AccueilHabitat et identité : vers une culture de l'habiter ?

*  *  *

Publié le jeudi 19 novembre 2009

Résumé

Le CAUE des Pyrénées-Atlantiques, en collaboration avec l’Institut de géoarchitecture (université de Bretagne occidentale), l’université de Pau et des Pays de l’Adour et l’université Bordeaux 2, organise un colloque international consacré à l’expression spontanée ou cultivée de l’identité en architecture et plus particulièrement en matière d’habitat. L’enjeu est de confronter les hypothèses issues du monde de la recherche – formulées par des anthropologues, des historiens, des sociologues, des juristes,etc. – et les argumentations de divers acteurs, architectes et aménageurs bien sûr, mais aussi professionnels de l’ingénierie culturelle, de la mercatique, voire de la publicité.

Annonce

Le CAUE des Pyrénées-Atlantiques, en collaboration avec l’Institut de Géoarchitecture (université de Bretagne occidentale), l’université de Pau et des Pays de l’Adour et l’université Bordeaux 2, organise un colloque international consacré à l’expression spontanée ou cultivée de l’identité en architecture et plus particulièrement en matière d’habitat. L’enjeu est de confronter les hypothèses issues du monde de la recherche –formulées par des anthropologues, des historiens, des sociologues, des juristes,etc.- et les argumentations de divers acteurs, architectes et aménageurs bien sûr, mais aussi professionnels de l’ingénierie culturelle, de la mercatique, voire de la publicité.

Ces contributions, leurs divergences et leurs éventuelles résultantes, viendront enrichir le débat sur la production domestique, souvent vif et polémique, spécialement dans les pays et les régions qui se refusent à une mondialisation broyeuse des différences ou portée à leur galvaudage. Dans ce qui est alors vécu comme une résistance, les architectures à prétention identitaire sont  utilisées de longue date comme un antidote. Pourtant,  leur diffusion massive a fréquemment servi des stratégies tout différentes et a même pu, paradoxalement, faire paravent au sapement et au merchandisage des différences qu’elles entendaient préserver. L’occupation du territoire qu’elles ont entraînée et les formes de groupement qui les caractérisent entretiennent en outre la polémique.

Quoi qu’il en soit,  dans de nombreuses contrées, ces architectures ont façonné des paysages bâtis qui ont interféré dans la mue des identités et ont modelé  l’idée qu’ailleurs ont s’en fait désormais. Ce qui a parfois conduit à leur attribuer un caractère normatif. Placées au coeur de ce dispositif, les maisons -devenues par ailleurs un enjeu politique et économique dont la récente crise des subprimes a brutalement révélé les dangers-  ont spécialement nourri les discours identitaires, contribuant ainsi largement à la mise en échec des préconisations héritées du Mouvement moderne. Aujourd’hui encore, une part significative de la production domestique relève de cette logique, mais on ne saurait négliger l’incontestable renouveau doctrinal  qui est venu changer la donne sous diverses appellations: unmodern et alter architecture, new urbanism, etc. Certains y voient l’arrivée à maturité d’une tendance qui put avoir une adolescence turbulente, mais permettrait aujourd’hui de s’arracher aux chimères de la modernité pour renouer avec un ancestral bon sens. D’autres subodorent une pernicieuse manière de se payer d’illusions quand l’avenir fragilisé de la planète requiert une vigilance de tous les instants, notamment dans le registre de l’édification. Vient alors l’idée d’un contextualisme issu d’une judicieuse interprétation des exigences de l’heure, qui réconcilierait enfin l’universel et le particulier et dégagerait la rationalité des pièges du rationalisme.

JEUDI 26 NOVEMBRE 2009

8h30-12h30

8h30    ACCUEIL des participants

9h00    OUVERTURE OFFICIELLE

Jean CASTAINGS (Président du Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques)

PRESENTATION du colloque par Patrick FIFRE (Urbaniste, directeur du CAUE 64)

9h15    CONFERENCE INTRODUCTIVE :

Daniel LE COUEDIC (Architecte, professeur des Universités, directeur du laboratoire de l’Institut de Géoarchitecture, EA 2219, Brest) : Muses et gorgones de l’architecture identitaire.

10h00-12h30

1 - MOUVEMENT DES IDEES, EVOLUTION DES PRATIQUES 

Différentes doctrines à caractère identitaire ont influencé et modèlent l’habitat, du régionalisme d’hier au développement durable d’aujourd’hui. Quels contextes les ont vues advenir, quelles ambitions les portent ? Quels aboutissements peut-on en espérer ? Quelles dérives les menacent ?  

Président de séance :

Daniel LE COUEDIC (Architecte, professeur des Universités, directeur du laboratoire de l’Institut de Géoarchitecture, EA 2219, Brest).

Les intervenants :

  • Nassima DRIS (Sociologue, Groupe de Recherche Innovations et Sociétés, Université de Rouen) : L’habiter à l’épreuve de la culture mondialisée.
  • Serge THIBAULT, Denis MARTOUZET, Hélène BAILLEUL et Benoît FEILDEL, (Aménageurs-urbanistes, UMR 6173 CITERES, Equipe IPAPE Ingénie du Projet en Aménagement Paysage et Environnement et Ecole Polytechnique de l’Université de Tours) : La construction de l’habiter à l’échelle de la vie, diversité des figures identitaires de l’habitat et culture de l’habiter.
  • Xavier BOHL (Architecte-urbaniste) : Pour une architecture vernaculaire contemporaine, inspirée des caractères locaux régionaux.
  • Philippe MADEC (Architecte-urbaniste, professeur, membre de l’Académie d’Architecture) : Le Nouveau Projet Local. Culture, Ressources et proximité. 

14h00-18h00 

2 - LES FONDEMENTS IDENTITAIRES DE L’HABITAT ET DE L’HABITER

A quoi renvoie la manifestation du désir d’identité ? Est-elle du ressort d’une pulsion, d’un besoin, d’une réaction face à une menace ? Ou, est-elle tout simplement la résultante d’un processus de fabrication ? Sur quelle idéation esthétique s’appuie-t-elle ? Sur quelles valeurs ? 

Président de séance : 

Jean-Pierre LE DANTEC (Ingénieur de l’Ecole Centrale, historien, architecte et professeur émérite des ENS d’architecture)  

Les intervenants :

  • Jean-Claude VIGATO (Professeur en histoire de l’architecture, ENSA de Nancy) : L’identité, une illusion architecturale.
  • Luc NOPPEN et Lucie K. MORISSET (Historiens d’architecture, Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain ESG et Département d’études urbaines et touristiques, École des sciences de la gestion, Université du Québec à Montréal) : Le mythe du plex montréalais : genèse et appropriation.
  • Martin DROUIN (Coordonnateur de l’Institut du patrimoine et professeur associé au Département d’études urbaines et touristiques de l’Université du Québec à Montréal) : De taudis à patrimoine, les mutations de la perception de l’habitat montréalais dans les années 1960-1970.
  • Frédérique CHLOUS-DUCHARME (Ethnologue, EA 2219, Institut de Géoarchitecture, Université de Bretagne Occidentale, Brest) : La maison secondaire, des formes d’habiter multiples.
  • Maurizio COHEN (Architecte, professeur à l’ISACF à La Cambre à Bruxelles et à l’ISAI Lambert Lombard à Liège) : La Belgique face à ses identités.
  • Samuel SHAPIRO (Anthropologue, Columbia University, New York) : Quelle identité de l’habiter pour quelle ruralité québécoise ?

JEUDI 26 NOVEMBRE 2009 - soirée

18h30, Réception à la mairie d’Anglet construite en 1938 par William Marcel dans un style hyspano-régionnaliste, bâtiment labellisé en 2008 « Patrimoine du XXè siècle ». Transport assuré par bus spécial de la STAB départ 18h15 de la C.C.I.

19h30, Visite commentée de l’exposition Louis et Benjamin GOMEZ, Architectes à Bayonne (1905-1959)

Pour la première fois est dévoilé au public une riche sélection d’objets et de documents originaux issus du fonds d’archives de ces architectes bayonnais qui ont su conjuguer la quête d’identité avec l’inscription dans l’air du temps qu’il soit Art déco voire davantage moderniste.

Soirée dans une cidrerie du Petit Bayonne. Repas traditionnel, cidre au tonneau à volonté. Réservation et réglement OBLIGATOIRE à l’inscription

VENDREDI 27 NOVEMBRE 2009

9h00-12h00

3 - REGLEMENTATION ET POLITIQUES PUBLIQUES :

de la construction de la règle à sa mise en œuvre.

Le rôle de la règle dans la diffusion des modèles. Comment la règle se construit-elle ? D’où provient-elle, quels sont ses fondements, qui en fixent la doctrine ? Quelle est sa mise en œuvre au niveau local, Quels en sont les promoteurs : ABF, CAUE, Instructeurs de permis de construire…?

Président de séance :

Joël LAPORTE (Architecte, directeur du CAUE du Lot)

Les intervenants :

  • Ilaria AGOSTINI (Urbanisme et Aménagement du territoire, Dipatimento di Urbanistica e Planificazione del territorio, Università degli Studi di Firenze) : La « guida alle buone pratiche architettoniche » : De l’analyse architecturale à l’aménagement du territoire en Chianti (Toscane).
  • Mélaine Bertrand PODA (Architecte-urbaniste DEIAU, doctorant en géographie et aménagement, UMR 5603 SET, Université de Pau et des Pays de l’Adour) : Labastide-Clairence dans le sud ouest de la France. Comment l’imaginaire peut-il contribuer à construire la règle dans les politiques patrimoniales ?
  • Bernard HAUMONT (Sociologue, professeur à l’ENSA Paris-Val de Seine, directeur de LOUEST, FRE CNRS 3222) : Règles administratives et techniques, aspirations sociales et normes culturelles : continuités, oppositions et contradictions.
  • Julie BOUSTINGORRY (Historienne, EA 3002 ITEM, Université de Pau et des Pays de l’Adour) : De l’informel au légal, l’action des auto-constructeurs Castors lors de la Reconstruction.
  • Philippe BAFFERT (Chef du bureau de la Législation et de la Réglementation au Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer) : La règle au service du projet, évolution des textes depuis la loi SRU.

13h00-17h00

4 - IMAGES, IMAGINAIRE ET PRODUCTION D’UNE IDENTITE CULTURELLE,

ou l’exploration des liens ambigus et complexes qui unissent le matériel et l’immatériel.

L’objet architectural participe au même titre que d’autres supports à la production d’un corpus d’images (archétypes). Comment sont-elles construites de manière à servir une logique promotionnelle ?

Président de séance :  

Bruno-Henri VAYSSIERE (Architecte-urbaniste, professeur à l’Université de Savoie, IMUS, THTL, Jacob-Bellecombette) 

Les intervenants :

  • Monique ELEB (Sociologue, directrice du Laboratoire Architecture, Culture, Société FRE AUSSER C.N.R.S. n°322, ENSA Paris-Malaquais) : La maison du 3è type. Préfabriquer la tradition. (1920-1960)
  • Christian BOUCHE (Architecte du patrimoine, chargé d’études CAUE 64) : La presse, miroir et vecteur du régionalisme architectural. La maison basque par les revues, 1920-1940.
  • Anna MADOEUF (Géographe, UMR 6173 CITERES, Université de Tours) : Vivre la maison idéale : habitat, régions et modèles de référence dans les catalogues AM.-PM. Vivre la maison. Meubles & Déco.
  • Christian SALLENAVE (Docteur en sociologie, Laboratoire de recherche GRECAU, ENSAP Bordeaux-Talence) : Identités labiles et à géométries variables de la Culture de l’Habiter : invariants culturels promis à de récurrents changements dans la continuité ? 
  • Eric LE BRETON (Sociologue, UMR 6590 ESO, Université de Rennes 2) : L’émergence d’une problématique de l’habiter dans la recherche urbaine française, 1960-1970.
  • Sophie de PAILLETTE (Directrice de la marque et des études identitaires dans le cabinet CoManaging, co-directrice et auteur de la collection « Corps et âme » sur l’identité des territoires) : Le thème de l’habitat, subtil révélateur de la problématique identitaire globale d’un territoire, dans ses liens ambigus et complexes entre image(s), imaginaire et identité.

SYNTHESE CONCLUSIVE :

Pierre BIDART (Anthropologue, directeur du Centre de Recherches Anthropologiques de Bordeaux 2)

Catégories

Lieux

  • Chambre de Commerce et d’Industrie, 1, Rue de Donzac
    Bayonne, France (64)

Dates

  • jeudi 26 novembre 2009
  • vendredi 27 novembre 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • habiter, culture, identité, architecture

Contacts

  • Julie Boustingorry
    courriel : julie [dot] boustingorry [at] etud [dot] univ-pau [dot] fr
  • Marie-Christine Olmos
    courriel : mc [dot] olmos [at] caue64 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Julie Boustingorry
    courriel : julie [dot] boustingorry [at] etud [dot] univ-pau [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Habitat et identité : vers une culture de l'habiter ? », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 19 novembre 2009, http://calenda.org/199558