AccueilConnaissances expertes et savoirs territoriaux : du global au local

*  *  *

Publié le mardi 10 novembre 2009 par Karim Hammou

Résumé

Le Centre de recherche et d'étude en sciences sociales (CRESS EA 1334) et le laboratoire Systèmes géographiques complexes (SGC EA 4437) de l’Université de Strasbourg ont le plaisir de vous inviter à la journée interdisciplinaire d'études doctorales « Connaissances expertes et savoirs territoriaux : du global au local » qui se tiendra le lundi 30 novembre 2009 à partir de 9h15 à l’Université de Strasbourg, Maison interuniversitaire des sciences de l’homme d’Alsace (MISHA), 5, allée du Général Rouvillois à Strasbourg (Ligne de tram C station Observatoire).

Annonce

Le 8 décembre 2008, l’EA CRESS organisait à la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme d’Alsace (MISHA) un séminaire intitulé « Local-Global ». Fort de cette première rencontre, le CRESS associé au laboratoire SGC, souhaite focaliser une nouvelle journée d’étude sur une thématique plus précise tout en élargissant la provenance des intervenants à un niveau national.

Une politique publique, une action collective émerge de l’acquisition et du partage de connaissances, quelle qu’en soit la nature, entre divers acteurs sociaux. Dans un processus de réflexivité (Giddens, 1991), cette réalité est elle-même construite et reconstruite selon les connaissances assimilées sur elle (Rudolf, 1998).

Cette démarche est loin d’être linéaire, évoluant généralement par substitution d’une connaissance par une autre (Rudolf, 1998). Démarche évolutive, le processus d’émergence et de constitution d’une politique, d’un plan, d’un programme est une construction sociale assimilable à une négociation : la manière dont s’élaborent nos représentations, notre compréhension d’une problématique, d’une situation, d’un phénomène constituera les fondements de notre positionnement, de notre stratégie, de nos attentes (Hannigan, 1995).

La connaissance est une ressource rare et inégalement répartie entre les acteurs sociaux (Knoepfel, 2006), constituée par les informations acquises relatives aux données techniques, sociales, économiques et politiques d’un problème collectif à résoudre (Padioleau, 1982). La question de la ressource « cognitive » des acteurs sur une question donnée renvoie ainsi au rôle de l'expertise dans la société (Theys, 1991).

La mondialisation des échanges engendre une multiplication des interactions entre les informations, et tend vers une certaine harmonisation des connaissances par la transposition de cadres de pensées. Hégémoniques mais pas uniques, particulièrement médiatisées et portées institutionnellement comme vecteurs de modernité et de développement (Nations Unies, ONGE, BM, FMI, etc.) par des figures expertes, ces nouvelles valeurs internationales (droits de l’homme, respect des différences, égalité des individus, conservation de la biodiversité, etc.) se confrontent quotidiennement aux réalités locales riches d’une diversité culturelle beaucoup plus étendue et portées par un spectre d’acteurs très ouvert.

L’objectif de cette journée doctorale est d’interroger cette relocalisation ordinaire des savoir experts (Giddens, 1991) en étudiant l’influence réciproque des normes internationales sur les construits locaux. On cherchera notamment à comprendre à travers des études de cas issus de diverses disciplines (ethnologie, sociologie, sciences politiques, urbanisme, géographie, économie, droit, etc.) comment savoirs territoriaux et connaissances expertes se confrontent pour faire émerger le plus souvent localement, mais aussi globalement, de nouvelles pratiques, et donc des représentations sociales plus ou moins partagées.

Programme de la journée

9h15

Petit-déjeuner puis accueil dans le hall de la MISHA par Roger Somé (Directeur du CRESS) et Jean-Luc Mercier (Directeur du Laboratoire SGC)

10h00

Introduction de la journée d’études doctorales par Guillaume Christen et Pierre-Henri Bombenger

10h 30 Session 1 : Pratiques culturelles et hybridation des savoirs

Discutant : Maurice Blanc, Professeur émérite de Sociologie, CRESS, Université de Strasbourg

  • Béatrice Bertho, IHEID (Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement), Genève. « Agents de l’Etat, agents de modernisation ? L’Action Sociale au cœur des transformations familiales au Burkina Faso »
  • Karen Hoffmann-Schickel, CRESS, Université de Strasbourg. « Protection et sauvegarde des baleines : conflits et enjeux de pouvoir entre peuples autochtones, Etats et organisations non gouvernementales »

12h00 Session 2 : Pratiques professionnelles et hybridation des savoirs

Discutant : Patricia Zander, Maître de conférences en Géographie, SGC, Université de Strasbourg

  • Guillaume Christen, CRESS, Université de Strasbourg. « Réception, réappropriation et traduction des nouvelles mesures agro-environnementales par les agriculteurs ; le cas de l’érosion des sols en Alsace »
  • Clément Repussard, CEMAf Aix, GRET/Université de Provence. « La planification locale de l’accès à l’eau potable au Sénégal : production de connaissances et hybridation des modèles d’action publique »

13h15 Repas-buffet

14h15 Session 3 : Pratiques institutionnelles et hybridation des savoirs.

Discutant : Maurice Wintz, Maître de conférences en Sociologie, CRESS, Université de Strasbourg

  • Elodie Piquette, CRESS, Université de Strasbourg. « L'hydrosystème rhénan : un concept environnemental transfrontalier au fondement d'une écologisation locale des pratiques de gestion de la bande rhénane ? »
  • Edna Hernandez Gonzalez, Lab’Urba, Institut Français d’Urbanisme. « L’aménagement de l’espace public par la lumière, une expertise territorialisée? Le cas de San Luis Potosí (Mexique)»
  • Pierre-Henri Bombenger, CRESS, Université de Strasbourg / Université de Tours / Université du Québec à Montréal. « Des normes environnementales internationales aux pratiques locales d’urbanisme rural durable, entre harmonisation globale et compromis territoriaux dans le cadre d’un Parc naturel régional français »

16h05 Mise en perspective

Raymond Woessner, Maître de conférences en Géographie, SGC, Université de Strasbourg, « Proposition de cheminement pour l’analyse d’un territoire »

16h25 Synthèse de la journée

par Jean-Luc Piermay (Professeur de Géographie, SGC) et Philippe Hamman (Maître de conférences en Sociologie, CRESS)

16h45 Débat final

17h00 Fin de la journée

Journée interdisciplinaire d’études doctorales organisée conjointement par le Centre de Recherche et d’Etude en Sciences Sociales (EA 1334 CRESS) & le Laboratoire Systèmes Géographiques Complexes (EA 4437 SGC), avec le soutien de l’Ecole Doctorale des Sciences de l’Homme et de la Société, de l’UFR Sciences Sociales , Pratiques Sociales et Développement et de la Communauté urbaine de Strasbourg

Lieux

  • Université de Strasbourg - Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme d’Alsace (MISHA) - 5, allée du Général Rouvillois (Ligne de Tram C Station Observatoire)
    Strasbourg, France

Dates

  • lundi 30 novembre 2009

Mots-clés

  • réflexivité, connaissances, expertise, global, local, hybridation des savoirs

Contacts

  • Pierre-Henri Bombenger, Guillaume Christen, Elodie Piquette ~
    courriel : bombenger [at] unistra [dot] fr

Source de l'information

  • Pierre-Henri Bombenger
    courriel : opde2014 [at] heig-vd [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Connaissances expertes et savoirs territoriaux : du global au local », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 10 novembre 2009, http://calenda.org/199467