AccueilRuptures et continuités dans les dynamiques politiques internes et externes en Turquie

Ruptures et continuités dans les dynamiques politiques internes et externes en Turquie

Rupture and Continuity in the internal and external dynamics of Turkey

*  *  *

Publié le lundi 16 novembre 2009 par Karim Hammou

Résumé

L’OBTIC et le Groupe de travail sur la Turquie contemporaine au CERI invitent les chercheurs à débattre pendant deux journées de conférence autour de ces deux sujets : le positionnement des acteurs internes autour des débats qui marquent la Turquie contemporaine ; la politique extérieure de la Turquie et ses différentes composantes.

Annonce

Partenariat entre le Groupe de travail sur la Turquie contemporaine au CERI et L’Observatoire de Recherche Interdisciplinaire sur la Turquie Contemporaine

Ruptures et continuités dans les dynamiques politiques internes et externes en Turquie

11-12 Février 2010, CERI - Paris

Première journée

Le débat politique en Turquie : polarisation ou pluralité ?

L’OBTIC et le Groupe de Travail sur la Turquie Contemporaine au CERI invitent les chercheurs à réfléchir sur le positionnement des acteurs internes autour des débats qui marquent la Turquie contemporaine. La « bipolarisation » politique et sociale est devenue une notion clé pour interpréter les dynamiques de la Turquie depuis le début du second millénaire. Les rapports de forces, les débats publics et l’interaction des acteurs sociopolitiques sont perçus, interprétés et étudiés dans une perspective bipolaire.  

La bipolarité s’articule autour d’une identification à la laïcité et au Kémalisme, d’une part, et à la désignation comme « musulman démocrate », d’autre part. Les laïques kémalistes accusent le parti au pouvoir AKP (Parti de Justice et de Développement) d’avoir un agenda islamiste caché ; tandis que ceux qui se définissent comme « musulmans démocrates », reprochent aux laïques kémalistes de maintenir l’‘establishment’ étatique centré sur l’institution militaire, et de se présenter comme seul gardien de la démocratie. Chacun des camps antagonistes nourrit la perception de menace venant de la partie adverse et, s’installe dès lors une configuration de dualité au cœur de la vie politique nationale. 

Toutefois, une telle représentation bipolaire peut recouvrir une hétérogénéité de forces sociales diverses. En effet, il est possible d’interpréter le dynamisme (économie, société civile, politique) en Turquie dans une perspective scientifique plus enrichissante. L’objectif de cette première session est d’entamer une discussion sur la diversité des acteurs internes en Turquie. Comment s’est développée cette image bipolaire de la Turquie contemporaine ? La dichotomie ‘conservateur – laïque’ explique-t-elle suffisamment l’évolution de la Turquie dans les années 2000 ? Ne peut-on pas parler d’une pluralité dans l’espace public et de l’émergence de nouveaux acteurs sociaux ? Quels sont par exemple les événements qui ont suscité de forts débats publics depuis 2000 ? Et comment se situent les différents acteurs sociaux par rapport à ces événements ? Quelle est la part du processus d’adhésion à l’Union Européenne sur les attitudes des acteurs sociaux (les autorités publiques, le gouvernement, les ONG) et sur le développement du dialogue social ?

Deuxième journée

 La Turquie : un élément stratégique entre différentes polarités

Les évolutions dans la politique étrangère turque

Avec le démantèlement de l’Union soviétique, la Turquie perd son statut de front de l’Occident contre un ennemi commun dans un monde perçu comme bipolaire. L’objectif, pour les dirigeants turcs, est alors de restructurer la politique extérieure en fonction de ce bouleversement afin de s’adapter au nouvel ordre mondial. Ils prévoient ainsi de poursuivre leur symbiose stratégique avec l’Occident notamment dans le cadre du projet d’adhésion à l’U.E.. Dans cette perspective, la Turquie se veut être un pont entre l’Europe et un Moyen-Orient élargi vers l’Asie centrale et le bassin caspien. 

Parallèlement, l’émergence des discours sur les « civilisations », amplifiés depuis le 11 septembre, incite la Turquie, acteur géographique et politique entre l’Occident et l’Orient, à se doter d’une politique étrangère à plusieurs dimensions. Des évolutions comme la transformation économique du pays, la croissance du commerce extérieur et l’arrivée au pouvoir de l’AKP (Parti de la Justice et du Développement) viennent s’ajouter à ce processus de restructuration. 

Cette deuxième session a pour objectif d’aborder les questions théoriques relatives à la politique extérieure de la Turquie et ses différentes composantes, et de débattre des changements et continuités dans sa politique extérieure. Les questions que nous nous poserons sont : comment se conçoit le rôle de pont entre l’Orient et l’Occident ? Quels sont les différents acteurs qui pèsent sur la politique étrangère ? Quelles sont les convergences et les divergences entre la Turquie et les puissances régionales et mondiales ? Quel rôle peut jouer la Turquie dans la politique méditerranéenne et/ou moyen-orientale de l’Union européenne ? Y’a-t-il un changement de politique étrangère avec l’arrivée au pouvoir de l’AKP ?

CALENDRIER

7 décembre 2009 : date limite d’envoi des propositions

20 décembre 2009 : notification d’acceptation des propositions. 

Le programme définitif sera diffusé après acceptation des propositions.

MODALITES DE SOUMISSION

Les propositions (en français ou anglais) comporteront :

  • Nom, prénom, affiliation, adresses postale et électronique du candidat.
  • Titre de la communication proposée
  • Résumé en français (500 mots maximum)

Elles sont à envoyer par mail à dilek.yankaya@sciences-po.org ou conference2010@obtic.org

NOTA BENE

Durée des communications : 20 minutes maximum.

La conférence donnera lieu éventuellement à une publication dont les modalités seront précisées ultérieurement aux auteurs des communications retenues.

Possibilité d’allocation pour les frais de transport et/ou d’hébergement par L’Observatoire de Recherche Interdisciplinaire sur la Turquie Contemporaine (www.obtic.fr). Contacter Ugur Kaya (ugur.kaya@obtic.org)

INFORMATIONS PRATIQUES

Dates de la conférence : 11-12 février 2010

Heure : 09h45 - 18h00

Lieu : Salle de conférence – CERI, 56 rue Jacob 75006 PARIS.

Manifestation organisée dans le cadre de la Saison de la Turquie en France (juillet 2009–mars 2010) - www.saisondelaTurquie.fr

Lieux

  • Sciences-Po / CERI, 56 rue Jacob
    Paris, France

Dates

  • lundi 07 décembre 2009

Mots-clés

  • Turquie, armée, laïcité, Moyen-Orient, Balkans, Caucase, Union européenne, acteurs politiques, Méditerranée

Contacts

  • OBTIC #
    courriel : conference2010 [at] obtic [dot] org
  • Dilek Yankaya
    courriel : dilek [dot] yankaya [at] sciences-po [dot] org
  • Ugur Kaya
    courriel : ugur [dot] kaya [at] obtic [dot] org

Source de l'information

  • Ugur Kaya
    courriel : ugur [dot] kaya [at] obtic [dot] org

Pour citer cette annonce

« Ruptures et continuités dans les dynamiques politiques internes et externes en Turquie », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 16 novembre 2009, http://calenda.org/199522