AccueilMilieux urbains, politiques municipales et personnes ayant des incapacités

*  *  *

Publié le mardi 03 novembre 2009 par Karim Hammou

Résumé

Le Réseau international sur le processus de production du handicap (RIPPH) organise, le 20 novembre prochain, son colloque annuel sous la thématique « Milieux urbains, politiques municipales et personnes ayant des incapacités ». Cet événement aura lieu à l'auditorium de l'Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (525, Boulevard Wilfrid Hamel-Est, Québec, Canada).

Annonce

Des changements dans la gouvernance municipale ….

Longtemps perçues comme relais du pouvoir central et administrateurs locaux des décisions gouvernementales, les cités et les villes apparaissent aujourd’hui en tant que lieux d’innovations politiques et espaces de rapports sociaux. Les remises en question de l’État-providence et l’adoption de nouvelles pratiques inspirées des approches de la gouver­nance interpellent les acteurs publics, parapublics, privés et communautaires à redéfinir leurs relations avec le territoire municipale et les institu­tions s’y ancrant. En effet, le développement de partenariats intersectoriels, la négociation d’ententes de services, l’élaboration de projets de collaboration et la mise en place de coalitions contribuent à refonder, d’une part, les rôles et les responsabilités des acteurs concernés et, d’autre part, les processus de politisation des enjeux ainsi que les modalités de la participation citoyenne. De tels chan­gements dans la gouvernance des cités et des villes ne sont pas sans consé­quences pour les personnes ayant des incapacités et les organisations qui les représentent.

Des transformations dans la qualité de participation sociale des personnes ayant des incapacités et de leurs familles …

Dans un premier temps, l’arrivée de nouveaux acteurs dans la planification, l’organisation et la dispensation des services municipaux peut influencer la qualité de l’accès et la disponibilité des mesures d’accommodement pour les personnes ayant des incapacités de tous âges, incluant les personnes âgées en perte d’autonomie. En effet, leurs déci­sions en matière de tourisme, d’amé­na­gement du territoire, de transport, de loisirs, de déneigement, etc., peuvent entraîner la création de nouveaux obstacles environnemen­taux à la partici­pation sociale ou encore contribuer à leur réduction. Plusieurs services muni­ci­paux sont essentiels puisqu’ils assurent les conditions élémentaires à la réalisa­tion des activités courantes et des rôles sociaux de ces personnes. L’adoption d’une approche inclusive commune constitue la première étape vers une meilleure prise en considération des besoins des personnes ayant des incapaci­tés dans l’appareil municipal.

Dans un deuxième temps, l’engagement de ces nouveaux acteurs dans la gouvernance du territoire municipal peut entraîner des impacts sur la gestion et le traitement des enjeux relatifs à la participation sociale des personnes ayant des incapacités. Le recours à des mécanismes de concer­tation intersec­to­rielle ou supramunicipale peut mener à une dépolitisation, voire à une techni­cisation, de certaines ques­tions, ou à leur revalorisation sous une nou­velle forme. Selon les approches privilégiées, les personnes ayant des inca­pa­cités et leurs représentants pourront, ou non, collabo­rer à la définition des enjeux et proposer des solutions adaptées à l’ensemble des réalités des citoyens.

Et une invitation à échanger …

Dans le cadre du colloque « Milieux urbains, politiques municipales et personnes ayant des incapacités » du Réseau international sur le Processus de production du han­di­­­cap (RIPPH) du 20 novembre prochain, les confé­renciers porteront une attention particulière aux enjeux associés au dévelop­pement de cités et de villes accessibles pour tous. Les participants seront notam­ment invités à présenter quels sont les changements dans la gouver­nance municipale et leurs conséquences sur le développement de politiques, d’environnements et de services sans obstacles, ainsi que sur la qualité de la participation citoyenne et l’occupation du territoire. Les présentateurs déga­ge­ront également les meilleures pratiques en matière de planification, d’or­ga­ni­sa­tion et de gestion des programmes et des services munici­paux accessibles. Les participants individuels et collectifs pourront témoigner de l’impact de l’adoption de politiques ou de lois gouvernementales, telles qu’À part entière (Québec) sur l’évolution des rôles et des responsabilités des cités et des villes envers les personnes ayant des incapacités. Dans un dernier temps, les organisations de défense de droits débattront de l’impact des changements observés dans la gouvernance municipale sur leurs répertoires d’action et leurs stratégies militantes.

PROGRAMME PRÉLIMINAIRE

8h30 Accueil

9h00

Mot de bienvenue
M. Patrick Fougeyrollas, président RIPPH

9h10

La participation citoyenne, osons prendre la parole !
Mme Monique Lefebvre, directrice générale d'AlterGo
Mme Thérèse Colin, directrice du Comité régional des associations en déficience intellectuelle
M. Serge Poulin, membre du conseil d’administration du Regroupement des organismes de promotion du Montréal-Métropolitain

9h40

Vers une participation citoyenne des personnes ayant des incapacités
Mme Laurence Brunelle-Côté, bénévole responsable du projet « participation citoyenne » CAPVISH

10h10 Pause

10h30

Les moyens de transport et la mobilité des aînés montréalais
Mme Maude Landreville, chargée de projet Transport

Table de concertation des aînés de l’île de Montréal (TCAÎM)

11h00

L’office municipal d’habitation comme acteur et gestionnaire territorial
M. Paul Morin, professeur agrégé service social, Université de Sherbrooke

11h30 Présentation des membres honorifiques du ripph pour l’année 2009

12h00 Dîner

13h00

L’apport du quartier au bien-être.  Perceptions de personnes lésées médullaires et de leurs proches.
Mme Sylvie Jutras, professeure titulaire - psychologie, UQAM

13h30

L’accessibilité universelle :  l’approche inclusive de Montréal
Mme Lyse Chartrand, répondante en accessibilité universelle, Ville de Montréal

14h00

Accessibilité des sites Web municipaux
M. Jean-Marie D’Amour, agent de planification de programmation et de recherche, Institut Nazareth et Louis-Braille

14h30

Personnes handicapées et stationnement réservé :  Probléma­tiques et enjeux
M. Walter Zelaya, directeur général, Association des paraplégiques du Québec

15h00 Pause

15h30

L’analyse des plans d’action annuels des municipalités à l’égard des personnes handicapées :  synthèse des résultats
M. Christian Guay, conseiller à l’évaluation et à la recherche, Office des personnes handicapées du Québec

16h00

Première journée provinciale de réflexion Municipalités et accessibilité :  Bilan et pistes d’orientation
Mme Katie Hamilton, agente – Programme Accessibilité universelle, Ville de Gatineau

16h30

Conclusion et annonce du thème du prochain colloque
M. Patrick Fougeyrollas, RIPPH

Lieux

  • 525, boulevard Wilfrid-Hamel Est, Québec (G1M 2S8)
    Québec, Canada

Dates

  • vendredi 20 novembre 2009

Mots-clés

  • milieux urbains, handicap, citoyenneté, accessibilité universelle, politiques municipales

Contacts

  • Francis Charrier
    courriel : francis [dot] charrier [at] irdpq [dot] qc [dot] ca

Source de l'information

  • Francis Charrier
    courriel : francis [dot] charrier [at] irdpq [dot] qc [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Milieux urbains, politiques municipales et personnes ayant des incapacités », Colloque, Calenda, Publié le mardi 03 novembre 2009, http://calenda.org/199408