AccueilDanse et musique : dialogues en mouvements

Danse et musique : dialogues en mouvements

Dance and Music: Moving Dialogues

*  *  *

Publié le lundi 23 novembre 2009 par Karim Hammou

Résumé

Ce colloque international fournira une occasion de reformuler et de réimaginer les questions importantes soulevées par les spécialistes et les praticiens au sujet des difficultés de communiquer entre les disciplines de la danse et de la musique.

Annonce

Appel à communications

Danse et musique : dialogues en mouvement
Colloque International 10-12 mars 2011

Unité ou indépendance? Il serait certainement réducteur d’envisager la relation entre musique et mouvement dans la danse de 1900 à nos jours sous l’angle d’une simple binarité. Le concept d’unité est d’une instabilité notoire, même à l’intérieur de ces formes d’art prises individuellement. Une fois celles-ci réunies, elles génèrent des interrelations nouvelles et souvent complexes, surtout lorsqu’elles entrent en contact avec d’autres médias, d’autres disciplines. Néanmoins, les concepts d’unité et d’indépendance continuent réellement à fournir l’axe d’un vaste éventail de pratiques chorégraphiques et compositionnelles employées de 1900 à nos jours. Depuis les Ballets russes de Diaghilev, conçus dans le sillage des appels wagnériens en faveur du Gesamtkunstwerk (ou oeuvre d’art totale), en passant par le partenariat Cunningham-Cage né d’un questionnement radical à l’égard de la tradition occidentale, et jusqu'à l'émergence de nouveaux médias, de l'accès aux technologies qui en redéfinissent les parcours, pratiques et plateformes, la relation particulière qui unit musique et danse a évolué de manière spectaculaire. De quelle façon ces rapprochements et ces collaborations colorent-ils les deux disciplines? À quel point la communication entre les spécialistes de la musique et de la danse est-elle efficace et productive?

Le colloque « Dialogues en mouvement » fournira une occasion de reformuler et de réimaginer les questions importantes soulevées par les spécialistes et les praticiens au sujet des difficultés de communiquer entre ces deux disciplines. De plus, il établira le large cadre des interactions et des échanges de perspectives entre les spécialistes de la musique et de la danse de même qu’entre les chorégraphes et les compositeurs.

Les paramètres suggérés par la binarité unité-indépendance dessinent les limites d’un vaste territoire qu’investiront les contributions à ce colloque, telles que les études documentaires issues de collaborations spéciales, les travaux individuels qui attirent l’attention sur la relation entre mouvement et musique, les innovations dans le vocabulaire de la musique et de la danse, l’évolution de la structure, les configurations formelles, la nature du son, le silence, le geste et la texture, pour ne nommer que ceux-là. D’autres projets peuvent se pencher, que ce soit du point de vue philosophique ou physique, sur l’influence des récentes théories du corps en ce qui concerne les stimuli, la perception, la sensation et l’interprétation.

Les participants sont aussi invités à présenter le fruit de leurs recherches sur les écrivains ou les artistes engagés dans des productions impliquant musique et danse. Les organisateurs du colloque sollicitent également des exposés d’une nature plus théorique, relatifs au sens. D’aucuns pourraient soutenir, par exemple, que la précision sémiotique épuise le caractère supposément abstrait des deux formes d’art : si l’on voulait pousser cette question jusqu’à l’une de ses conclusions logiques, on pourrait avancer que toute correspondance voulue entre danse et musique engendre une certaine forme de sens en désaccord avec des constructions d’une pureté abstraite. D’autres voudront affirmer que la notion d’abstraction est une chimère, ou du moins qu’elle est résolument improductive. Examinés sous cet angle, le mouvement et les phrases musicales sont basés sur des valeurs esthétiques reliées à des idéologies plus larges.

En ses qualités de centre international de la danse et de foyer d’une culture musicale effervescente animée par cinq écoles de musique et deux départements de danse de niveau universitaire, Montréal est le lieu tout indiqué pour la réalisation de ce projet interdisciplinaire. À cette fin, cinq institutions québécoises unissent leurs forces : organisé conjointement par la Société québécoise de recherche en musique et l’Observatoire international de la création et des cultures musicales (Université de Montréal), avec le soutien logistique de l’Université Concordia et de l’Université de Sherbrooke, ce colloque bilingue se tiendra à l’Université McGill du 10 au 12 mars 2011.

Financement

Les organisateurs du colloque s’efforceront d’obtenir le financement nécessaire à cet événement; une contribution aux frais de voyage et de logement pourrait être disponible pour certains participants.

Inscription

Les présentations seront d’une durée maximale de 25 minutes. Les résumés devraient contenir entre 750 et 1000 mots. Ils doivent être accompagnés d’une courte biographie de l’auteur (ou des deux principaux auteurs dans le cas d’ouvrages collectifs), comprenant son affiliation à une institution et son adresse électronique. Les résumés en français ou en anglais (la langue de la communication proposée sera la même que celle du résumé) doivent être envoyépar courriel dans le corps même du message ou en pièce jointe (préférablement en format Word) à l’adresse suivante : huebner@music.mcgill.ca.

La date limite de réception des résumés est le 15 janvier 2010.

Nous communiquerons avec les candidats avant le 31 mars 2010.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : Steven Huebner, huebner@music.mcgill.ca Sites Web: www.sqrm.qc.ca / www.oicm.umontreal.ca

Comité du colloque :

  • Sylvain Caron, Professeur, Université de Montréal
  • Michel Duchesneau, Professeur, Université de Montréal
  • Sarah Gutsche-Miller, Candidate au doctorat, Université McGill
  • Jacinthe Harbec, Professeure, Université de Sherbrooke
  • Steven Huebner (président), Chaire James McGill, Université McGill
  • Silvy Panet-Raymond, Professeure, Université Concordia

Lieux

  • Université McGill - 845, rue Sherbrooke Ouest, Montréal (Québec) Canada H3A 2T5
    Montréal, Canada

Dates

  • vendredi 15 janvier 2010

Mots-clés

  • musique, danse, dialogue, mouvement

Contacts

  • Steven Huebner
    courriel : huebner [at] music [dot] mcgill [dot] ca

Source de l'information

  • Sébastien Leblanc-Proulx
    courriel : sebastien [dot] leblanc-proulx [at] umontreal [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Danse et musique : dialogues en mouvements », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 23 novembre 2009, http://calenda.org/199619