soi, aux autres et aux choses... Penser ensemble les corps et les techniques — conformément au parti pris de ce séminaire — nous conduira à nourrir une réflexion sur les dimensions peut-être les moins visibles du lien social : que signifie « exister ensemble » ou « faire société » dans l’interaction avec les techno-sciences, leurs produits et leurs usages ? Comment la corporéité est-elle travaillée intimement, socialement et politiquement, par les usages des techniques qui transforment l’humain ?

Annonce

Horaire : 16h00-18h30

Lieu : CETCOPRA - Université Paris 1, 17, rue de Tolbiac. 75013 Paris. 5ème étage
(RER C ou Métro ligne 14, bus 62 ou 89)

Sans inscription – contacts :

valerie.souffron@univ-paris1.fr   Caroline.Moricot@univ-paris1.fr   maesma@libero.it

Sites: www.cetcopra.univ-paris1.fr    www.afs-socio.fr

Responsables :

Valérie Souffron (Cetcopra, Paris 1), Caroline Moricot (Cetcopra, Paris 1), Marina Maestrutti (Cetcopra, Paris 1)

Argumentaire

Dans la continuité des réflexions socio-anthropologiques initiées ces deux dernières années sur les frontières et les limites des corps et des techniques, le séminaire du GT41 abordera en 2009-2010 les questions du dépassement, du déplacement, et de la distance. Dépassement des frontières naturelles du corps par le recours à la technique (procréation, performance, longévité), déplacement anthropologique dans la définition de l’humain (postmortel, posthumain?), distance à soi, aux autres et aux choses (robotique, exploration des corps, médecine)...

Penser ensemble les corps et les techniques —conformément au parti pris de ce séminaire— nous conduira à nourrir une réflexion sur les dimensions peut-être les moins visibles du lien social : que signifie “exister ensemble” ou “faire société” dans l’interaction avec les techno-sciences, leurs produits et leurs usages ? Comment la corporéité est-elle travaillée intimement, socialement et politiquement, par les usages des techniques qui transforment l’humain?

Des contributions de sociologues, d’anthropologues, de philosophes et de praticiens viendront éclairer ces enjeux pluridiscipinaires.

Programme

17 Novembre 2009

Emmanuel Grimaud (CNRS), Denis Vidal (IRD/EHESS), Dieux et Robots. Interroger les formes d’anthropomorphisme. Projection du film documentaire Cosmic City (51 minutes) suivie du séminaire. 

15 Décembre 2009

Gaëlle Clavandier (Université Jean Monnet Saint Etienne), Céline Lafontaine (Université de Montréal), Vers une société post-mortelle ? Déplacements et dépassements des frontières en sociologie de la mort

5 Janvier 2010

Equipe pluridisciplinaire, Département Gérontechnologie de l’Hôpital Broca – Cetcopra, Paris 1, Etats d’une recherche. Gérontechnologie, robotique et dépendance

9 Mars 2010

Marika Moisseeff (CNRS, Laboratoire d'anthropologie sociale), La procréation dans la science-fiction: une perspective anthropologique. (avec extraits de film).

6 Avril 2010

Grégoire Chamayou (Parix X, REHSEIS), Quels corps pour la technique ? Les corps vils - Expérimenter sur les êtres humains aux XVIIIe et XIXe siècles

Les corps vils, ce sont les condamnés à mort, les internés, les moribonds, qui ont historiquement servi de matériel expérimental pour la constitution de la science médicale moderne. A partir de la question de la distribution sociale des risques, il s’agit d’interroger le lien qui s’est historiquement noué, dans une logique de sacrifice des sujets de moindre valeur, entre la pratique scientifique moderne et l’avilissement de certaines vies.

25 Mai 2010

Attention: changement de date et de lieu

Jean-Michel Besnier (Université Paris IV), Expérimenter la post-humanité : du concept à la performance.

Clones, robots, cyborgs, organes artificiels… : la science fiction d’hier devient notre réalité et l’on se demande déjà comment préserver une définition de l’humain. Comment vivrons-nous dans ce monde-là ? Quelle éthique nous mettra en harmonie avec une humanité élargie, capable d’inclure autant les animaux que les robots ou les cyborgs ? Quels droits, par exemple, devrons-nous accorder à ces robots chargés, là où les hommes sont défaillants, de rendre nos fins de vie plus humaines ? Les utopies posthumaines nous obligent à affronter ces questions, à évaluer nos dispositions à engager le dialogue avec cet autre, hier animal ou barbare, aujourd’hui machine ou cyborg. N’est-ce pas là justement, aujourd’hui comme hier, que se joue la grandeur de l’humain ?

Le séminaire sera suivi d’une performance de Maël Le Mee (Artiste Performer, Institut Benway).

L’Institut Benway est une « entreprise de fiction biotechnologique ». Datant des années cinquante, elle est supposée commercialiser des Organes de Confort. Son existence virtuelle se décline à partir d’images d’archives, en expositions promotionnelles, conférences historiques, ventes d’organes et ateliers pédagogiques. L’Institut Benway questionne sur un mode ironique la rhétorique du progrès, la marchandisation des biotechnologies et de l’anthropotechnie, ainsi que l’intrication croissante des liens entre sciences, états, entreprises, et corps des citoyens. C’est une proposition d’histoire populaire et fantasmatique des sciences, mettant en perspective les utopies actuelles avec les rêves des années 1950, où l’ADN a été « inventé », en même temps que s’est imposée la société de consommation. C’est une recherche d’écriture hybride, visuelle, sonore, performative et littéraire. Une expérience poétique à partir du jargon et des icônes de la biomédecine, sur le fil de ce qui fait communiquer l’intérieur et l’extérieur des corps : le scalpel et l’imagination.

Catégories

Lieux

  • CETCOPRA - Université Paris 1, 17, rue de Tolbiac. 5ème étage
    Paris, France

Dates

  • mardi 17 novembre 2009
  • mardi 15 décembre 2009
  • mardi 05 janvier 2010
  • mardi 09 mars 2010
  • mardi 06 avril 2010
  • mardi 25 mai 2010

Mots-clés

  • corps, santé, tecnique, amélioration, posthumain

Contacts

  • Marina Maestrutti
    courriel : marina [dot] maestrutti [at] univ-paris1 [dot] fr

Source de l'information

  • Marina Maestrutti
    courriel : marina [dot] maestrutti [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Corps et techniques : dépassement, déplacement, distance », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 30 octobre 2009, http://calenda.org/199373