AccueilEnquête, observation et administration, France XVIIIe-XXIe siècle. Sources et usages des sources

*  *  *

Publié le lundi 23 novembre 2009 par Karim Hammou

Résumé

L’État français, régalien et centralisateur, s’est progressivement doté d’une administration spécialisée dont l’une des principales fonctions a été de l’informer sur ses composantes propres comme sur l’état de la société. Les sources produites initialement pour les besoins de l’État, sont utilisées par les chercheurs. Le séminaire s’interrogera sur les biais introduits, sur ce processus de production d’enquêtes, et cherchera à analyser les multiples modes d’utilisation de ces enquêtes administratives. La première année sera consacrée à l’administration préfectorale, à la police et à la justice.

Annonce

Centre d’histoire sociale du XXe siècle (CNRS/Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Enquête, observation et administration, France XVIIIe-XXIe siècles
Sources et usages des sources
Première année : préfectorale, police, justice

Séminaire organisé par Christian Chevandier, Pascale Goestchel et Gilles Morin

Lundi 17 h 30-19 h30, salle 106 (sous-sol), Centre d’études historiques et juridiques de Paris 1, 9 rue Malher, 75004 Paris, Métro Saint-Paul

L’État français, régalien et centralisateur, s’est progressivement doté d’une administration spécialisée dont l’une des principales fonctions a été de l’informer sur ses composantes propres comme sur l’état de la société. Au fil du temps, l’information et l’observation de la société, tout d’abord axées sur des préoccupations politiques et sociales, avant tout dans un but de préservation de l’ordre, ont vu leurs promoteurs élargir leurs centres d’intérêts, s’intéressant à l’économie, à la consommation ou à la santé, pour ne citer que ces exemples.
Or, si les chercheurs utilisent pour leurs propres travaux, depuis longtemps, les sources produites initialement pour les besoins de l’État, ils ne se sont pas toujours interrogés sur les conditions de leur élaboration, les motivations qu’elles supposent et les biais qu’elles introduisent. C’est sur ce processus de production d’enquêtes, dans la continuité de recherches en plein renouvellement, que portera ce séminaire d’histoire contemporaine du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (UMR 8058). Il cherchera aussi et surtout, de manière peut-être plus neuve, à analyser les multiples modes d’utilisation de ces enquêtes administratives. En d’autres termes, pour quels acteurs et quels usages celles-ci sont-elles produites ?

La première année sera consacrée à l’administration préfectorale, à la police et à la justice. Les années suivantes verront le champ d’investigation s’élargir, avec la prise en compte d’autres administrations, dans l’espace national et au-delà, au sein de différents pays européens, en une perspective à la fois comparatiste et transnationale.

Les premières séances présenteront les enjeux historiographiques, les méthodes à l’œuvre et les problèmes d’accès aux archives. Les suivantes poseront un regard rétrospectif sur des périodes plus anciennes afin de détecter d’éventuelles filiations entre des pratiques contemporaines et des manières de faire antérieures. Enfin, une dernière série de séances prendra appui sur des terrains plus précis, jouant sur des échelles variées, permettant de faire émerger des institutions, des pratiques et des situations particulières.

1/ Lundi 30 novembre Le monde des polices et ses archives.

  • Sylvie Le Clech (CAC, Fontainebleau), Archives policières. Autour des renseignements après la Seconde Guerre mondiale.
  • Jean-Marc Berlière (Université de Dijon), La police spéciale et ses archives.

2/ Lundi 11 janvier Pratiques et questions

  • Pascale Goetschel (CHS du XXe siècle), Jalons historiens
  • Gilles Morin (CHS du XXe siècle), Les demandes du pouvoir
  • Christian Chevandier (CHS du XXe siècle), Les moments des archives policières

3/ Lundi 22 février Informations du pouvoir XVIIIe-début XIXe siècles

  • Vincent Denis (Centre d’histoire des mondes modernes et des Révolutions), Du gouvernement par enquête à l’observation continue au XVIIIe siècle
  • Gilles Malandain (sous réserve)

4/ Lundi 29 mars. Contrôler le territoire La police républicaine. Le temps de la Troisième République

  • Pierre Karila-Cohen (Centre de recherches historiques de l’Ouest), Administration et contrôle du territoire
  • Quentin Deluermoz (CRESC), La chaîne d’enquête policière

6/ Lundi 12 avril. Le régime de Vichy, entre héritage républicain et pratiques autoritaires

  • Denis Peschanski (CHS du XXe siècle), Les vertus de la bureaucratie
  • Gilles Vergnon (GREPH), Contrôle et surveillance en milieu rural (département de la Drôme)

7/ Lundi 10 mai 2009.Sources judiciaires/sources d’information ?

  • Edouard Lynch (Université Lumière Lyon II, laboratoire d’études rurales), La justice et le pouvoir. Panorama du XXe siècle
  • Sylvie Thénault (CHS du XXe siècle), Utiliser les sources judiciaires durant la guerre d’Algérie

8/ Lundi 7 juin. La Préfecture de police

  • Emmanuel Blanchard (CESDIP), Les archives de la Préfecture de police : archives ordinaires et procédures spécifiques ?

Le service des Archives de la Préfecture de police de Paris a été sollicité.

9/ Lundi 21 juin. Etat et usages du droit

  • Marc-Olivier Baruch (EHESS-AHMOC)
  • Pierre Tournier (CHS du XXe siècle)

Lieux

  • 9 rue Malher
    Paris, France

Dates

  • lundi 11 janvier 2010
  • lundi 30 novembre 2009
  • lundi 22 février 2010
  • lundi 29 mars 2010
  • lundi 12 avril 2010
  • lundi 10 mai 2010
  • lundi 07 juin 2010
  • lundi 21 juin 2010

Mots-clés

  • État français, administration, information, police, justice, archives

Contacts

  • Gilles Morin
    courriel : morin [dot] gilles [at] neuf [dot] f

Source de l'information

  • Gilles Morin
    courriel : morin [dot] gilles [at] neuf [dot] f

Pour citer cette annonce

« Enquête, observation et administration, France XVIIIe-XXIe siècle. Sources et usages des sources », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 23 novembre 2009, http://calenda.org/199624