AccueilTravailler aux marges : un cordon sanitaire pour la société ?

*  *  *

Publié le lundi 09 novembre 2009 par Karim Hammou

Résumé

Ce qui existait « derrière les murs » est désormais visible dans la rue... Le nombre des personnes marginalisées par l’accroissement des inégalités sociales ne cesse de croître. La société se sent moins protégée des « indésirables ». Dès lors, l’alliance des deux pôles de l’intervention sociale n’apparaît plus aussi évidente : l’objectif de gestion des troubles de l’ordre public tend à prendre le pas sur l’ambition d’intégration sociale. Les professionnels doivent construire de nouvelles stratégies, aider des populations dont la marginalité inquiète, inventer de nouveaux modes d’action aux marges de leur travail.

Annonce

Ce qui existait « derrière les murs » est désormais visible dans la rue... Le nombre des personnes marginalisées par l’accroissement des inégalités sociales ne cesse de croître. La société se sent moins protégée des « indésirables ». Dès lors, l’alliance des deux pôles de l’intervention sociale n’apparaît plus aussi évidente : l’objectif de gestion des troubles de l’ordre public tend à prendre le pas sur l’ambition d’intégration sociale. Les professionnels doivent construire de nouvelles stratégies, aider des populations dont la marginalité inquiète, inventer de nouveaux modes d’action aux marges de leur travail.

Quelles sont les populations auxquelles s’adresse ce « cordon sanitaire » ? Comment se manifestent la marginalité et les troubles de l’ordre public qu’elles suscitent ? Quelles réponses la société adopte-t-elle ? Quels professionnels ont désormais pour mission de maintenir la cohésion sociale par l’accompagnement de certaines catégories de populations et leur invisibilisation dans l’espace public ? Comment la formation prend-elle en compte les ambiguïtés de leur activité ? Comment les arme-t-elle pour déjouer les pièges de leurs missions paradoxales ? Telles sont les questions qui seront débattues pendant cette journée.

Programme

9 h 30 Ouverture de la journée

par Guy Jobert, professeur titulaire de la chaire de formation des adultes au CNAM, directeur de la revue Education permanente.

9 h 45 Gérer les indésirables

Michel Agier, directeur d’études à l’EHESS, directeur de recherche à l’IRD, auteur de Gérer les indésirables,des camps de réfugiés au gouvernement humanitaire (Flammarion).

10 h 30 Vers une psychologisation de l’intervention sociale ?

Table ronde animée par Brigitte Berrat (GRIF), avec :

  • Marc Bessin, chargé de recherche au CNRS, membre du comité éditorial de la collection « Alternatives sociales » aux éditions La Découverte ;
  • Maryse Bresson, professeure de sociologie à l’université de Versailles-Saint- Quentin- en-Yvelines, auteure de Sociologie de la précarité (Armand Colin) ;
  • Dominique Lhuilier, professeure de psychologie au CNAM, auteure de Le travail incarcéré (Syllepse) ;
  • Sylvie Quesemand-Zucca, psychiatre, psychanalyste, auteure de Je vous salis ma rue, Clinique de la désocialisation (Stock).

13 h 30 La pénalisation comme traitement des marges

Table ronde animée par Guillaume Malochet (CNAM, LISE-CNRS), avec :

  • Francis Bailleau, directeur de recherche au CNRS, co-directeur de La justice pénale des mineurs en Europe (L’Harmattan) ;
  • Jean Danet, avocat honoraire, maître de conférences en droit privé à l’université de Nantes,
    auteur de Justice pénale : le tournant (Gallimard) ;
  • Corinne Ehrenberg, psychanalyste, directrice de l’Unité de soins intensifs du soir (USIS Paris 14) ; co-auteure de Transfert et états limites (PUF) ;
  • Christian Mouhanna, chargé de recherche au CNRS, co-auteur de Police : des chiffres et des doutes (Michalon).

15 h 20 Professionnels en marge, marge des professionnels

Table ronde animée par Patrick Nivolle (CNAM, LISE-CNRS), avec :

  • Alexandre Biotteau, chercheur en sociologie et politiques publiques, auteur de « Les emplois de médiateurs sociaux dans les quartiers difficiles » (Journal des anthropologues, n°108-109) ;
  • Marcel Jaeger, professeur titulaire de la chaire de travail social au CNAM, auteur du Guide du service social et médico-social (Dunod) ;
  • Roselyne Orofiamma, enseignante et chercheure au CNAM, co-auteure de « A l’écoute de la folie. Avec un collectif d’infirmiers en psychiatrie » (Nouvelle revue internationale de psychosociologie, n° 4) ;
  • Stéphane Rullac, chargé de recherches à Buc-Ressources, auteur de Je prépare le diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé (Dunod).

16 h 45 Synthèse de la journée.

Lieux

  • CNAM, 292 rue Saint-Martin
    Paris, France

Dates

  • vendredi 15 janvier 2010

Fichiers attachés

Mots-clés

  • intervention sociale, marginalisation, désocialisation, protection, insertion, cohésion sociale

Contacts

  • daniel wilk
    courriel : educperm [at] wanadoo [dot] fr
  • Maria Magnin
    courriel : educperm [at] wanadoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Education permanente
    courriel : educperm [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Travailler aux marges : un cordon sanitaire pour la société ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 09 novembre 2009, http://calenda.org/199439