AccueilMusiques et globalisation

*  *  *

Publié le vendredi 20 novembre 2009 par Karim Hammou

Résumé

La dimension culturelle des sociétés, tout particulièrement les pratiques musicales, sont fortement concernées par la globalisation : en témoigne le succès de la world music. Quelles sont les logiques de création, de circulation et de patrimonialisation à l’œuvre dans les musiques produites aujourd’hui au Sud ? Comment les musiciens sont-ils « branchés » au monde ? Quels moyens technologiques et symboliques mobilisent-ils ? Quels sont leurs discours, leurs récits, leurs fictions ? En interrogeant des musiques qui influent sur les politiques culturelles autant que la construction des identités, ce séminaire permettra de poser un certain nombre d’hypothèses pour la constitution d’un champ d’études au-delà des clivages entre ethnomusicologie, musicologie et sociologie des musiques populaires.

Annonce

Le séminaire de recherche « Musiques et globalisation », animé par Emmanuelle OLIVIER (CNRS, CRAL), se déroule tous les jeudis du 5 novembre 2009 au 4 février 2010, 13-15 heures, 105 bd Raspail, salle 11.

La dimension culturelle des sociétés, tout particulièrement les pratiques musicales, sont fortement concernées par la globalisation : en témoigne le succès de la world music. Quelles sont les logiques de création, de circulation et de patrimonialisation à l’œuvre dans les musiques produites aujourd’hui au Sud ? Comment les musiciens sont-ils « branchés » au monde ? Quels moyens technologiques et symboliques mobilisent-ils ? Quels sont leurs discours, leurs récits, leurs fictions ?

En interrogeant des musiques qui influent sur les politiques culturelles autant que la construction des identités, ce séminaire permettra de poser un certain nombre d’hypothèses pour la constitution d’un champ d’études au-delà des clivages entre ethnomusicologie, musicologie et sociologie des musiques populaires.

A la suite de l’année précédente, on poursuivra notre réflexion sur la notion de création musicale en s’interrogeant tout d’abord sur les figures du compositeur, leur parcours de vie, leur trajectoire, leur statut, dont le sens défini en Occident sera bien sûr à discuter. On se demandera quel est leur rôle social et leur éventuel impact politique, ce qui impliquera une interrogation sur la nature de leur public et des liens qu’ils entretiennent avec lui. On envisagera également la question de la fabrication des pièces musicales, à partir de l'analyse des choix stylistiques des compositeurs qui peuvent être tantôt singuliers, tantôt consensuels. On s’intéressera enfin aux sources et aux ressources de la création musicale, en posant la question des imaginaires : comment les compositeurs traduisent puis s’approprient sons, images et récits qui viennent de l’extérieur et qui circulent, à la fois dans un renouvellement de la musique et dans l’élaboration de nouvelles identités ? En définitive, il s'agira d'appréhender l'ensemble de ce processus où le compositeur, le public et la musique participent d'une production musicale et de voir en quoi celle-ci relève plutôt de l'innovation ou plutôt de la reproduction.

Programme 2009-2010

Séance 3 : 19 novembre 2009

Elina Djebbari (CRAL, EHESS) : « Du Ballet National du Mali aux troupes de danse contemporaine : l'adaptation d'un genre musical et chorégraphique à une scène artistique globalisée »

Séance 4 : 26 novembre 2009

Gérôme Guibert (Univ. Paris III, LISE) : « A propos de la notion de musiques populaires. Notes théoriques et méthodologiques ».

Séance 5 : 3 décembre 2009

Juan Paulhiac (Univ. Paris VIII, Laboratoire d'ethnoscénologie) : « Videoconciertos : pratiques vidéographiques organisées et diffusion indépendante via Internet de la musique Champeta à Cartagena ».

Séance 6 : 10 décembre 2009

Luc Charles-Dominique (Univ. Nice-Sophia Antipolis) : "La patrimonialisation dans le revivalisme musical occitan".

Séance 7 : 17 décembre 2009

Bob White (Univ. Montréal) : « Rumba Rules. Les politiques de la musique populaire dans le Zaire de Mobutu ».

Séance 8 : 7 janvier 2010

Anaïs Fléchet (Univ. Paris IV, Centre d'Etudes du Brésil et de l'Atlantique Sud) : « Pour une histoire transnationale des festivals de musique populaire (1960-1980) ».

Séance 9 : 14 janvier 2010

Antoine Bourgeau (Univ. Nice-Sophia Antipolis) : « Rythme, son et répertoire du tabla dans les musiques occidentales ».

Séance 10 : 21 janvier 2010

Stefano Gervasoni (CNSMDP) : Titre à préciser

Séance 11 : 28 janvier 2010

Sarah Andrieu (Univ. Provence, CEMAf) : « La mise en spectacle des danses traditionnelles au Burkina Faso: enjeu des politiques culturelles et espace de dissidences créatives ».

Séance 12 : 4 février 2010

Emmanuelle Olivier : Séance conclusive

Lieux

  • EHESS, 105 bd Rspail, salle 11
    Paris, France

Dates

  • jeudi 17 décembre 2009
  • jeudi 04 février 2010
  • jeudi 28 janvier 2010
  • jeudi 21 janvier 2010
  • jeudi 14 janvier 2010
  • jeudi 07 janvier 2010
  • jeudi 10 décembre 2009
  • jeudi 03 décembre 2009
  • jeudi 26 novembre 2009
  • jeudi 19 novembre 2009

Mots-clés

  • ethnomusicologie, création musicale, circulations, économie des biens immatériel, world music, globalisation

Contacts

  • Emmanuelle Olivier
    courriel : olivier [at] ehess [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Emmanuelle Olivier
    courriel : olivier [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Musiques et globalisation », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 20 novembre 2009, http://calenda.org/199586