AccueilLe statut de la femme dans la médecine : entre corps et psyché

*  *  *

Publié le mardi 24 novembre 2009 par Karim Hammou

Résumé

La Société médecine et psychanalyse (SMP) tiendra son onzième colloque à Paris, Maison de la mutualité, 15,16 et 17 janvier 2010. Le statut de la femme dans la société contemporaine connaît d’incessantes transformations qui à la fois suivent et orientent l’évolution de ses désirs. Grâce à la contraception et à l’avortement, les contraintes du corps et de la condition féminine se sont allégées. Mais qu’en est-il de la condition de malade ? À trop mettre l’accent sur les représentations sociales et sur le corps, ne risque-t-on pas de privilégier l’anatomie sur la psyché ?

Annonce

Renseignements, programme et inscriptions sur le site www.medpsycha.org.

Secrétariat du colloque : SMP/Agnès Cousin, 77 rue Aristide Briand, 92300 Levallois.
Tél : 0952103954. Fax : 0957103954.

Courriel : agnes.cousin@medpsycha.org

« Le statut de la femme dans la médecine :  entre corps et psyché », sous la direction de Danièle Brun, Professeur émérite à l’Université Paris 7 – Denis Diderot, Présidente de la société « Médecine et Psychanalyse » (SMP). 

Vendredi 15 janvier, 20 h 30 à 23 h 00 

Samedi 16 janvier, 8 h 45 à 20 h

Dimanche 17 janvier 2010, 9 h 00 à 13h 30

Maison de la Mutualité
24, rue Saint Victor 
 Paris – 75005

Avec la collaboration de l'Institut Émilie du Châtelet (IEC) 

Militantes, les femmes ? Certes, à en juger par l’ancienneté de leurs combats individuels et collectifs. Mais pourquoi faut-il qu’elles luttent et que, dans cette lutte, la référence à l’homme soit de quelque façon mentionnée ? Se faire entendre, écouter, identifier dans sa spécificité : l’histoire des femmes dans la culture, dans la psychanalyse et dans la médecine montre l’insistance de ce que, trop souvent,  on a appelé une revendication.

Le statut de la femme dans la société contemporaine connaît d’incessantes transformations qui à la fois suivent et orientent l’évolution de ses désirs. Grâce à la contraception et à l’avortement, les contraintes du corps et de la condition féminine se sont allégées. Mais qu’en est-il de la condition de malade ? À trop mettre l’accent sur les représentations sociales et sur le corps, ne risque-t-on pas de privilégier l’anatomie sur la psyché ?

« Que veut la femme ? » : c’est la question que pose Freud en 1932 dans sa conférence sur « La féminité » qu’il définit comme un « continent noir ». Il lui faut renoncer à penser le devenir femme de la petite fille en contrepoint de la sexualité du petit garçon. Mais cette avancée dans son parcours ne contredit pas la phrase qu’il disait avoir emprunté à Napoléon et qu’il se plaisait à rappeler : « l’anatomie c’est le destin ».

 L’univers de la médecine se prête à illustrer les pièges de cette formule mais également les pièges que contiennent les demandes des femmes.  Que veulent les femmes aujourd’hui ? Qu’attendent-elles des progrès de la médecine ? 

Sur quelles bases leur répondre ? Sur quels critères : socio-politiques, juridiques, médicaux, bioéthiques, biologiques, psychanalytiques ? Les paramètres ont changé, les techniques ont évolué, les familles sont en mouvement et les risques de l’instrumentalisation de la médecine ne sont pas moins importants que ceux de l’instrumentalisation des corps.

Construire, reconstruire, transmettre, anticiper, prévenir, garantir : telles sont désormais les aptitudes de la médecine qui connaît une féminisation croissante. Les femmes sont attirées par la profession médicale : cela change-t-il l’écoute et la prise en charge des patientes ? Rien n’indique que les praticiens soient moins aptes que leurs collègues femmes pour s’occuper des malades femmes. Il semble plutôt que certaines spécialités de la médecine soient des viviers d’interrogations le statut de la femme entre corps et psyché. Citons la gynécologie-obstétrique avec tous les risques et les enjeux de la transmission, la médecine des petites filles et des femmes âgées, la chirurgie réparatrice. L’attitude des femmes est-elle spécifique dans ces différentes conjonctures, aux différents âges de la vie et selon les cultures ? Leur accorde-t-on un statut particulier ? Qu’en dire ? Comment le situer ?

Les trois journées de ce colloque favoriseront le croisement des témoignages issus de la pratique et de la réflexion des intervenants dans le champ de la médecine et de son histoire, dans celui de la psychanalyse, de l’éthique, de l’anthropologie, du juridique et de la sociologie. 

PROGRAMME

Vendredi 15 janvier, 20 h 30 à 23 h 00

L’alibi de l’éthique

Présidence et discussion : Pr. Dominique Lecourt

Table ronde avec les Prs. Didier Sicard et Roland Gori

Modérateur : Pr. Danièle Brun

Samedi 16 janvier :

Matin : Que veut la femme ?  Que peut, que dit la médecine ?

Présidence: Pr. Benoît Schlemmer
Modérateur : Pr. Roland Gori

08 h 45 — Ouverture : IEC 

  • 09 h 00 — Pr. Julia Kristeva : Maternités
  • 09 h 45 — Pr. René Frydman : Parentalité plurielle : décision unique ?
  • 10 h 15 —  Pr. Sylviane Agacinski : La femme à l’épreuve des P.M.A.

11h 00 —        Pause

Présidence : Pr. Alain Vanier
Modérateur : Dr. Nathan Wrobel

  • 11 h 30 — Dr. Bernard Chervet : Le désir d’enfant et l’instrumentalisation de l’après-coup
  • 12 h 00  — Michela Maria Marzano : Construire, reconstruire, garantir : la médecine face au désir des femmes
  • 12 h 30  —  Dr. David Elia : Traitements substitutifs et féminité lors de la ménopause

13 h 00 : Discussion

13 h 15 —       Déjeuner 

Après-midi : «  La pensée de la différence »

Présidence : Pr. Danièle Brun
Modérateur : Dr. Roger Bessis

  • 14 h 15 — Pr. Françoise Héritier : Soin, sida, Alzheimer, accidents…les deux faces d’une même idée d’une spécificité féminine
  • 15 h 00 —  Pr. Jean-Pierre Peter : Quelques femmes au fil du temps de la médecine (XVIIIe-XIXe)       
  • 15 h 45 —  Pr. Gérard Jorland : Misogynie fin de siècle

16 h 30 — Discussion  

17 h 00 : Pause

17 h 30 à 20 h 00 : Ateliers (liste ci-après)

Dimanche 17 janvier :

 Le destin de l’anatomie : quelles incidences sur la psyché ?

Présidence : Catherine Vanier
Modérateur : Dr. Franck Dugravier

  • 9 h 00 - Pr. Jean-Claude Ameisen : Questions de femmes en bioéthique
  • 9 h 45 - Dr. Krishna Clough : Chirurgie des cancers du sein : mutilation, reconstruction ou conservation ?
  • 10 h 15 - Pr. Danièle Brun : Sexualité féminine et soins maternels

11 h 00 pause

Présidence : Isabelle Maury
Modérateur : Pr. Jean-Christophe Thalabard 

  • 11 h 30 —  Pr. François Marty : La psyché adolescente au féminin.
  • 12 h 15 —  Dr. Conrad Stein : Sur le féminin

13 h – Discussion

13 h 30 : Fin du colloque

Ateliers-débats  du samedi après-midi 16 janvier 2010, 17h30 – 20h.

1. Féminité : l’expérience de l’âge

Responsables : Catherine Caleca,  Dr. Franck Dugravier

Marie-Christine Laznik, Dr. Madeleine Dayan-Lintzer, Françoise Loux

Modérateurs : Pr. François Villa 

2. Ambivalence du désir d’enfant :

Responsable : Pr. Ouriel Rosenblum

Dr. Monique Bydlowski, Dr. Nathan  Wrobel, Nelly Korschia-Valantin

Modérateur : Dr. Dominique Sandre

3. La femme et la transmission : les maladies liées à l’X :

Responsable : Martine Frischmann

Pr. Stanislas Lyonnet, Pr. Philippe Mazet, Marc Perez, Viviane Viollet

Modérateur: Marcela Gargiulo

4. Pédiatrie : Les petites filles qui grandissent

Responsables : Pr. J-M Zucker, Dr. Jacky Israël

Catherine Saladin, Claude Boukobza

Modérateur : Pr.  Lenio Rizzo 

5. Chirurgies préventive, réparatrice et esthétique : désir d'être ou désir d'avoir ?

Responsable : Marie-Lise Babonneau

Dr. Micheline Moyal-Barracco, Dr. Sophie Berville-Levy, Dr. Anny Cohen-Letessier, Simone Korff-Sausse 

Modérateur : Dr. Sylvie Consoli

6. L’enfant à tout prix :

Responsables : Catherine Vanier, Geneviève Wrobel

 Pr.  Marc Dommergues, Dr Pascal Bolot

Modérateur : Jacqueline Morisi

7. La féminisation du corps médical : quels changements dans la pratique ?

Responsable : Dr.  Michèle Levy Soussan, Pr.  Christian Hoffmann

Nathalie Lapeyre

Modérateur : Dr. Marie-José Del Volgo

8. Biopolitique du corps féminin

Responsables : Pr. Roland Gori

 Laurie Laufer, Dr. Roger BessisRajaa Stitou

Modérateur : Pr. Alain Vanier 

Lieu du congrès et des ateliers :

Maison de la Mutualité, 24 rue Saint-Victor, 75005 PARIS

Organisation administrative :

Société Médecine et psychanalyse, SMP

Centre de recherches ‘Psychanalyse et Médecine’ (CRPM)
Université Paris 7-Denis Diderot (GIS)
Avec le concours de l’IEC (Institut Emilie du Châtelet)

Secrétariat du congrès :

Tel : 09 52 10 39 54
Fax : 09 57 10 39 54

Courriel : agnes.cousin@medpsycha.org

Adresse postale : SMP/ Agnès Cousin
77 rue Aristide Briand
92300 LEVALLOIS

Lieux

  • Maison de la Mutualité, 24 rue Saint-Victor
    Paris, France

Dates

  • vendredi 15 janvier 2010
  • samedi 16 janvier 2010
  • dimanche 17 janvier 2010

Mots-clés

  • médecine, psychanalyse, femme, corps, psyché

Contacts

  • Agnès Cousin
    courriel : agnes [dot] cousin [at] medpsycha [dot] org

Source de l'information

  • Anes Cousin
    courriel : agnes [dot] cousin [at] medpsycha [dot] org

Pour citer cette annonce

« Le statut de la femme dans la médecine : entre corps et psyché », Colloque, Calenda, Publié le mardi 24 novembre 2009, http://calenda.org/199623